The longer the waiting, the sweetest the blood [ft. Jesse]
Vous pouvez aussi nous encourager et poster un petit mot sur Bazzart et PRD ! <3
BOOM BAYBAY. Le forum a ouvert ses portes le 9 janvier 2019! (Et pas ses potes, parce que ça s'fait pas. (Askip.))
Le contexte du forum se déroule actuellement en 2001. Pour la date et le mois, c'est comme votre calendrier.

Partagez | 
 

 The longer the waiting, the sweetest the blood [ft. Jesse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Christopher Adler
avatar






Date d'inscription : 22/07/2018

Messages : 203

Age du personnage : 100 - 36 ans d'apparence

Pouvoir : Je suis une putain de plante qui fait de la photosynthèse. Avec du sang.

Métier : Chirurgien clandestin



Avatar : Ben Barnes

Mood : Et tu mords mords mords, c'est ta façon d'aimer


MessageSujet: The longer the waiting, the sweetest the blood [ft. Jesse]   Mar 21 Aoû - 11:01

The longer the waiting, the sweetest the blood


feat • Jesse

Quelque part dans un sous-sol d'entrepôt abandonné, pas si loin du sanatorium.

« Découper les gens ça a toujours été ma passion, tu sais. C’est juste dommage que tu ne sentes plus rien sous le menton. »

Chris était tranquillement assis à côté de la table d’opérations qui lui servait à peu près à faire tout ce qui lui plaisait dans la vie : découper un corps, récupérer du sang, manger, s’envoyer en l’air... La liste n’était pas si longue, mais se contenter de peu quand on est immortel, c’est réussir à être heureux.
Il releva ses yeux sombres vers l’homme étendu sur le métal froid, haussant un sourcil alors que sa future victime émettait des gémissements apeurés.
Les hommes de Jesse lui avaient ramené le loustic. Un jeune qui aimait faire des cascades sur les murs et glisser en skate à des endroits pas recommandés. Il était tombé de haut, peut-être une heure auparavant, se sectionnant la moelle juste au-dessus des épaules. Pauvre bougre.

« Ceci dit, c’est assez amusant de découper une personne consciente, même quand elle ne ressent plus rien. Des fois, rien que la vue de ce qui se passe suffit. »

L’Allemand se mit debout et enfila son tablier. Le jeune avait arrêté de répéter « je sens plus mon corps » en boucle pour alterner entre les sanglots et les cris. Peut-être qu’il ne comprenait pas bien non plus ce que le vampire allait lui faire.

***

« Deux reins, un foie, une paire de poumons, fit le chirurgien en posant les glacières sur une table devant leur transporteur.
– On a pas de client pour les poumons.
Je sais, ça n’empêche pas que quelqu’un peut en avoir besoin. »

Il y avait toujours des gens dans le besoin de nouveau organes.

« Pense donc à cette pauvre gamine qui a la mucoviscidose et se noie un peu plus chaque jour. Dis à Lucien de regarder les appels à l’aide des associations. »

Extorquer de l’argent aux parents désespérés de lui faisait ni chaud ni froid. À une époque, il aimait bien discuter avec ses collègues des expériences qu’ils faisaient subir à ces gens aux maladies génétiques. La médecine avait bien avancé.
À présent, il se souciait assez peu de permettre de guérir des gens, tant qu’il se faisait de l’argent et qu’il avait sa dose de sang.

Marc l’avait laissé après un dernier regard pour son accoutrement ensanglanté. Il avait abandonné depuis longtemps de demander pourquoi il n’y avait pas un cœur alors qu’il y avait les poumons. Le gars n’était pas si bête, il savait qu’il fallait briser les côtes pour atteindre les deux poches à air, alors autant retirer le palpitant aussi. Sauf qu’au début, il n’avait jamais travaillé avec un vampire avant.
Pas avec Christopher.
L’Allemand avait un petit penchant pour cette petite pompe à sang dans les corps des vivants. Alors, comme cette fois-ci il avait en plus un patient qui ne sentait plus rien, il en avait profité. Au-delà de l’hémoglobine récoltée dans les gouttières de la table, il avait patiemment attendu que le jeune revienne à lui après avoir découpé ses côtes et dégagé ses poumons. Le chirurgien avait décollé un peu les organes et les artères histoire de se faire plaisir et s’était assis à califourchon sur le skateur, observant les poumons se gonfler et se dégonfler et le cœur battre un peu irrégulièrement.
Puis le gamin était revenu à lui, livide, et le vampire s’était penché pour sortir un peu son palpitant du bordel sanguinolent de sa poitrine. Le hurlement avait commencé dès le changement de faciès du monstre puis s’était vite étranglé alors que les crocs se plantaient dans la boule pulsante.

***

Chris se léchait maintenant méticuleusement les doigts en attendant que les poches de sang se remplissent. Son tablier et son pantalon de protection étaient couverts de rouge eux aussi, sans parler de son menton. Il y avait fallu un moment à Marc avant de s’y faire, à ça aussi.
Puis le vampire entendit une autre paire de pas et se détourna du sang coulant lentement dans les poches de plastique pour observer la jeune femme qui approchait. En réalité, elle était plus âgée que lui, mais il ne pouvait pas s’empêcher de penser que dans une autre vie, il aurait pris un immense plaisir à découper dans sa peau bronzée.

« Hallo Fräulein Mumie » fit-il avec un sourire.





_________________
• Draining you like a bachelorette getting drunk on mojitos •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Jesse A. N. Amon
avatar
Queen Mummy barjot





Date d'inscription : 22/07/2018

Messages : 133

Age du personnage : +de 3000 balais mais bien entendu, en apparence, à peine 25 ans. N'est-ce pas ?

Pouvoir : Momification : Aspiration de l'énergie vitale, contrôle du sable (d'Egypte uniquement) et force supérieure. Sensibilité extrême au mercure.

Métier : Cheffe d'un trafique d'organes. Ancienne tueuse et Reine de l'égypte antique. (Ânkhésenamon)



Avatar : Sofia Boutella


MessageSujet: Re: The longer the waiting, the sweetest the blood [ft. Jesse]   Mer 26 Déc - 18:58

The longer the waiting, the sweetest the
feat Chistopher

« - Elle est foutue ! Tu râles en croisant les bras, l'air boudeur.

T'observes la robe délicate mouchetée de tâche de sang en soupirant avant de la pincer du bout de tes doigts pas si délicats. Ça craint. Tu sais que tu vas vite croiser le regard sombre à se damner du vampire. Hors de question d'arriver fringuée comme une paysanne. A chaque fois, t'as envie d'en faire ton quatre heures. Littéralement. Mais les vampires, c'est vraiment dégueulasse. C'est comme les tartes au citron meringuée. A chaque fois ça t'allèche les babines, puis tu te souviens que la bouffe humaine passe pas vraiment. Alors tu te venges sur le pauvre commis du moment. Même si un de tes larbins t'a «judicieusement» fait remarquer que «12, patronne, ça fait beaucoup quand même ». De toute manière, tu l'as bouffé aussi.  Tu soupires en fixant le cadavre à tes pieds. Il a l'air d'une pauvre momie rabougrie de mille an alors qu'il n'a même pas deux minutes.

- Oh ! Gustave, fous-moi ça dans le jardin, les serpents adorent jouer avec les restes.

Un homme à la peau sombre qui jusqu'ici s'est fait discret, approche en s'inclinant légèrement avant de balancer le corps sur son épaule comme s'il ne pesait rien. Tes adorables bébés s'amusent toujours à faire des petits tunnels pour récupérer certains restes alléchants au passage.

- Fais chauffer le moteur et prépare les vases canopes.


Le gorille se tourne, faisant voler les pieds du corps, avant de t'adresser un regard polit.

- Bien-sûr, quels bouchons ?

Tu tires sur tes manches et laisser glisser ta robe à tes pieds, pas pudique pour un clou. Et encore moins fan des sous-vêtements.

- Hmm, les quatre. Adler est du genre consciencieux, tu balances joyeusement en te vautrant dans un canapé douillet. Tu fixes les grappes de raisin en soupirant.

Des faux. Les fruits te manquent tellement.

Gustave opina du chef poliment avant de tourner à nouveau les talons. Tu enfiles une autre robe, comme à ton habitude, fendue de chaque côté, avant de glisser tes pieds dans ses chaussures hautes. Le gorille revient finalement rapidement, les mains cette fois pleines d'une valise.

- J'ai des nouvelles de Marc, il dit : Pas d'estomac mais des reins. Et pas d'intestins.

Tu fronces les sourcils, soupire et hausse les épaules.

- Retire Qebehsenouf et Douamoutef. Je ne veux pas des reins, ça ne marche pas en ce moment. Qu'il les file à des chiens ou qu'importe.

L'homme opina du chef.

- Le vampire est occupé, qu'il te signale avec une courtoisie surprenant pour sa stature, il vaudrait mieux voir directement avec lui.

T'hausses les épaules. De toute façon, tu voulais le voir. Tu bondis sur tes pieds en jouant machinalement avec ta lame chipé sur la table. Elle glisse habilement entre tes doigts. T'as rien perdu de tes réflexes de tueuse... Tu fourres finalement la lame avec les deux autres et ondules des hanches pour le rejoindre.

****

« Hallo Fräulein Mumie » Tu fais la moue. Juste pour le principe, en approchant énergiquement du cadavre qui te remet aussitôt de bonne humeur. Quant à la vision de Christopher, peinturé de sang, ça réveille toujours tes plus bas instincts.

- Buveur de sang, tu salues en lui rendant son sourire tout en dévorant le corps du regards. Malheureusement trop mort pour te servir. Tu promènes tes ongles sur les épaules du cadavre en le contournant, plongeant tes rétines chocolats dans les onyx troubles vampire. Pour sûr, y a pas d'âme là-dedans. C'est tout vide, comme une grotte sombre et glacial. Tu chopes les cheveux du mort d'une main, sa mâchoire de l'autre, et tire sa tête en arrière pour remuer sa bouche comme un vulgaire pantin.

- Oh mince alors, mon estomac est mort mort mort !

Tu lâches un rire gras en repoussant la tête qui dodeline et dégouline. Le sang te titille les narines. Finalement, t'agites ton index d'un air réprobateur. Une lame s'est retrouvée dans ton autre main, comme ça.

- On m'a dit que l'estomac était foutu. Pas bien... » tu susurres d'une voix mielleuse en jouant avec le couteau.

Tu claques des doigts, faisant signe aux hommes d'un mouvement de menton de sortir de l'entrepôt.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The longer the waiting, the sweetest the blood [ft. Jesse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» Terrain de blood bowl
» Blood Bowl : tactiques et techniques.
» Blood Ravens
» Blood Bowl edition legendaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 7ème arrondissement :: Entrepôts désinfectés-
Sauter vers: