Songe d'une nuit d'été ○ Coraline&Mina
FORUM EN CONSTRUCTION/FORUM PRIVE BTVS. LANCEMENT DE LA BÊTA. RAMENEZ VOS JOLIES FESSES.

Partagez | 
 

 Songe d'une nuit d'été ○ Coraline&Mina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Wilhelmina De santis
avatar






Date d'inscription : 13/08/2018

Messages : 89

Age du personnage : 410 ans, 35 en apparence.

Pouvoir : Celui de te croquer tout cru et de te drainer jusqu'à la glotte.

Métier : Galériste et revendeuse d'artefacts rares.



Avatar : Jessica Sexy Chastain

Localisation : Quertiers riches de Lyon.

Mood : Confiante.


MessageSujet: Songe d'une nuit d'été ○ Coraline&Mina   Mer 22 Aoû - 11:57

Songe d'une nuit d'été
feat Coraline & Wilhelmina


4ème arrondissement, espaces verts & églises, Lyon, Août 2000.

Elle balance. Avant, arrière, avant, arrière. Ce jeu d'enfant à double fonction. Amuser les gosses, plonger les adultes dans une profonde réflexion rythmée par un simple élan. Mina avise le ciel d'étoiles, perchée sur sa balançoire, ses grandes guibolles aiguisées par des talons aiguilles qui se plantent dans la terre comme des pics. La rousse énumère toutes les constellations. C'est l'un de ses rares moments ou la femme d'affaires laisse place à la créature de la nuit. La femme, la bête. Elle mordille ses lippes, inspire longuement et joue avec les cordages de la balançoire. A ses côtés, une silhouette est prostrée, exactement comme elle. Elles n'ont pas que ça en commun. Elles sont mortes l'une comme l'autre. Mais la rousse n'y a pas adressé un seul regard depuis son arrivée, mimant une ignorance parfaite. Un fantôme. Ils sont rares, ceux qui ne se cachent pas systématiquement. Celle-ci doit être bien jeune pour ignorer la véritable nature de la créature qui se tient à ses côtés.

Une mort récente, sûrement.

C'est elle qui l'a poussé à venir s'asseoir ici, en silence. La vampire n'a pourtant toujours pas daigné lui faire comprendre qu'elle la voyait. Qu'elle l'entendait. Elle n'a pas vraiment parlé. Peut-être que ce qui se trame sous ses pieds la tétanise. C'est une ancienne mortelle, après tout. Elle soupire, secoue ses boucles de feu et lâche finalement dans l'air un :

« - C'est quelque chose d'étrange, la mort, n'est-ce pas ?

Elle tourne ses prunelles océans vers l'ectoplasme et lui adresse un sourire fin. Peinturluré d'une tâche d'hémoglobine à peine visible. Oui, elle la voit. Depuis tout ce temps.

- On dirait le début d'une mauvaise blague... ajoute la vampire en baissant finalement ses prunelles vers un coin sombre.

Peut-être qu'elle ne l'a pas encore vu.

Willhelmina comptait partir, avant d'apercevoir la femme fantôme. La rousse s'élève, sa toile de dentelles s'agitant légèrement à ses pieds tendis qu'elle se balance de gauche à droite, enivrée par un bon repas. Ca lui fait toujours cet effet. La garce à la crinière de volcanique pousse finalement le corps qui roule jusqu'aux pieds de la balançoire désormais inoccupée.

- On dirait le début d'une mauvaise blague, soupire Wilhelmina en avisant les traits tirés de l'homme. Ne paniquez pas, il l'a mérité. Je l'ai surpris en train de violer une gamine.

Elle lèche ses babines, récupérant la minuscule tâche vermeille souillant sa carne de porcelaine.

- Les hommes sont généralement des porcs, j'espère sincèrement que vous n'êtes pas dans cet état à cause de l'un deux. Sinon, je me ferais une joie de le retrouver pour vous, ma belle. »

Promesse. Menace. On ne sait guère, avec ce regard bestial qui luit dans le noir.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'été ○ Coraline&Mina   Jeu 23 Aoû - 16:37

Raise the dead
feat Elkan J. Devos & Judicaël L. Austen

Elle avait attendu, une bonne partie de la journée, devant l’hôpital. Voilà plusieurs jours qu’elle attendait. Qu’elle l’attendait. En un an, Sam avait pu changer mille fois de planning. Mais elle avait eu beau attendre, Coraline ne l’avait pas aperçu une seule fois. Au bout de la énième journée, elle ne s’était jamais sentie si découragée. Il aurait pu être n’importe où. Avoir déménagé, changé de travail. Peut-être même avait-il retrouvé quelqu’un d’autre. Mais ça franchement, elle préférait encore ne pas y penser. Elle se sentait profondément perdue. Certes, elle avait retrouvé de la compagnie, un semblant de contact avec l’humanité, un espoir de ne pas rester seule à jamais. Et pourtant, encore et toujours, sa vie d’avant lui manquait. Son travail, son appartement, et surtout son mari. Elle était fatiguée que personne ne la voit, fatiguée de ce monde qu’elle découvrait chaque jour. Ou peut-être était-ce simplement un ras-le-bol de cette attente perpétuelle.

Stupide, pathétique Coraline.

La nuit était tombée depuis un moment et ses pas l’avait menée dans un parc qu’elle avait l’habitude de fréquenter lorsqu’elle était encore en vie. Assise sur une balançoire, se mouvant d’avant en arrière, prostrée, elle laissait ses pensées suivre leur cours sans s’y attarder, balayant le sol devant elle du bout du pied. Elle ne fit pas attention à la femme qui se trouvait non loin d’elle. De toute façon rares étaient ceux qui pouvaient la voir.

C’est alors que la voix s’éleva. Coraline se tourna instinctivement vers la silhouette qui avait parlé. Elle se figea sous son regard, et encore plus face à son sourire. Par réflexe, elle se retourna et regarda derrière elle. Mais non, il n’y avait personne d’autre. Elle se tourna de nouveau vers la rousse, la suivant des yeux, à la fois fascinée et effrayée. Mais sa frayeur fit un bond lorsque l’inconnue fit rouler un cadavre qui s’arrêta tout près d’elle. La fantôme poussa un cri de surprise et de terreur et tomba de sa balançoire, se retrouvant sur le dos.

En cet instant, elle désira ardemment se téléporter loin d’ici. Mais elle avait beau essayer, impossible d’y arriver. Elle était comme figée. La rousse avait beau lui dire que cet homme avait mérité son sort, elle n’était pas rassurée pour autant. Mais elle trouva néanmoins la force de répondre à sa question.

« N…non. C’était un accident. »


Elle avait du mal à s’empêcher de regarder le cadavre. Ce n’était pas le premier qu’elle voyait, mais le premier dans de telles circonstances. Elle leva de nouveau les yeux vers la femme, sans sembler se rendre compte qu’elle se trouvait encore par terre.

« Qui êtes-vous ? »


Et qu’allez-vous faire de moi surtout. C’était davantage la réponse à cette dernière question qui l’aurait intéressée en fait…

 


_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Songe d'une nuit d'été ○ Coraline&Mina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nuit sanglante
» Mon lapin cette nuit c'est rebooté seul
» nuit agitée !
» Comment peindre rapidement les gobz de la nuit
» La terrifiante Nuit d'Alouine, an de grâce 639

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 4ème arrondissement :: Espaces verts & églises-
Sauter vers: