nuit (im)mémorable • MARCUS
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien

Partagez
 

 nuit (im)mémorable • MARCUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 1:09

Nuit (im)mémorable
feat Marcus Leblanc


Les bars, la nuit, je connais. Lyon n'a plus de secrets pour moi. Par contre, ses hommes ! C'est une autre paire de manches. Ou de draps. J'ai eu pas mal de conquêtes - ce qui me donne à la fois une grande joie que de plaire, et un grand désespoir. Je plais, mais juste pour une nuit. Mes fesses ont bien trop le temps de se remettre des marques qu'on a pu leur y faire. C'est que je suis une grande romantique, et j'aimerais tomber sur le bon. Que voulez-vous, j'aime les preux chevaliers blancs, les princes de dessins animés. J'y crois encore, à ma bonne fée marraine et à mon conte de fée. Sauf que, plutôt que princesse, j'suis plutôt la vilaine sorcière. J'suis vilaine, ce soir, oh oui. La nuit au dehors résonne de rires et du brouhaha des fêtards. Je m'accoude au bar habituel, lance un grand sourire au barman et commande un cocktail à base de fruits. Quelque chose de très sucré, et tant pis si ça tombe direct sur mes fesses.

▬ Comment ça va, Sylvain ? que je lance par-dessus le bruit de la musique. Le barman est un ami. Il a souvent essuyé mes pleurs quand je me suis fait larguer, ou mes plaintes quand quelque chose n'allait pas. Certaines ont des coiffeurs, moi j'ai un barman. Un cocktail, c'est tellement mieux qu'une coupe de cheveux.
▬ Impec, Mae, on a du monde ce soir, ça fait plaisir. Alors, le don juan de la dernière fois, ça a donné quoi ? s'enquiert-il avec curiosité, tout en préparant des cocktails pour les clients.

Mes joues rougissent et je grommelle dans ma paille, gênée. C'est que le dénommé Marcus ne m'a jamais rappelée. Pourtant, notre nuit me semblait inoubliable. C'était à cette table, là-bas, qu'il m'avait plaisamment draguée. Il était mignon, j'étais un peu pompette, on s'était bien amusés. Et pourtant ... Au petit matin, quand mon réveil avait sonné, pas de silhouette à câliner. Il avait filé, bien sûr. Au moins, je devais être heureuse qu'il n'ait pas emporté ma télé - ou pire, mes culottes ...

▬ Bah, la poisse, comme d'habitude je soupire en repoussant d'un geste étudié pour être élégant mes cheveux blonds. Je tourne la tête avec mon regard coquin - c'est comme une danse que la drague. Des petits gestes incertains, des regards, des sourires. Je tourne sur mon tabouret, mes jambes dévoilées jusqu'à mi-cuisse. Tant pis pour la pudeur et la chasteté que me conseillent ma mère - si elle veut un petit-enfant, qu'elle ne fasse pas la fine bouche !

Quelle n'est pas ma surprise quand je détaille un bel inconnu qui n'est autre que ma conquête de l'autre soir. Mêmes cheveux, même regard, même carrure. Je me souviens de tout. De lui. Je papillonne des yeux entre gêne et surprise. Qu'est-ce qu'il fait là ? Niaise que je suis - il est là pour moi ! Est-ce qu'on avait seulement échangé nos numéros ? Je suis une bécasse, franchement - j'allais lui retirer sa chance alors que, le pauvre, je suis certaine qu'il écumait tous les bars de la ville pour me retrouver, telle la princesse dans un château ! Eperdue face au romantisme que je m'invente de Marcus, je me lève avec mon verre et m'approche de lui avec un sourire. Il va me reconnaître. Je vais lire dans son regard la compréhension, le soulagement de m'avoir retrouvé. N'est-ce pas ?



_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 1:47

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

Un bar du troisième arrondissement, Lyon, Janvier 2001

Il a pris la confiance, le Marcus. Sous prétexte qu'il a conclu avec une magnifique blonde, le lycan se sent irrésistible. D'ordinaire il arrive à se taper des vieilles femmes proche de la cinquantaine. Le pire c'est qu'elles osent lui demander une compensation pécuniaire en dépit de ses prouesses physiques formidable. Un comble pour lui! Les femmes ne sont que des harpies avides d'argents. Surtout que du fric, il en a jamais. Alors la semaine dernière, quand il s'est réveillé dans la chambre de la demoiselle, il eut vite fait de déguerpir avant que celle-ci ne lui donne son tarif. Au vue de sa beauté et de sa fraîcheur, Marcus n'ose imaginer le tarif qu'elle aurait quémander. Très peu pour lui. Il préfère quand c'est gratuit. Mais bordel, quelle nuit! Du genre inoubliable. C'est juste con qu'il ai oublié son prénom.

Tout ça pour dire que c'est avec une assurance certaine que le québécois rentre dans ce bar. Ce même bar où il a rencontre sa fameuse conquête... Il est un peu là par dépit et superstition. Parce que ouais, les soirs suivant il a tenté sa chance ailleurs et à part se prendre des baffes et des verres dans la gueule ça n'a pas donné grand chose. Alors peut-être que ça vient du bar. Peut-être que la clientèle féminine de ce lieu possède plus de goût en matière de mâle. Sourire en coin des lèvres, un regard qui se veut charbonneux et mystérieux, il se cherche une proie à impressionner. Sauf qu'il comprend bien vite que la proie vient à lui. Oh oh. En voilà un joli morceau! Elle lui sourit mais dans le doute, Marcus regarde derrière lui. Non visiblement il n'y a pas erreur. C'est bien à lui qu'elle sourit.

Il avance de quelques pas aussi pour ne pas avoir l'air con en faisant du surplace. Sauf que Marcus, il n'a pas besoin de ça pour avoir l'air con. Une fois proche d'elle, il cherche à se donner l'air cool alors il lui fait un clin d’œil mais il donne d'avantages l'impression d'avoir un truc dans l’œil qui le gêne.

— Bonsoir beauté, je peux t'offrir un verre?

Ce n'est que là qu'il avise le verre qu'elle tient présentement dans sa main. Alors il décide d'enchaîner sur autre chose.

— Je m'appelle Marcus et toi?

N'empêche... le lycan ne peut s'empêcher d'éprouver un certain sentiment de familiarité. C'est qu'elle ressemble beaucoup à sa conquête de la dernière fois. C'est dingue ça! Faudra qu'il lui dise à cette Ma... -Maeva?- qu'elle a un sosie! Enfin si il la croise un jour.
 

Revenir en haut Aller en bas
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 10:05

Nuit (im)mémorable
feat Marcus


Comment avais-je pu ne pas y penser ? Mon cher, mon doux prince de la nuit de la semaine dernière n'avait pas fait, comme tous les autres, acte d'absence totale. Non, non, non ! Il me cherchait, comme la lumière de son phare dans la nuit. Je remarquais à peine ses petits gestes surpris, ne vis que son sourire illuminant son visage. Oui, oui, il m'avait reconnue, c'était sûr et certain. Je ne voulais pas m'affoler, mais entendais-je déjà les sonneries des cloches d'un mariage, dans le fond de ma tête ? Lorsqu'il approche, il semble cligner de l'oeil comme s'il avait un tic ; je mets ça sur le compte de la nervosité de me retrouver. C'est trop mignon !

Et le voilà qui plaisante. Beauté. J'ai un vague gloussement. Il se présente, comme si on ne se connaissait pas. Quel rigolo, celui-là. Je me souvenais parfaitement de son humour. J'avais beaucoup ri avec lui. L'alcool aidant, mais surtout son humour caustique. J'émets un petit rire avant de lui tapoter l'épaule.

▬ Ah, Marcus, tu es si drôle fis-je avec un grand sourire. Bon, je me permettais d'être familière, mais c'était l'idée, non ? On avait déjà connu la nervosité de la performance, cette nuit-là, et ça avait été plus que génial. On avait bien le droit de flirter de façon un peu plus éhontée, maintenant. Je me glissais à son bras, toujours toute sourire. Je ne me doutais pas un instant de ce qui se passait sous la jolie caboche de Marcus - à dire vrai, si je l'avais su, la situation aurait été tout autre, naïve que je suis.

▬ Qu'est-ce que tu faisais là, ce soir ? Tu me cherchais ? je minaude, en buvant une gorgée de mon verre, à moitié collée contre lui. Cela aurait pu être embarrassant si cela avait été notre première rencontre - j'aurais pu passer pour peut-être un peu trop entreprenante - mais ce n'était pas pareil pour Marcus.

▬ Si tu veux on peux passer la soirée ensemble je tente pour lui tendre une perche.

Pauvre, pauvre Maeve, doivent songer les dieux. Pauvre naïve.
A parler de façon toujours un peu à côté de la plaque, cela ne donne pas l'occasion de placer simplement que vous vous êtes déjà rencontrés. Et je suis un peu trop romantique, un peu trop rêveuse. Je prend mes rêves pour la réalité. Mais c'est exactement comme je l'avais voulu, à cet instant - au moins à cet instant, collée contre Marcus, rêvassant à notre soirée - voire à la nuit à venir.



_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 10:44

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

Un bar du troisième arrondissement, Lyon, Janvier 2001

Il est fier de lui, le lycan. Oh ça oui. Il vient à peine d'ouvrir la bouche qu'elle glousse. Il ne comprend pas trop pourquoi mais visiblement il la fait rire. C'est une véritable victoire pour lui qui d'ordinaire se prend des baffes. Maintenant il en est certain, c'est ce bar qui lui porte chance! La clientèle des lieux est favorable à son charme. Alors il redresse un peu plus les épaules, fier de lui. C'est juste qu'elle est un peu bizarre, non? Son sourire s'estompe un peu. La chercher, elle? Pourquoi diable il ferait ça, il ne la connait même pas. C'est peut-être une blague? Ouais ça doit être ça! C'est qu'elle a de l'humour aussi la petite! Alors Marcus rigole.

— Ouais... je crois.

Ouais il croit... parce qu'au final il ne sait pas quoi répondre. C'est juste trop bizarre pour lui. Une bombasse qui lui saute presque au cou, y'a qu'à lui que ça pose soucis? C'est quoi? Une démone qui veut s'accoupler pour le décapiter ensuite? Une fois il a entendu une histoire similaire. C'est pas que ça le dérange de mourir surtout si il crève en plein orgasme. Mais parait que ça fait un mal de chien. Et même si c'est un lycan bah... il veut pas souffrir comme... comme un chien. Voyez le truc? Sauf que bordel qu'elle est belle! Alors pendant un instant il oublie la possibilité de mourir dans d'atroces souffrance et retrouve son sourire de con en pleine face. Parce que là, il n'a qu'une chose en tête : une soirée en tête à tête avec cette belle inconnue. Quand elle propose de passer la soirée à deux... Marcus il entend la chanson "alléluia" dans un coin de son esprit. Il se sent comme le loup qui a les yeux qui lui sorte de la tête en voyant la nana des cartoons. Vous savez, la rouquine bimbo. Celle qui fait tourner toutes les têtes. Ouais. Marcus il se sent carrément comme ça. Le lycan se sent en veine alors il ose, ouais, il ose glisser une main dans son dos. Il croise les doigts pour ne pas recevoir de baffe.

— Avec plaisir ma jolie.

Pas de gifle à l'horizon. Oh yeah! Il prend la confiance! Le québécois, de sa main libre, se saisit du verre de la belle inconnue pour y tremper ses lèvres. Il veut se donner un air sexy, un côté mâle alpha, alors il agit tout en gardant ses prunelles verrouillées sur celle de Blondie. Sauf qu'il est nerveux, en vrai, le Marcus. Alors il avale de travers et manque de tout recracher. Il se recule, tourne la tête de côté et tousse comme un beau diable, devenant rouge comme une pivoine. Ostie que ça à pas de bon sens!

— Hum il est très bon, le cocktail.

Dans le fond, c'est une chance que Marcus n'a pas beaucoup de fierté... ça lui épargne une gêne excessive. Il a failli s'étouffer et alors? Cela ne lui enlève en rien son charme. C'est un beau gosse, le Marcus! Il en est persuadé! A nouveau il tente de lui faire un clin d’œil et une nouvelle fois il donne l'impression d'avoir un truc qui le gêne.

— Bon et sinon, c'est quoi ton prénom, ma belle?

Parce que ouais, il veut connaître son prénom. Même si il va sûrement l'oublier dans le cours de la soirée. Il y met les formes en plus, se prenant une voix sexy à la James Bond raté. C'est qu'il veut mettre toutes les chances de son côté!
 

Revenir en haut Aller en bas
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 11:00

Nuit (im)mémorable
feat Marcus


Ha les hommes ! Jamais ils ne seraient capables d'avouer ! Marcus préférait laisser le doute, le mystère. Ne pas me dire de suite qu'il n'avait fait que penser à moi depuis la dernière fois. Une espèce de timidité du coeur, sans aucun doute. Non pas qu'il soit timide - j'avais bien assez vu combien il pouvait ne pas l'être ! Mais j'aimais ça, cette espèce de jeu qu'il formait ce soir. Je profitais simplement de ce moment à ses côtés, parce que moi, j'avais songé beaucoup trop à lui. J'avais espéré qu'il soit le bon ; j'avais douté, j'avais un peu pleuré quand il avait disparu et n'avait laissé aucun message. Je m'étais beaucoup plainte à mes assistants, tout en dépeignant la superbe nuit qu'on avait passé. Et au final, le destin nous faisait nous retrouver. C'était juste beau. C'était ce que j'avais voulu.

Une main dans mon dos se pose comme un papillon. C'est qu'il semble avoir de la suite dans les idées, Marcus. Je ne dis pas non : si c'est pour refaire un autre round comme la dernière fois ... Marcus kidnappe mon verre pour y voire une gorgée ; j'éclate de nouveau de rire et commande un autre pour lui histoire qu'on puisse profiter. Je glousse à nouveau en le voyant minauder. Qu'est-ce qu'il m'amuse ! Je tapote son dos en le voyant s'étrangler à moitié, amusée. Quel clown, celui-là. J'en suis à l'observer avec douceur, en silence, quand la question qu'il pose me fait mi-rire mi-tiquer. Il plaisante ... encore ?

▬ Marcus, Marcus, Marcus, plus besoin de jouer à ce petit jeu, tu sais je fais, en l'observant ; hélas, je vois l'innocence dans ses yeux.

Je me recule d'un pas, sa main se détache de mon dos, et mes sourcils se froncent. J'oublie la douceur et le jeu, sa beauté sauvage, son humour crétin mais si drôle. J'oublie tout, pour ne laisser que la flamme de l'incertitude - attendez ... il est sérieux, là ?!

▬ Tu ne te souviens pas de moi ? Maeve, Marcus, on a passé la nuit ensemble la semaine dernière ! Je suis ébahie, et je repasse notre début de conversation dans ma tête. J'écarquille les yeux, la colère traversant mes traits alors que mes prunelles lancent des éclairs - pas littéralement, mais je pourrais m'y mettre.

▬ Tu étais en train de me draguer ? Tu m'as si totalement oubliée ?! J'y crois pas ! Moi qui croyait que tu jouais, que tu flirtais ... J'y crois pas je répète à nouveau, le coeur fendu. Je serre les poings, et hélas le barman Sylvain vient donner son cocktail à Marcus à ce moment-là. J'émet un bruit de gorge, mi-grognement mi-souffle.

▬ Tu mériterais que je te l'envoie au visage, ce fichu cocktail ! Tu m'as oublié ! je secoue la tête, ma colère toujours au creux du ventre. Mais un petit espoir naît en moi. Je colle un index vengeur sur la poitrine du jeune homme. Tu as deux secondes et demi pour me trouver une bonne excuse et m'expliquer tout ça. Je plisse les yeux, comme un chat en pleine bataille, mes yeux pâles plein de rage. Deux secondes et demi, vas-y je gronde, en tapotant son torse de mon index. Je le laisse s'expliquer.

Pourquoi ? Parce que je crois au destin et à toutes ces fariboles. Je crois qu'être tombée sur lui n'est pas un hasard, tout comme le fait qu'il soit venu vers moi. Peut-être qu'il a de bons arguments ? Peut-être qu'il saura s'expliquer ? Peut-être pas. Je pourrais toujours lui vider le reste de mon cocktail sur ses cheveux - de toute façon, ils sont moches, une vraie choucroute, avec leurs boucles bien formées et leurs reflets noisette ...




_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 11:31

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

Un bar du troisième arrondissement, Lyon, Janvier 2001

Une alarme s'active dans un coin de sa tête. Son sourire assuré retombe comme un soufflet lorsqu'elle recule. Okay... y'a un problème quelque part mais Marcus ne comprend pas où il est. Perdu, il la fixe avec sa face de chien orphelin. Il voit la colère transpercer le regard de la blondinette. Ce même regard qui, un instant plus tôt, lui paraissait si doux. Les femmes ont cette tendance à changer d'humeur si facilement! C'est que ça lui donne le tournis, à Marcus. Puis soudain c'est l'illumination dans son esprit!

— Mais oui, Maeve! qu'il s'exclame victorieux!

La prostipute de la semaine dernière! Donc finalement il n'a pas en face de lui le sosie de Maeve... Juste Maeve. C'est vrai que maintenant qu'il y pense, c'est logique. Cette sensation de victoire s'évapore aussi vite qu'elle est apparue. Elle est furax, la blondinette. Alors il essaie de se justifier. Il ouvre la bouche, commence plusieurs fois avec des "oui mais..." ou des "non mais..." sauf qu'elle est tellement en colère qu'elle n'est pas réellement disposée à le laisser en placer une. Tant pis. Marcus se contente de faire profil bas et la laisse s'exprimer. C'est toujours comme ça de toute façon... et il en vient presque à bouder. Parce que bordel ce n'est pas justifié! Enfin selon lui.   

Pour Marcus c'est le pompon quand elle émet l'idée de balancer le cocktail en plein dans sa face. Il a l'habitude et de ce fait il a le réflexe de fermer les yeux et de rentrer sa tête dans ses épaules. Sauf que rien ne vient alors il ouvre timidement un œil. L'index de Maeve lui tapote le torse et il ouvre totalement ses yeux. Pas de lancé de cocktail. Ouf. Sa coiffure est sauvée! Tout penaud malgré tout, les prunelles du lycan naviguent entre le doigt accusateur de Maeve et ses yeux d'un clair limpide. Diable qu'elle est belle quand elle s'énerve.  

— Quoi?! qu'il déglutit.

Deux secondes et demi? C'est trop peu! Il a envie d'appeler sa maman. Il a l'impression que le ciel va lui tomber sur la tête sauf que c'est juste elle, cette petite blonde qui le terrorise. Alors il réfléchit. Enfin il essaie parce que là, des flashs de leur nuit d'amour lui revient. Comme si c'était le moment!

— J'ai... je suis malade!

Une excuse, vite! Là il essaie juste de gratter deux secondes et demi supplémentaire. Puis faut dire que ça donne un certain impact, non? C'est percutant? Peut-être trop.

— Je ne sais pas si tu connais cette maladie... Brad Pitt l'a d'ailleurs. En fait ça empêche de reconnaître les visages. Je ne suis pas physioniste comme on dit.

Non Marcus, on dit physionomiste. Et la maladie que tu t'inventes se nomme Prosopagnosie. Toi la seule chose que tu as réellement retenue c'est que Brad Pitt en est atteint. En tout cas, t'es tellement certain de t'en être tiré que tu retrouves ton sourire de petit con. Encore une fois, tu la gratines d'un clin d’œil et tu oses combler l'espace entre vous.

— Si tu m'avais dit ton prénom tout de suite, je me serais souvenue de toi. C'est évident. Comment oublier une femme comme toi.


 

Revenir en haut Aller en bas
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 11:57

Nuit (im)mémorable
feat Marcus


Le doux moment s'est effondré comme un château de cartes sous le vent d'une tempête. Qu'il lance mon prénom comme une bouée à la mer orageuse ne change rien, je continue de le foudroyer du regard. J'ai bien quelques sorts en tête, là tout de suite, mais au final je sais que je n'oserais jamais. La dernière fois que j'ai essayé, c'était sur ma rivale avec qui mon ex-mari m'avait trompé, et ça s'est mal terminé - pour moi. Mes fesses s'en souviennent encore, alors je préfère éviter les histoires de revanche magique. C'est bon que pour les films, ça. Néanmoins, j'estime que j'ai toujours eu un grand sens de la justice - et puis, j'ai peut-être envie de le voir ramer pour se trouver des excuses. J'en ai connu, des mecs bizarres qui me sortaient des histoires sur leurs mamans mortes, leurs ex-copines harceleuses, leur chien qui avait mangé leur téléphone ... Les arguments minables. Et puis, dans le fond, j'avais envie qu'il s'explique, de peur de passer à côté de quelque chose. Au cas où il aurait réellement une bonne excuse ...

▬ Quoi ? je m'exclame. Il est malade ? Mes yeux continuent de briller de colère, mais mes traits s'addoucissent un peu. S'il dit vrai, ça peut être grave et lui donner une bonne excuse. Je hoche la tête d'un coup sec, pour l'intimer à continuer. J'suis curieuse - quel truc il va inventer ? S'il invente ... S'il dit vrai, je suis une vraie conasse, sur ce coup-là.

Le voilà qui argumente. Brad Pitt ? Je hausse finalement les sourcils, range mon doigt pour poser mes deux poings sur les hanches, le menton levé d'un air de défi, comme si je le mettais au challenge d'oser me mentir. Est-ce qu'on peut inventer ça ? Je pousse ma mémoire à chercher dans mes cours de médecine. Prosopagnosie, je crois. C'est pas une maladie héréditaire, ou à cause d'une lésion cérébrale, ça ? Ceux qui l'ont acquises ont eu des accidents de voiture, des chocs brutaux. J'en suis là de mes pensées, prête à redémarrer, quand il tente de caresser dans le sens du poil mon caractère. J'hésite - il a l'air mignon, mais s'il mentait ? Je soupire, en m'accrochant à ma colère.

▬ Tu as été diagnostiqué quand ? Je suis vétérinaire, tu ne devais pas le savoir, mais ça m'intéresse, ton histoire, du coup je dis, puis d'un geste brusque, j'attrape son poignet et je nous installe dans un coin à une table. Je le pousse à moitié pour le faire s'asseoir - je peux être dirigiste, il en sait quelque chose. Je m'installe en face de lui, l'air pensive. J'ai totalement ignoré ses tentatives de drague, ses clins d'oeil. Je suis encore un peu trop sous le choc. Les chocs.

▬ J'étais un peu en colère que tu ne m'aies pas rappellée. Je sais même plus si on s'est échangé nos numéros. Disons que ... Tu m'avais bien plu. J'avais espéré que ce soit réciproque je déclare d'un ton de reproche. Est-ce que je le crois ? Peut-être. J'en sais rien - la prosopagnosie est rare, non ? Faudrait vraiment que je planche là-dessus. Tu prétends donc que, à présent, tu te souviens de moi vu que tu mets un nom sur ma tête. Bien, bien ... Quel âge j'ai ? Tu dois te souvenir de ça, au moins ? je tente un peu bêtement. Bon, c'était pas la meilleure des questions, mais on avait pas tant discuté que ça, la dernière fois. Laisse tomber, c'est pas important ... J'abandonne. Qu'il m'ait oublié ou pas, ça importe peu, non ? On est là. Mais est-ce que j'ai envie de lui redonner une chance ? Ca c'est plus épineux comme question interne.

▬ Désolée pour la dernière fois. J'ai pas l'habitude de ... de ne pas attendre plusieurs rendez-vous. Menteuse. J'suis trop désespérée et trop niaise pour avoir le courage de dire non, quand on me plaît. Mais il a pas besoin de le savoir, si ? J'espère que tu n'as pas eu trop de préjugés ... D'ailleurs, pourquoi t'es parti ? J'veux dire, j'me suis réveillée seule. Nouveau timbre de voix avec du reproche. J'aurais aimé avoir un câlin au réveil, un café et des croissants. Une rose, pourquoi pas, tant qu'on y est. Si je savais combien c'est pas le genre du mec en face de moi, j'arrêterais de me faire autant de films ...



_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 12:35

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

Un bar du troisième arrondissement, Lyon, Janvier 2001


Pour lui, l'affaire est ketchup! C'est bon, il a trouvé une excuse béton et l'affaire va se classer d'elle-même. Sauf qu'encore une fois il déchante vite. Les mensonges sont des bonhommes de neige, faut toujours en rajouter une couche puis une autre. Au final ça n'en finit plus du tout. La galère! Dans quoi est-ce qu'il vient encore de s'embarquer? Marcus se gratte l'arrière du crâne. Vétérinaire, qu'elle dit. C'est cool... ça veut dire qu'elle est calée en médecine pour humain aussi? Moins cool pour son mensonge. Finalement il va peut-être se le prendre dans la tronche, le cocktail. Sauf que contre toute attente, Blondie lui choppe le poignet et le traîne dans un coin. Elle a ce petit côté tyran que Marcus adore.

Sans broncher, le lycan s’installe et l'écoute. Malgré son intelligence réduite, il commence à comprendre un truc essentiel : moins il cause et moins il se prend de baffe. Il ne comprend pas ce phénomène mais il s'arrange pour ouvrir le moins possible la bouche. Il hoche donc la tête par moment pour montrer son intérêt, qu'elle n'ai pas l'impression de parler dans le vent.

— Tu me plais aussi, que tu confirmes.

Elle te plait. Elle te plait même beaucoup même si elle est bizarre. Par chance il a gardé cette dernière pensée pour lui-même. Pour le moment il s'en tire bien alors il essaie de ne pas tout foirer. Sauf que ça se corse quand elle lui demande son âge. Bah merde alors. Il en sait rien. Marcus, avec son air idiot, réfléchit mais comme Blondie lui demande de lâcher l'affaire, il ne va surtout pas insister. Puis c'est vrai ça, ce n'est pas important. Elle est belle, sexy et dans la fleure de l'âge. Son âge il s'en fiche un peu tant qu'elle ne ressemble pas à un vieux raison déshydrater.

— Tu as tord de t'excuser... on a passé une sacrée bonne soirée.

Heureusement qu'elle n'a pas attendu le premier rendez-vous... parce que... quel premier rendez-vous? Marcus n'a pas de téléphone pour la joindre. Ni de véritable chez lui pour l'accueillir et encore moins d'argent pour l'inviter. Non vraiment, c'était très bien comme ça. Quant à ces histoires de préjugés, le lycan fronce des sourcils. Des préjugés sur quoi, au juste? Un peu largué, il arbore à nouveau sa face de penaud... et là, misère. Est-ce qu'il doit se montrer franc? En fait il y réfléchit à peine. Non, en fait il ne réfléchit pas du tout et balance la vérité pure. Pauvre Marcus... Si proche de conclure.

— Je vais être honnête avec toi, Maeve, j'ai cru que t'étais une prostituée alors je me suis défilé avant que tu ne réclames du blé.

C'est là et seulement là, qu'il réalise l'énorme boulette. Alors il met ses deux mains devant lui en signe d'apaisement.

— Non mais attend. C'est pas ce que tu crois. C'est juste qu'en vrai t'es une belle femme. Tu vois? Et t'as passé la nuit avec moi. Donc je me suis posé des questions. Tu comprends. Hein. Je dis pas ça parce que t'a couché le premier soir.

Ah! Il comprend enfin cette histoire de préjugés!

— J'avais un pote prostipute qui couchait pas toujours le premier soir.

Il s'enfonce comme on s'enfonce dans les sables mouvants. Plus on cherche à se débattre et plus on s'enfonce. Marcus est prisonnier des sables mouvants et il est l'unique responsable.

— Puis sérieux tout à l'heure quand je t'ai vu je me suis dit "wow elle ressemble pas mal à Maeve". Je pensais que t'étais ton sosie. Mais maintenant que je sais que c'est toi et que t'es pas une pute alors c'est bon. On peut remettre le couvert et promis je resterais là à ton réveil.

Tu sais Marcus... il est encore temps de te taire... mais lui, il est persuadé de bien faire. Alors il baisse ses mains et affiche un sourire bienheureux, fier d'être aussi honnête.


 

Revenir en haut Aller en bas
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 13:16

Nuit (im)mémorable
feat Marcus


Tu me plais aussi. C'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Mais je m'empêche volontairement de m'envoler sur un petit nuage de princesse et paillettes. Faut que je me calme - pour la première fois depuis des années, je garde une réserve face à un homme qui me plaît. Je ne le connais pas - notre nuit a été merveilleuse, mais peut-être aurait-on dû apprendre à se connaître d'abord. Le mal est fait, enfin, mal ... Je continue de parler, sans réaliser que je fais la discussion quasiment seule ; Marcus se contente de hocher la tête. Au final, il m'écoute et ça fait du bien ; il n'essaye pas de placer mille et une excuses à la con.

Cependant, si je voulais de l'honnêteté, je suis servie.
Ma machoire tombe, on voit le blanc de mes yeux écarquillés, et si j'avais bu mon cocktail, j'en aurais recraché l'entiéreté sur Marcus.

▬ Quoi ? je fais, incapable de dire autre chose. Il en profite pour essayer de s'expliquer, et c'est de pire en pire. Je rougis de honte à l'idée qu'il ai pu me prendre pour une prostituée, flattée qu'il complimente mes charmes, en colère qu'il se fasse autant d'idées. Je suis un vrai bouillon d'émotions, passant par divers sentiments qui paralysent mon esprit.

Où est-ce que je suis, exactement ? Qu'est-ce qui se passe ? C'est fou. La conversation a prit une tournure incroyable. Ces dialogues cosmiques sortis du cul d'une vache. Il s'engage sur des anecdotes de son pote prostitué, et la fin est apocalyptique. Je songe qu'il doit être sacrément crétin - une jumelle, un sosie ! Et il n'a pas pensé à moi ? J'ai soudain un éclair de lucidité.

▬ Si t'es incapable de reconnaître les visages, comment t'as fait pour voir que j'avais un sosie ? je déclare, en faisant les guillemets avec mes doigts.

Je me sens conne. Il me prend clairement pour une poulette née de la dernière pluie. Ce que j'ai été, jusque là. Je soupire - pourquoi est-ce que j'arrête mes yeux sur l'arrête de son nez, sur la couleur de ses yeux, sur la courbure de ses lèvres ? Putain, Mae, reprends-toi ! Je suis impossible - dans un moment pareil, plutôt que de lui arracher les yeux, je serais prête à me laisser rouler parce qu'il a l'air d'un chiot perdu. Alors que je sais qu'il m'a prise pour une bille.

▬ J'suis pas une pute, non. Faut croire que t'en cotoie beaucoup, pour avoir peur qu'on te pique ton fric ? je grince ; retour à mon ironie habituelle. J'ai que ce que je mérite, non ? Pauvre fille, pour un pauvre mec. J'suis vraiment trop conne. Je passe mes mains sur mon visage ; j'ai l'impression de rêver. Je me sens juste triste et désespérée. Le pire, c'est que sa proposition m'a mit du baume au coeur. Une nuit géniale, et quelqu'un au réveil. Ne me mens plus. Tu fais quoi dans la vie ? Je passe à l'interrogatoire, parce que je veux savoir à qui j'ai affaire. Je veux te connaître avant de me faire un avis sur toi. Tu devrais faire attention, j'ai accès à des soporifiques pour chevaux je dis avec un humour noir, en grimaçant avant d'avaler d'un trait le reste de mon verre. J'en commande d'autres. C'est moi qui paie. Je manque pas de thunes, juste de chance. Mais la chance ne s'achète pas, hélas. Pourquoi t'as l'air aussi ébahi qu'on ai passé la nuit ensemble ? T'es loin d'être laid. T'es un peu maladroit, mais moi ça m'avait plu. Un sincérité mâtiné d'aigreur. Sur quoi je suis tombée, encore ? Nouveau verre, nouveau liquide avalé d'une traite. Au moins, ça m'aidera. Puisque je ne peux pas faire de la magie, là, maintenant, pour m'apaiser, ce sera l'alcool.


_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 14:01

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

Un bar du troisième arrondissement, Lyon, Janvier 2001

Un jour on lui a conseillé d'être moins honnête avec les femmes. De toute les manières possible, Marcus ne sait pas mentir et c'est exactement pour cette raison qu'il est endetté. A constamment vouloir parier au poker, miser de l'argent qu'il n'a pas, il est à présent fauché à devoir voler des artefacts magiques et courir comme un dératé dans les rues lyonnaises pour échapper à ses assaillants. Forcément que Maeve allait le griller d'une manière ou d'une autre sur son mensonge... y'a bien que Marcus pour encore espérer ne pas être chopé. En tout les cas lorsqu'il voit la réaction de Blondie, il se dit que peut-être, il aurait dû se taire. Se taire, ce n'est pas mentir, n'est-ce pas? C'est simplement omettre des détails. Cette histoire de sosie, par exemple, Marcus n'était pas obligé de la raconter. Il le comprend quand elle rebondit sur cette anecdote.

— Parce que j'ai menti.

Il avoue pareil à un enfant qu'on a chopé la main dans le paquet de bonbons, la mine déconfite. Il va se la prendre, cette baffe, il en est persuadé. Sauf que non, toujours pas. En revanche elle marque un point. Ou presque. Pas vraiment en fait. Il a souvent eu l'idée d'appeler une pute. Mais même les putes en vrai, elles veulent pas de lui. Elles demandent l'argent d'abord et l'argent il en a pas. Ah. Tiens... D'ailleurs ça aurait du lui mettre la puce à l'oreille. Si Maeve avait été une pute, elle lui aurait demandé le blé d'abord. Est-ce qu'il est nécessaire de le préciser? Peut-être pas. Marcus garde le silence. Idem quand dit être conne. Il préfère ne rien dire de peur de gaffer encore une fois.

— Promis juré craché je ne te mens plus!

A défaut de cracher il pose sa main sur son cœur. Enfin là où il pense avoir un cœur : tout à sa gauche au niveau des tétons.

— Et à dire vrai je ne fais rien. Rien de particulier en tout cas. Je trouve parfois des petits boulots à droite à gauche mais ça ne dure jamais longtemps.  

Souvent en retard. Parfois débraillé. Trop paresseux. Trop lent. Les motifs de renvoi chez lui sont nombreux. Encore un détail qu'il met sous silence... Sauf que ce n'est en rien un mensonge. N'est-ce pas? Il ne souhaite juste pas donner l'impression d'être un looser. Quant à cette histoire de somnifère ça l'intéresse. Est-ce que ça se revend bien sur le marché noir? Il garde cette info de côté car ça peut toujours lui servir. Maeve commande plusieurs cocktails. Des cocktails qui ne peut payer et contrairement à ce qu'on pourrait croire, ça ne le dérange pas d'être invité. Au contraire. C'est agréable. Pourquoi c'est toujours aux hommes de payer les conso, d'abord?! A la dernière question de la blonde, Marcus attrape son cocktail et boit un peu avant de répondre. Le liquide lui sert de courage en intraveineuse. Même si les paroles de la belle Maeve agissent comme un pansement. C'est chaud et agréable. Ah moins que ça, ça ne soit l'effet du cocktail.

— Je le sais que je suis beau. Mais étrangement quand je prend la parole les femmes s'enfuient. Je crois que mon intelligence les effraie tu vois?

Il se penche un peu en avant, les yeux plissés.

— Mais toi tu restes et gratuitement. T'es hors de la norme... ça me plait bien.

Elle est belle, patiente et compatissante. Un peu folle dingue, effectivement mais personne n'est parfait. Il n'arrive pas vraiment à la suivre par moment sauf que Marcus n'arrive jamais à suivre les femmes. Le lycan avise ensuite les cocktails qu'elle s'est déjà enfilée et ça en très peu de temps. Une part de lui est joie à l'idée de picoler avec elle. D'un autre côté, il aimerait passer la nuit avec elle sans que l'un comme l'autre ils se retrouvent avec une gueule de bois le lendemain. Ouais à quelque part il a envie de passer un vrai moment avec elle et de s'en souvenir le lendemain. Sauf qu'il a pas envie de se faire passer pour un sentimentale ou une chochotte alors il boit son verre d'une traite, prêt à remettre ça. Parce que c'est un bonhomme quoi!

— Et toi? C'est quoi ton problème? Pourquoi tu te retrouves seule à devoir te saouler avec moi? T'as deux orteils de pieds sur le même pied? Une verrue bien cachée? Des posters licornes dans ta chambre?

Lui aussi il est curieux. Lui aussi il veut découvrir les petits secrets de Maeve.

 

Revenir en haut Aller en bas
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Mer 16 Jan - 14:19

Nuit (im)mémorable
feat Marcus


Au revoir, les rêves de princesse sur son trône, de chevalier blanc, de héros antique venu chercher sa dulcinée. Mais est-ce que ça a jamais même existé ? Je veux dire, on est dans la vraie vie. Le prince, il se pète la gueule au whisky, il prend une taille au-dessus de la sienne quand il va acheter un préservatif pour se croire mâle, et la princesse pleure sûrement sur ses kilos en trop en écoutant sa mère rabacher qu'elle se fait vieille. Ou alors ça c'est juste moi. Je secoue encore un peu la tête devant l'innocence avec laquelle il avoue avoir menti. Un point pour lui - il n'a pas essayé de continuer là-dedans. J'ai pas le coeur à me fâcher encore un peu plus. A quoi ça sert ? On a aimé passer la nuit ensemble. C'est juste que mon radar à mecs biens doit être cassé. Ou alors j'suis totalement fêlée pour attirer ce genre de barjos.

Une vraie discussion, ou au moins des paroles faute de mieux, s'installe. Je lui décoche un regard curieux - des petits boulots ? Par envie, ou par désespoir ? Je penche la tête de côté, repousse d'un geste involontairement sexy - ou maladroit, éméché, à voir - mes cheveux en arrière.

▬ Quels genres de petits boulots ? je demande plus doucement. Je prends des gants. Je sais combien les gens instables sont susceptibles. Peut-être qu'il a pas envie d'avoir un job, un boulet au pied. Il a une carrure pour bosser dans le physique. J'suis curieuse de savoir ce qui l'intéresse dans la vie. En a t-il une, au moins ? Une vraie, une vraie de vraie, une vie, pas juste survivre de jour en jour ? Je me fais cet effet, parfois, d'oublier de vivrer, et d'ouvrir les yeux par réflexe.

Je dérive sur d'autres sujets. J'émets un petit rire quand il évoque sa trop grande intelligence qui pourrait faire fuir les femmes. Ca ne m'a pas spécialement choqué, moi ! Il réitère sur la gratuité de ma compagnie, mais ça ne me fait plus le même choc. J'ai même un petit sourire amusé. Hors norme ? On me l'a jamais dit. Pourquoi ça me touche autant ? J'dois être sacrément folle. Je repousse un verre vide, la bouche en feu. Le corps en feu. Finalement, j'suis passée par des hauts et des bas. Mais Marcus est pas un mauvais bougre. Ok, il a voulu me la faire à l'envers, mais il est pas méchant - la preuve, il lui a dit la vérité, non ? On discute là, on parle, et c'est tendre et doux et bienveillant.

▬ Mon problème ? je glousse, incapable de me retenir. T'es bête ? Tu l'as vue ma chambre, comme t'as vu mes pieds. Enfin, t'étais peut-être occupé à regarder autre chose je sussure d'une voix suave, moqueuse. Je secoue encore la tête, sourire aux lèvres. Faut croire que je suis timbrée. Une vraie folle. J'attire toujours les mauvais garçons. J'ai la poisse. L'alcool, ça aide, comme les beaux garçons dont l'intelligence ne me fait pas peur du tout ...

Nouvel éclat de rire. La soirée ne s'est pas passée comme prévu, mais elle pourrait finir tout aussi bien. Je glisse un pied contre sa jambe, sous la table. C'est pas ma faute si il est beau en diable. Un peu bêta, mais rigolo, dans le fond. Je suis contente d'être tombée sur lui, à nouveau. La nuit que l'on a passé était géniale, mais je ne me souviens pas de tout. Là, je suis un brin pompette mais je suis encore maîtresse de mes mouvements, de mes pensées.

▬ Faut croire que les gens bizarres, les brisés, les chelous s'attirent je déclare avec un clin d'oeil que j'espère un peu plus réussi que les siens. Je suis à un poil de cul de lui attraper la bouche. C'est le cocktail - c'est toujours les cocktails, les bonnes excuses.



_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Jeu 17 Jan - 1:21

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

Un bar du troisième arrondissement, Lyon, Janvier 2001

Elle s'intéresse vraiment à lui. En tout cas elle en donne l'impression. Elle le questionne, l'écoute, reste avec lui. Souvent elle lui sourit ou rit. Elle ne rit pas de lui mais avec lui. C'est nouveau pour Marcus et il adore ça. Il désire poursuivre la discussion sauf qu'il stresse un peu. Si finalement elle le trouve creux? Marcus est perçu comme un égocentrique auto centré sur lui, trop bête pour réaliser qu'il n'est ni intelligent ni intéressant. Le problème c'est que si, il en est conscient alors il redouble d'effort pour l'ignorer, se persuader d'être meilleur que ce qu'il n'est. Il ferme les yeux sur sa condition, sur ce que les gens racontent de lui. C'est tellement plus simple comme ça.

— J'ai travaillé dans un garage, à une époque.

Il répond avec une certaine nostalgie. L'époque où il vivait encore au Québec. L'époque où il venait tout juste de plaquer les études. Un bon monsieur avait bien voulu le prendre sous son aile et lui donner sa chance... et ça a duré un moment. Quelques années puis le vieille homme est mort laissant un Marcus désemparé et livré à lui-même.

— Mais j'ai fait un peu de tout, à dire vrai. Livreur de pizza, serveur, peintre en bâtiment, déménageur, employé de fast-food, homme d'entretien, caissier, vendeur.

Il peut en citer d'autres encore. Des boulots un peu moins avouable également. Il se rend compte que ce n'est pas des plus glorieux. A trente huit ans il n'a pas de situation stable, il est surendetté, sans domicile fixe, ni amis. Une situation des plus précaire mais d'une certaine manière ça lui convient. Surement parce qu'il n'a jamais rien connu d'autres. Au moins il est fier de ne pas avoir les travers de ses parents : la drogue.

Puis il parle de son intelligence. D'une certaine manière il plaisante mais il veut y croire. Il le désire tellement que oui, souvent, il le pense vraiment. En tout cas, Maeve, ça la fait rire. Elle est belle quand elle rit. Du coup il est intrigué. Il veut comprendre, savoir c'est quoi son problème à Maeve. Pourquoi une demoiselle de toute beauté, douce et tolérante se retrouve solitaire. Elle est un peu étrange mais ça ajoute à son charme, non? Les questions du lycan l'amuse. En même temps c'est vrai qu'il connait déjà les réponses. Alors il rougit à son allusion. Et cette fois c'est lui qui rit à sa plaisanterie. Non, l'intelligence des hommes ne l'effraie pas. Tout niais, Marcus la dévore des yeux. Il désire la toucher, l'embrasser et la posséder pour la nuit entière. Sauf qu'il se retient pas certain d'avoir le feu vert et rougissant d'avoir simplement ces pensées.  

— J'ai la poisse moi aussi... La preuve, je suis tombé sur toi cette nuit.

Il plaisante bien évidement. Enfin non. Il porte vraiment la poisse mais ce soir il se sent chanceux. Le pied de Maeve se glisse contre sa jambe et le lycan déglutit. C'est un signal, ça? Il ne se trompe pas? Si il décide de l'embrasser elle ne va pas le gifler? Marcus ne comprend jamais rien aux femmes et bien souvent, il interprète mal. Sauf que là... c'est clair comme indicateur, n'est-ce pas? L'appréhension lui noue les entrailles mais il se lève un peu de son siège, se penche vers la blondinette. Sa main trouve refuge derrière son crâne, ses doigts se glissant dans sa crinière de blé. Proche de ses lèvres, il patiente un cours instant. Si elle désire le repousser c'est maintenant. Mais aucune gifle, aucun cri de protestation alors il scelle ses lèvres au sienne, si douces et sucrées à cause des cocktails.

— Il me semble que tu ne vis pas très loin d'ici? qu'il souffle quelques instants plus tard contre sa bouche.   

 

Revenir en haut Aller en bas
Maeve Liebsten
- Maeve Liebsten -
MODERATRICE
Date d'inscription : 15/01/2019
Messages : 66
Age du personnage : vingt huit rotations terrestres, qui font vaciller l'âme et les tréfonds du corps vers la vieillesse encore lointaine, et pourtant.
Pouvoir : globalement nombreux grâce à sa magie. la p'tite est une sorcière, eh voui. affinité avec la lumière et les ombres, la lévitation et la magie blanche.
Métier : vétérinaire à son propre cabinet. hébergeuse d'un boulet canin, aussi.
nuit (im)mémorable • MARCUS Tumblr_inline_mqo3g8pl8w1qz4rgp

Avatar : candice accola

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Jeu 17 Jan - 8:14

Nuit (im)mémorable
feat Marcus


Un garage, alors ? Ca me plaît bien. Pourquoi j'ai des images de Marcus, les mains pleines de cambouis, comme dans ces films où les mecs sont en tee-shirt sans manche, tout pleins de sueur ? Les cocktails tapent très fort, je crois. Mais des métiers aussi physiques, j'ai aucun mal à l'imaginer en faire. Je devine une histoire dans chaque petit boulot qu'il énonce. J'aimerais le questionner plus, l'interroger sur son histoire - parce qu'il a un léger accent, et que j'aimerais en apprendre plus sur lui, d'où il vient. D'où me vient cette sensation de solitude, quand je le regarde. Mais ce n'est peut-être pas le moment. Ma colère est totalement retombée, à présent. Disons qu'on est parti du mauvais pied. C'était une erreur, mais ce soir ... C'est le destin. Je l'ai décidé, voilà tout. Ne dit-on pas que l'on forge son propre destin ? J'ai envie de croire en lui, encore un peu, de miser quelques pièces sur Marcus. Tant pis si je perds - j'ai toujours eu la poisse, ça ne fera qu'une déception de plus. Mais je ne pense pas à ça, pas encore.

▬ T'auras pu tomber sur pire que je marmonne avec un sourire en lui tirant la langue.

Je me lèche les lèvres. Pourquoi je me retiens de l'embrasser, exactement ? Par jeu, par défi ? Pour voir si il interprète bien mes signaux ? Faut dire que je suis à deux doigts de lui en envoyer d'autres, des signaux - du genre qu'il pourrait pas confondre ... J'ouvre la bouche pour lancer une pique, quelque chose pour le faire réagir, mais il se penche et, finalement, il scelle nos lèvres d'un baiser. Un baiser qui me charge d'électricité. Presque littéralement - oups. Je cache ma main droite qui a vaguement formé une étincelle le temps d'une seconde.

▬ Quelle mémoire sélective ! De ça, tu t'en souviens, hein ? je gronde à moitié, avant de rire, posant mon front contre le sien. Je dépose un nouveau petit baiser sur les lèvres de Marcus, mes yeux dans les siens. Puis je me lève et je saisis sa main. Je pense que tu as dû manquer mes posters licornes, la première fois, j'aimerais avoir une deuxième chance de te faire visiter. Je murmure tout bas, d'un ton un peu rauque à cause de l'alcool. Je cligne une nouvelle fois de l'oeil - c'est qu'il me donnerait ses tics, le vilain garçon ! Mais en tout cas, j'espère qu'il n'avait pas menti - et qu'il sera là, le lendemain matin.



_________________
fées et gestes, magie de l'âme.

   
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Leblanc
- Marcus Leblanc -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 138
Age du personnage : la trentaine
Pouvoir : Hurler à la lune. S'attirer des emmerdes. Se prendre des baffes.
Métier : Aucun pour le moment. C'est un glandeur.
nuit (im)mémorable • MARCUS 190117122512835648

Avatar : James Franco
Localisation : Il squatte chez un peu tout le monde.

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10Sam 19 Jan - 3:10

Nuit (im)mémorable
feat Maeve

- FIN -

† A suivre :Tell me a story

 

Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -

nuit (im)mémorable • MARCUS Empty
MessageSujet: Re: nuit (im)mémorable • MARCUS  nuit (im)mémorable • MARCUS Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
nuit (im)mémorable • MARCUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nuit sanglante
» Mon lapin cette nuit c'est rebooté seul
» nuit agitée !
» Comment peindre rapidement les gobz de la nuit
» La terrifiante Nuit d'Alouine, an de grâce 639

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Saison 1-
Sauter vers: