A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex
FORUM EN CONSTRUCTION/FORUM PRIVE BTVS. LANCEMENT DE LA BÊTA. RAMENEZ VOS JOLIES FESSES.

Partagez | 
 

 A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
avatar
J'ai le potentiel en moi





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 195

Age du personnage : 26 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian

Métier : « Musicienne » galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex   Mar 10 Juil - 18:12

A Bolt from the Blue
feat Nathaniel

Cimetière du 2ème arrondissement, Lyon, juillet 2000

J'inspire longuement, attache ma crinière comme à chaque fois que la nervosité me gagne et me concentre. Lorsque je me lance en quête de vampires à trucider, mon palpitant matraque ma poitrine. Le bois du pieu dans ma poche rentre légèrement dans le creux de ma fesse droite comme un pic de rappel. Je sais que je dois me lancer dans la bataille, moi la potentielle perchée sur mon gros cailloux. Mon observateur, très clair à ce sujet, m'a bien rabâché les oreilles. Oh, il m'a aussi formellement interdit de me lancer sans lui avec pour seule exception à cette règle, être accompagnée de la tueuse en personne. (Comme si un truc pareil pourrait arriver. La tueuse, bosser en équipe ? La bonne blague !) Mais je n'ai ni envie d'être une plaie pour l'élue, ni envie d'être babysittée comme une gosse. L'aspect paradoxal de l'acte ne m'échappe pas. Je n'ai ni envie de chasser, ni envie d'être un jour frappée par la foudre fatale du destin. Une épée de Damoclès pendouille au-dessus de ma caboche et pourrait me condamner à perpette. Littéralement. L'idée même d'être la tueuse m'effraie. Alors plus j'aiderai cette brave femme à qui on doit beaucoup, moins elle aura de chances de crever en nous laissant son fatal flambeau, non ? Etre la tueuse est pire que tout. La mort les attire comme des mouches. Je dois le faire. Je dois le faire. Je dois le faire. Je me répète cette satanée litanie en boucle avant de m'écraser au sol pour foncer comme une furie dans le gros tas de face de lépreux.

Je me fais l'effet d'une boule de bowling roulant droit vers ses quilles. A une exception près que les vampires ne sont que deux au lieu de dix. Une exception unique à partir du moment où j'entre en collision avec les deux suceurs de sang, hurlant comme un guerrier Mongol prêt à aller trucider du Japonais. Et mon pauvre meuglement de guerrière des bacs à sable meurt misérablement au moment où je m'étale au sol, perdant mon pieu au passage. Entrée badass : Ratée. Mes longs doigts de pianiste, précieux héritage que j'ai récupéré je ne sais comment au vu de mes petites jambes, s’agrippent à l'herbe alors que l'un des macchabées s'accroche à mes chevilles pour me tirer vers lui. J'en profite pour faire une roulade sur le côté, jouant de mes jambes comme me la si bien appris mon observateur pas adoré. L’abruti denté se laisse prendre au piège en effectuant une roulade en l'air avant de s'étaler sur son collègue sanguinaire, me laissant l'occasion exceptionnel de récupérer mon pieu et de me redresser d'un petit pond sur mes baskets.

Le pieu entre mes doigts me réconforte, rappel constant de ce qui nous sépare réellement les morts et moi. J'ai le pouvoir. Du moins, c'est ce qu'ils doivent croire. Les nouveaux vampires ignorent bien souvent l’existence de la tueuse, d'autres connaissent son véritable visage et parfois, dans le lot, certaines créatures ne la connaissent que de nom. Comme une vieille chimère. Elle est leur croc-mitaine sans visage. Alors je me précipite vers mon premier but, esquivant et parant les coups jusqu'à planter un pieu dans le cœur de l'un de mes adversaires. C'était sans compter sur la dextérité de son enfoiré d’acolyte qui m'agrippe par le col pour m'envoyer valser deux mètres plus loin sur une pierre tombale. Le beuglement qui m'échappe n'a d'égal que la honte qui m'habite au moment ou je sens de l'herbe et de la terre entre mes dents et où mes prunelles avisent une autre silhouette fonçant sur moi, rapidement taclé brutalement par …

« - Nathaniel ?! »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Nathaniel L. Jenkins
avatar
Vampire au régime





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 48

Age du personnage : Trop vieux pour toi.

Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.

Métier : Dirigeant du Seven-Devils.



Avatar : Colin O'Donoghue


MessageSujet: Re: A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex   Sam 14 Juil - 10:10

A Bolt from the Blue
feat Alex Godefroy



Juillet 2000, neuvième arrondissement

Mon poing martèle la porte sans relâche, dans l'attente d'une réponse. Je peux entendre les battements de son cœur à travers cette fichue planche de bois. Alors non, je ne compte pas renoncer et simplement tourner les talons, sachant pertinemment qu'elle se trouve dans cette chambre miteuse et bon marché. Forcément, à force d'insister, la porte voisine s'ouvre sur un homme gras du bide et mécontent.

— C'est pas fini ce tapage?!

Sauf que ce soir, je suis d'une humeur massacrante. Pas le temps en palabre inutile et encore moins le temps de me faire emmerder par un simple humain. Laissant la bête en moi parler, je tourne mon visage démoniaque vers l'inconnu, toutes crocs sorties. Il se fige, ouvre la bouche pour hurler mais aucun son ne franchit ses lèvres. Alors à la place, il referme violemment sa porte. Probablement pour aller se cacher sous ses couettes. La vermine enfin débarrassé, je reprend une forme plus humaine et m'apprête une nouvelle fois à maltraiter cette foutue planche de bois. Sauf qu'elle finit par s'ouvrir, laissant apparaître un petit bout de femme.

— Qu'est-ce que tu me veux? qu'elle ose me questionner de sa voix assurée.

Elle tente de jouer les dures mais les bleus sur son visage et ses yeux rouges la trahissent. Ne prenant pas la peine de lui répondre, je glisse mes doigts sous son menton pour lui intimer de pencher la tête sur le coté. Des marques de morsures. Intérieurement, je fulmine d'une rage prête à exploser sur la cause de ses maux.

— Prends tes affaires, on s'en va. Ce soir tu dors chez-moi.

Et je veux qu'elle me raconte dans les moindres détails ce qui s'est passé. Je veux connaître les coupables. Du sang doit et va couler. Personne, je dis bien personne, ne doit toucher à mes employés. Que ce soit pendant ou en dehors de leur service.

Juillet 2000, cimetière du second arrondissement, le lendemain soir

Les trouver et les réduire en cendres. Les retrouver et les détruire. Ce besoin, cet instinct qui me pousse vers le chaos me transporte jusqu'à ce foutu cimetière. Pourquoi les vampires passent le plus clair de leur temps dans ces endroits morbides? Ne peuvent-ils pas faire preuve d'un peu de modernité? Etant moi-même un cadavre ambulant, je ne peux que lever les yeux au ciel quand je vois mes congénères se complaire dans le fond d'une crypte. Un peu d'ambition! Un peu d'inventivité. Bien qu'en cette nuit, leur choix d'habitations m'arrange. Aucune chance d'être dérangé par un voisin trop curieux ou un passant trop éméché. Dans la théorie en tout cas.  

Proche de la crypte que j'ai l'intention de foutre à feu et à sang, une bagarre éclate. Des vampires et une humaine... ce qui ne me surprend qu'à moitié. J'ai entendu dire que des potentielles sont envoyées en ville. Ce qui me surprend, en revanche, c'est d'y trouver la gosse que j'embauche de temps en temps pour donner des concerts, Alex. Alors comme ça, la môme est une potentille? Ou juste une humaine aux idées suicidaires. L'un dans l'autre, je ne compte pas rester là comme un piquet de bois en attendant qu'elle se fasse bouffer. Alors qu'elle est écroulée sur le sol, un vampire court vers elle tel un furibond. Pas forcément d'accord avec cette idée, je cours après lui jusqu'à arriver à sa hauteur et lui sauter dessus. Tous les deux au sol, je profite de mon effet de surprise pour l'asséner d'un coup de poing dans sa face pour le sonner, d'un second pour avoir probablement mordue mon employée, d'un troisième pour avoir essayé de bouffer Alex et d'un quatrième parce que c'est électrisant de voir son visage se déformer un peu plus sous chacun de mes coups. Définitivement sonné, j'attrape le pieu caché à l'intérieur de mon impair en cuir et plante l'objet en plein cœur. Et ainsi il redevient poussière.  

Aussitôt, je me relève et approche de la gamine, une main tendue vers elle pour l'aider à se relever grâce à ma super force. D'un coup d'œil, je m'assure qu'elle n'a rien de grave avant de prendre la parole.

— Je peux savoir pourquoi t'es pas venue la dernière fois?

Pas de bonsoir, pas de "comment ça va". J'avoue, c'est grossier de ma part mais ce qui l'est d'avantages, c'est de me planter à la dernière minute alors qu'elle devait donner un concert au Seven Devils. Une chance pour moi, Raegan devait bosser le soir-là. Elle a donc fait office de remplaçante. J'en oublierais presque la raison principale de ma venue. Presque seulement car la colère ne désenfle pas et me rappel à l'ordre. Tout comme les grognements que je perçois à quelques mètres de nous.

— Des amis à toi? que je questionne en sachant pertinemment que c'est tout l'inverse.

Deux, quatre, six, huit. Huit vampires rassemblés en face de nous, visiblement mécontent. Forcément, on vient de désintégrer deux de leur congénère. Mon contact me l'avait dit, que c'était un nid assez gros... mais là, c'est une ruche. Et j'avise un instant Alex. Potentielle ou simple humaine venue dézinguer du vampire, je doute qu'elle fasse le poids contre eux.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
avatar
J'ai le potentiel en moi





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 195

Age du personnage : 26 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian

Métier : « Musicienne » galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Re: A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex   Sam 14 Juil - 11:17

A Bolt from the Blue
feat Nathaniel

Cimetière du 2ème arrondissement, Lyon, juillet 2000

La douleur cuisante le long de mon échine me tire une grimace. Durant quelques infimes secondes, la trouille me paralyse. Et si ce vampire venait de me briser une vertèbre ? Et si j'étais paralysée ? Etre une potentielle est une chose. Posséder plus de force et de pouvoir qu'un humain lambda aussi. Mais je doute que mon corps puisse encaisser aussi bien que la tueuse. L'ombre qui passe devant mes prunelles troublent tacle sans ménagement le vampire qui se jette sur moi. Mon sauveur n'est autre que le patron du Seven devils. Et à ce moment-là, je ne peux que remercier Sexy Nathaniel pour sa prise désespérément  bienvenue. Le temps que le grand brun se se charge du macchabée, j'accroche mes doigts aux racines d'herbe. La terre s'enfonce dans mes ongles.  Et l'enfer se déchaîne lorsque le pieu transperce le poitrail du mort. Je l'entends clairement et je crois même sentir le sol vibrer. Suis-je la seule ? J'ignore si c'est l'un des inconvénient d'être une tueuse potentielle, mais ce déchaînement de mort semble s'imprégner en moi. A tel point que l'idée même d'en sentir plus en devenant l'élue me terrifie. Il faut que je coupe le contacte. Je me réveil finalement lorsque la main de Nathaniel se ferme sur la mienne. Le contacte légèrement froid me réveil et m'oblige à revenir à l'instant présent. Et c'est avec une grimace que j’accueille ses « salutations ».

« - Sérieux ? C'est pas le moment de...

Mais mes protestations sont vivement coupés par un vacarme assourdissant.

- Oh bah oui bien-sûr, c'est ma bande. On va s'en jeter une et jouer de la clarinette à la kermès du dimanche ! J'ironise d'un air sarcastique à peine voilé alors que les macchabées se jettent sur nous.

Et plus je les compte, plus mon teint vire au blanc aspirine.

- Oh merde, oh merde oh merde oh merde, que je psalmodie avec angoisse en cherchant mon pieu des yeux.

J'ai pas été entraînée pour en affronter autant. Je devrais courir. Fuir. Me tirer en courant et... Attendez une minute.

- Mais... tu chasses les vampires ? ? Tu...

Pas le moment. C'est pas le moment ! Je lâche un grognement en voyant mon pieu à terre et un vampire foncer droit dans sa direction. Je me précipite, fait une grande roue et en profite pour récupérer mon arme au passage. Il faut que je remémore chaque instruction, chaque geste, chaque parole de mon observateur sous peine de finir en steak vivant.  Je retombe sur mes pieds, prend une position de défense, pivote et plante mon pieu dans le vampire qui me fonce dessus. Premier essai raté. Le pieu n'atteint pas le cœur. J'enrage, hurle et arrache le pieu. S'il ne l'a pas tué, il lui a fait suffisamment mal pour le surprendre. Alors je réitère, bondis sur une tombe avec mes pieds pour m'assurer un élan suffisant et me précipite sur la poitrine du mort. Cette fois, l'attaque fait mouche et la force conférée par l'appuie me permet de planter le pieu avec tellement de force que le vampire en lâche un juron avant de se désintégrer.

L'adrénaline se précipite dans mes veines. Comme à chaque fois que l’excitation me parcourt. J'en viens à ne plus contrôle la férocité qui me gagne. Une pirouette par ci, une autre par-là, le temps d'escalader un ou deux morts  et deux vampires supplémentaires crèvent sous le joug de mon pieu. La fierté qui me transperce est telle que je me détourne en levant les bras en l'air.

- BOOOM ! Oh bordel, t'as vu ça ? T'as vu ?! » Je trépigne en montrant le tas de poussière, bien entendu rendu invisible par l'herbe et les graviers.

C'était sans compter sur le tacle d'un vampire qui se précipite sur moi pour me foutre à terre pour me faire manger l'herbe. Et les paroles de mon observateur me reviennent soudain en mémoire. Ne jamais se laisser distraire.

Oups ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Nathaniel L. Jenkins
avatar
Vampire au régime





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 48

Age du personnage : Trop vieux pour toi.

Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.

Métier : Dirigeant du Seven-Devils.



Avatar : Colin O'Donoghue


MessageSujet: Re: A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex   Mar 14 Aoû - 2:03

A Bolt from the Blue
feat Alex Godefroy



Juillet 2000, cimetière du second arrondissement

Elle ne manque pas d'humour et son ironie esquisse un sourire sur mes lèvres. Ce genre de réplique ne m'étonne guère de sa part.

— Pense à m'inviter à la kermesse. Je suis curieux de voir ça.

Par contre ce qui m'inquiète c'est cette flopée de "merde" qui franchit ses lèvres. Elle n'a pas l'air sereine à l'idée de combattre autant de vampires. J'en viens à espérer que ça soit une potentielle entraînée. Sinon elle ne risque pas de survivre à ce combat.

Et sinon... Sérieusement? Cest la première à me dire que ce n'est pas le moment de régler mes comptes mais en attendant, c'est la première à se stopper net pour me demander si je chasse les vampires. Par chance pour elle, elle se ressaisi et le combat débute. Bien que je suis curieux de la voir à l'oeuvre, je suis d'avantage concentré sur mes congénères que je prend plaisir à cogner, à malmener. La rage déborde de mes poings assassins qui s'abattent sans la moindre clémence. Ils doivent saigner. Ils doivent crier. Ils doivent implorer ma pitié... mais ils sont trop nombreux pour ainsi m'attarder sur chacun d'eux. La frustration me prend aux tripes lorsque mon pieu s'enfonce dans la cage thoracique de l'un d'eux. Il n'a pas suffisamment souffert.

Puis la voix d'Alex retentit. Par réflexe, je tourne ma tête vers elle. Ce moment d'inattention nous vaut chère à tout les deux. Un barbu en profite pour se jeter sur elle tandis que je sens un bras s'enrouler autour de mon cou et me tirer en arrière. Une femme s'approche, tout sourire à l'idée de me foutre en charpie. Je me débat mais en réalité, j'attend que la vampire parcourt la faible distance nous séparant. Suffisamment proche, je l'assène d'un puissant coup de pied à l'estomac dans le seul et unique but de la renverser en arrière. Sous le choc, elle recule et trébuche sur le barbu essayant de croquer Alex. Cette distraction sert autant à l'humaine qu'à moi et j'en profite pour me pencher en avant, de sorte à ce que mon adversaire voltige au-dessus de moi et s'écrase sur le dos. Il gémit et je le réduis en poussière.

— Alex, ça va aller?!

Je demande parce que de mon côté, les ennuis continuent... et les vampires qui étaient en retrait décident de m'encercler. J'aimerais autant me concentrer sur cette nouvelle vague de canines qu'à me soucier de la survie de la gamine.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
avatar
J'ai le potentiel en moi





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 195

Age du personnage : 26 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian

Métier : « Musicienne » galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Re: A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex   Dim 9 Sep - 13:59

A Bolt from the Blue
feat Nathaniel

Cimetière du 2ème arrondissement, Lyon, juillet 2000

J'aurai pas dû faire la mariole. C'est plus fort que moi, il faut toujours que je m'emballe, que je laisse l'entrain me prendre aux tripes et que j'agisse avant de réfléchir. Une maladie génétique héritée de mon père, selon ma chère Maman.  Je tente tant bien que mal de me redresser sur mes deux pieds avec dignité. Je tangue, crache un brun d'herbe coincée entre mes gencives et lui lance un regard penaud.

« - J'crois que j'ai avalé de la cendre, je lance avec dépit et dégoût en lui offrant ma moue la plus dépitée.

Je bafouille, tremblotte et avise le cercle de mort-vivants qui s'entasse tout autour de Nathaniel. Bon. C'est mal barré. J'évacue un soupir de dépit, laisse retomber mes bras et ouvre et referme la bouche comme une stupide carpe. Je pourrais me faire la mal et laisser cet homme visiblement expert et très calé sur le sujet vampirique. Ou l'aider. Je soupire et mâchonne l'intérieur de mes lèvres. Ils sont visiblement tellement accaparés par Nathaniel que je me retrouve totalement ignorée. Les moustiques m'ont jamais vraiment aimée. Peut-être que c'est la même chose avec les vampires ? Mais l'idée de m'enfuir – aussi surprenante soit-elle – me semble trop aberrante. J'élève mes prunelles au ciel et inspire avant d'hurler à pleins poumons.

- EH ! LES GROS TAS ! Je suis PLUS APPÉTISSANTE que lui !

Le dits gros tas se retournent en cœur, crocs à l'air.

C'est définitif, j'suis suicidaire.

- … Bien... Gentils vampires, gentils... je couine en avisant mes mains vides.

Ça grogne. Ça claque la langue et ça fait grincer les crocs.

J'ai fait tomber mon pieu en m'écrasant minablement au sol. Sans même réaliser que Nathaniel avait rattrapé les dégâts de ma profonde … témérité ? Je lâche un grognement dépité avant de tourner les talons pour me carapater. Quelle idiote !

- Oh non, oh non non non ! »

Idiote, idiote, idiote !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Bolt from the Blue + Nathaniel&Alex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» Blue white control. is preordain needed?
» Revok ( Alex )
» Bonne Fête Alex!
» Karl Kolchak par Alex Lopez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 2ème arrondissement-
Sauter vers: