Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien

Partagez
 

 Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steve Wellington
http://master-soumisv2.forumactif.com/
- Steve Wellington -
Date d'inscription : 25/04/2019
Messages : 65
Age du personnage : 38 ans
Pouvoir : //
Mon boulet : //
Métier : Infirmier dans un asile
Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Tumblr_oxjhzyVCuJ1rqmy9yo7_400

Avatar : Matthew Bomer
Localisation : à l'Asile
Age : 38
Date de naissance : 27/09/1981

Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Empty
MessageSujet: Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]  Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Time-m10Mar 4 Juin - 6:45



Steve Wellington & Cydre Alazar



Le hasard d'une rencontre

Tout cela s'était passé très vite au final, au détour d'un croisement. Steve était allé prendre son train comme tout les matins, quand il a fait une rencontre qu'il ne pensait pas faire, pas dans un tel endroit. Il avait été obligé d'attendre son train qui avait du retard, et qui donc allait le mettre en retard lui aussi. Mais c'était comme ça, il ne pouvait rien y faire, alors il se mit dans un coin pour lire son journal. Il aperçu alors un homme qui s'approcha du piano qui se trouvait pas très loin, et il fit juste quelques accords. Rien de plus. Tout le monde s'était retourné l'espace d'une seconde, puis plus rien, tout le monde avait reprit le cours de sa vie. Comme s'il ne s'était rien passé. Cela ne pouvait pas être un hasard si son train n'était pas à l'heure aujourd'hui, alors il se remit tous les jours suivants au même endroit, et il apercevait à chaque fois cet homme qui venait pour jouer. Son visage était illuminé à chaque fois qu'il jouait puis plus rien, que de la tristesse, pas de vie en lui, comme s'il ne ressentait plus rien. C'était plutôt étrange comme comportement. Alors, un jour, vu qu'il ne travaillait pas, il fit comme d'habitude mais cette fois il se mit à le suivre pour voir où il allait. Finalement, c'était pas terrible de le suivre, c'était comme s'il avait déjà dis non à sa vie, et il finit même par atterrir dans un bar de .... Steve n'arrivait même pas à trouver un mot pour qualifié cet endroit tellement il était minable et que les trois quarts des gens étaient aussi minables, malsains, pervers,... C'était vraiment pas le genre d'endroit où il aimait aller, puis il allait surement paraitre bizarre avec son super costume qui valait bien plus que le bar et tout le matériel à l'intérieur réunis. Mais pourtant, il poussa la porte, et il prit sur lui pour aller s'assoir à une table. Il n'allait certainement pas rester longtemps ici, il allait plutôt l'inviter ailleurs, pour pouvoir mieux se confier à lui. Enfin, il l'espérait bien sur, mais ça n'allait surement pas arrivé en une seule fois. Il était serveur, il était donc facile de le faire venir à sa table, et il lui fit signe avant de commander un verre d'eau. Cela serait juste pour parler, et faire semblant de consommer parce qu'il n'était pas question pour lui de boire dans un verre qui se trouvait dans cet établissement. Il attendit qu'il revienne avant de lui montrer la place en face de lui.

- J'aimerais que vous vous joignez une minute à moi.

Il pouvait penser ce qu'il voulait de lui, ça n'était pas important. Steve n'allait pas partir comme ça, sans rien lui dire. Puis, il avait toute la journée, il pouvait donc rester là aussi longtemps qu'il le voudrait, jusqu'à ce qu'il se décide enfin à lui adresser la parole. Bon, il serait obligé de boire ce fichu verre, mais il espérait que ça n'arriverait pas, il n'avait pas envie de tomber malade. Il le regarda, lui souriant pour l'encourager à prendre place, pour pouvoir enfin commencer une discussion, qui serait surement des plus intéressantes.
codage par LaxBilly

_________________

       
Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en ont lu qu'une page
Revenir en haut Aller en bas
http://master-soumisv2.forumactif.com/
Cydre Alazar
- Cydre Alazar -
Date d'inscription : 20/05/2019
Messages : 26
Age du personnage : 24 ans
Métier : pianiste, performeur
Avatar : Adore Delano
Localisation : Dans ton... placard
Mood : 22/01/1995

Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Empty
MessageSujet: Re: Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]  Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Time-m10Jeu 6 Juin - 18:18


Cydre se rends à la gare très tôt ce matin là. Ses maux de tête empirent. La manipulation -ou quoi que ce soit d'autre- qu'à fait Mama ne fonctionne plus, c'est le moins qu'on puisse dire. Il n'a pas été à leurs rendez-vous. Il se demande comment ca va se passer la prochaine fois qu'il y retournera. Il est bien obligé n'est-ce pas ? Il tourne un angle, perdu dans ses pensées, puis traverse quelqu'un ou quelque chose en grimaçant. Vous traversez souvent les gens vous ? Cydre, ca lui arrive quand il a mal à la tête. Il en voit surgir de partout, et quand je dis partout c'est partout, même par au dessus. Ce n'est plus un mal de tête : c'est une migraine, qui enfle, un petit tambour prévient, contre sa tempe, qui chauffe. Cydre grimace. Il est tôt, le soleil n'est pas encore levé et Cydre s'assoit sur les marches. Il enfouit son visage contre ses genoux. Ici, il n'y a pas de danger. Ca arrive dans les ruelles, certains le suivent, mais à la gare, il y a trop de passage, de cris, de bruits, le mouvement de la vie chasse les esprits. Cydre se demande s'ils se cachent sous les trains, attendant que les passagers soient sagement assis pour déambuler dans les wagons. Il ne prend pas le train.
Il est presque 7h quand il entre dans la gare. Il est un peu en retard, mais le piano est libre, et la gare, pleine. La douleur lancinante qui s'éloignait frappe de nouveau à la porte contre son crâne. Il l'ignore du mieux qu'il peut. Et il positionne ses doigts sur le piano.

Alors, le soulagement l'inonde. Il a toujours mal, c'est vrai, sa douleur coule du bout de ses doigts, lente d'abord, solennelle, il caresse le piano du bout des doigts. Il croise le regard de l'homme en costard. Il se demandait s'il serait là ce matin aussi. La plainte passe de son esprits a ses mains, et le piano chante pour lui. Le roulis des notes devient lancinant, plus aigu, plus fort. Les voix, Cydre les entend, les yeux fermés, alors que ses mains s'affolent sur les touches et que sont corps tangue et chavire, part en arrière et revient pour accompagner le moindre mouvement de ses doigts, ses pieds bougeant sur les pédales. Il ressent ce bonheur de parvenir à tenir le rythme, de recréer cette magie qu'il ressent quand il écoute le Requiem de Mozart. Il est niché dans cette bulle de musique, le monde à disparu. Il sourit, le diable au corps au bout de presque 9 minutes, quand ses mains s'immobilisent, les dernières notes s'étirant... Et son sourire meurt comme la musique qui laisse place au bruit. Ses doigts quittent les touches, il se lève. Il a vraiment mal à la tête. Il décide de rentrer, et descend les marches quatre à quatre, sans prendre garde à l'homme qui le suit.  

Dès qu'il est sur place, Figgs lui met la main dessus. C'est le propriétaire.
"Salut Cydre, tu vas bien ? Bien sûr que tu vas bien, met de suite le tablier, notre nouveau serveur ne s'est pas réveillé allez fissa !" Le vieux a bien vu la tête de Cydre, mais il faut bien faire tourner la boutique. Alors il se met au travail. Il tourne la tête pour regarder qui vient. Que fait l'homme en costard ici ?! On dirait un éléphant dans un magasin de porcelaine ! Enfin, en bien plus joli. Et ses vêtements suffisent peut-être à acheter un éléphant.
- Un verre d'eau s'il vous plait.
Cydre hoche la tête, trop choqué pour répondre, et revient avec un plateau. Il fait la tournée des quelques piliers de bar déjà en place (certains déjeunent au vin, au whisky ou au pastis) et termine par le verre d'eau.

- J'aimerais que vous vous joignez une minute à moi.
Cydre ne sait pas quoi faire : il est sensé bosser, mais en même temps, il veut savoir pourquoi cet homme est ici. Ce n'est surement pas pour le verre d'eau. Il l'a suivi depuis la gare ?
-... D'accord. Mais juste une minute, je dois travailler jusqu’à l'arrivée du serveur. Vu qu'il ne s'est pas réveillé. Et ensuite il ira avaler une boite de doliprane.
Il s'assoit. Figgs lui fait les gros yeux depuis le bar, mais il n'y a personne à servir pour l'instant.
- Alors ? Tu me suis depuis la gare ? demande-t-il, un peu suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Steve Wellington
http://master-soumisv2.forumactif.com/
- Steve Wellington -
Date d'inscription : 25/04/2019
Messages : 65
Age du personnage : 38 ans
Pouvoir : //
Mon boulet : //
Métier : Infirmier dans un asile
Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Tumblr_oxjhzyVCuJ1rqmy9yo7_400

Avatar : Matthew Bomer
Localisation : à l'Asile
Age : 38
Date de naissance : 27/09/1981

Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Empty
MessageSujet: Re: Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]  Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Time-m10Mer 12 Juin - 5:34



Steve Wellington & Cydre Alazar



Le hasard d'une rencontre

L'endroit n'est pas le plus approprié pour une rencontre, mais cela suffira pour le moment. Enfin, jusqu'à ce que Steve décide de l'amener loin de là, mais pour ça, il doit d'abord parler avec lui. Et ça risquait de ne pas être facile, surtout s'il n'acceptait pas son invitation à s'assoir en face de lui. Heureusement, il accepta, et après s'être assit en face de lui, il lui demanda s'il l'avait suivit depuis la gare.

- Je ne suis pas si doué que ça pour une filature finalement.

Steve sourit, de son plus beau sourire. Lui qui pensait avoir été discret, mais ça n'était pas important pour le moment. Steve repoussa son verre d'eau sur le côté avant de mettre ses mains sur la table, l'une dans l'autre, posée devant lui pour lui montrer qu'il n'allait pas lui faire de mal.

- Je t'ai effectivement suivit aujourd'hui, pour te parler. Je t'ai vu joué du piano, et j'aimerais comprendre pourquoi tu travailles dans un tel endroit alors que tu as du talent.

Sa remarque était des plus simples après tout, mais il préférait y aller en douceur et comprendre pourquoi il vivait ainsi, pourquoi il n'était pas dans une école de musique, ou même en train de faire des concerts à guichets fermés.

- Je sais que je dois te paraitre étrange, mais j'aimerais t'aider à sortir de cette vie Cydre.

Oui, il connaissait son nom. Il ne faisait pas que le suivre, il s'était aussi un peu renseigner sur lui, et il savait qu'il avait déjà été dans un hôpital psychiatrique. Steve n'était pas un bon infirmier en restant dans son bureau à ne rien faire. Mais maintenant il devait faire attention à ne pas le faire fuir, il avait réellement envie de l'aider. Il regarda le patron qui n'avait pas l'air content qu'il ne travaille, alors Steve lui fit signe de ne pas bouger avant de se lever pour aller prêt de la caisse. Il lui donna 200 francs pour qu'il les laisse tranquille, et au moins il arrêterait de râler dans son coin. Il retourna à la table, mais sans se rassoir cette fois.

- J'aimerais que tu me suives ailleurs, mais tu n'es pas obligé si tu me fais pas confiance. Mais je peux t'aider.

Steve ne lui disait pas encore pour ce qu'il savait sur lui, il avait téléphoné à des collègues pour en savoir plus sur lui, mais il n'avait pas eut accès à son dossier complet pour le moment. Il y avait un délai d'attente pour ça, et puis s'il ne voulait pas aller plus loin, il n'avait pas envie de perdre son temps dans une demande inutile.
codage par LaxBilly

_________________

       
Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en ont lu qu'une page
Revenir en haut Aller en bas
http://master-soumisv2.forumactif.com/
Cydre Alazar
- Cydre Alazar -
Date d'inscription : 20/05/2019
Messages : 26
Age du personnage : 24 ans
Métier : pianiste, performeur
Avatar : Adore Delano
Localisation : Dans ton... placard
Mood : 22/01/1995

Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Empty
MessageSujet: Re: Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]  Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Time-m10Mer 12 Juin - 10:48


L'homme en costard a l'air un peu surpris qu'il est deviné.
- Je ne suis pas si doué que ça pour une filature finalement.
- Si, je ne t'ai pas vu me suivre, mais je me suis dit que tu n'étais pas là pour l'ambiance...
Alors c'était vrai, il l'avait vraiment suivi jusqu'ici. Ça aurait potentiellement de quoi le faire flipper, mais l'homme en costard sourit, et les craintes de Cydre fondent comme neige au soleil. Une petite voix dans sa tête lui fait remarquer que les psychopathes ont le droit d'avoir un beau sourire eux aussi, mais Cydre la fait taire.
L'homme pousse son verre, et met les mains sur la table. Il a l'air prêt à tout déballer. C'est drôlement excitant comme situation, comparé à son quotidien, et le jeune homme se demande ce qu'il lui veut.
- Je t'ai effectivement suivi aujourd'hui, pour te parler. Je t'ai vu jouer du piano, et j'aimerais comprendre pourquoi tu travailles dans un tel endroit alors que tu as du talent.
-J'étais au conservatoire, mais je n'ai pas les moyens de continuer à payer les cours. Figgs -mon patron, est un ami. Il me faisait jouer ici contre un peu d'argent de poche quand j'étais ado. Maintenant je joue quelques soirs par semaine et j'aide au bar contre une chambre et un couvert. C'est un marché honnête.

Cydre se garde bien de répliquer d'avantage. Il sait qu'il est venu l'écouter jouer, et pas qu'une seule fois. Il le trouve courageux de l'avoir suivi pour lui adresser la parole. Il a conscience de ne pas vraiment avoir répondu à la question, mais il se voit mal lui balancer "Ah mais en fait je vois des choses qui n'existent pas. Je suis allé voir des médecins et j'ai fini en camisole de force, on m'a filé tout un tas de médocs qui m'ont transformé en légume, et une fois qu'on m'a relâché, j'ai fini par m'enfuir, et en fait techniquement je suis recherché par l'asile dont je me suis fait la malle" Non, vraiment, il ne peut pas lui dire ça. L'homme reprends : Je sais que je dois te paraître étrange, mais j'aimerais t'aider à sortir de cette vie Cydre.

Le jeune homme hoche la tête, lentement et... Attends il l'a appelé comment là ?
-Comment tu sais comment je m'appelle ?
C'est bizarre maintenant, ça le fait un peu flipper pour le coup. Qu'est-ce qu'il sait d'autre à son sujet ? Pourquoi voudrais-t-il aider un parfait inconnu ? Le serveur se passe une main dans les cheveux, un peu perturbé. L'homme en costard lui fait un sourire apaisant avant de se lever. Il le voit s'approcher de Figgs, lui tendre une liasse de billets.
-Pour le travail qu'il n'effectuera pas aujourd'hui, dit-il à mon protecteur, qui me regarde, puis regarde l'argent, sans trop savoir quoi en penser. C'est peu courant comme pratique. Il finit par accepter, et me lance depuis sa place :
-Tu as quartier libre jusqu'à ce soir, je compte sur toi pour le piano.
J’acquiesce : je suis toujours partant pour jouer du piano, ou que ce soit.
- J'aimerais que tu me suives ailleurs, mais tu n'es pas obligé si tu me fais pas confiance. Mais je peux t'aider. M'annonce mon vis-à-vis.
- Je te crois. J'ai quartier libre, alors je compte bien en profiter. Comment tu t'appelles ?

Ce que Cydre et Steve ignorent pour l'instant, c'est que les recherches de l'infirmier ont mis la puce à l'oreille au service dont il a disparu. Ils savent maintenant qu'il est toujours à Lyon. Cydre n'est pas considéré comme étant dangereux pour les autres, mais dangereux pour lui même. Il est noté dans son dossier qu'il se serait fait des bleus et des blessures ouvertes à de multiples reprises, en assurant que ce sont les fantômes qui les lui ont fait. Il est de nouveau recherché, pour sa propre sécurité. Pour l'instant, il est à mille lieux de s'en douter. L'homme en costard à l'air content, il se lève très vite. Il doit être pressé de quitter cet endroit.
- On se retrouve dehors, j'en ai pour un instant.
Cydre va poser son tablier et son carnet de commandes, enfile une veste en jean, et rejoint son mystérieux visiteur, qui l'attends devant la porte de l'enseigne.
Revenir en haut Aller en bas
Steve Wellington
http://master-soumisv2.forumactif.com/
- Steve Wellington -
Date d'inscription : 25/04/2019
Messages : 65
Age du personnage : 38 ans
Pouvoir : //
Mon boulet : //
Métier : Infirmier dans un asile
Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Tumblr_oxjhzyVCuJ1rqmy9yo7_400

Avatar : Matthew Bomer
Localisation : à l'Asile
Age : 38
Date de naissance : 27/09/1981

Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Empty
MessageSujet: Re: Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]  Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Time-m10Sam 6 Juil - 7:23



Steve Wellington & Cydre Alazar



Le hasard d'une rencontre

Steve essayait d'y aller en douceur avec Cydre pour ne pas lui faire peur, et qu'il ne fuit pas avant qu'il n'est pu lui parler de ce qu'il avait réellement, que rien n'était de sa faute. Bon, après, tout le monde n'avait pas ce genre de chose, mais ça n'était pas non plus quelque chose qui ne se soignait pas. Mais pas de la même façon que les autres avaient fait avec lui, pas en lui faisant une lobotomie comme cela serait arrivé il y a quelques années encore. Il fallait juste lui faire comprendre son potentiel, et qu'il arrive à l'exploiter pour l'utiliser correctement, voir même aider les gens avec. Il y avait toujours une solution pour utiliser un pouvoir qui pouvait avoir beaucoup de conséquences pour les autres. Mais il voulait aller dans un endroit plus adéquat pour lui en parler, moins sale que celui ci. Cydre avait l'air surprit qu'il connaisse son prénom, mais même cela il lui en parlerait en privé.

- Tu seras tout le moment venu.

Steve paya le patron pour qu'il le laisse tranquille, avant de sortir, attendant Cydre sur le trottoir les mains dans les poches. Il avait l'air surprit par tout ça, mais Steve ne pouvait pas lui dire d'un coup tout ce qu'il savait, sinon il risquait de fuir. Mais avant de sortir, il lui avait quand même donné son prénom, pour qu'il sache comment l'appeler une fois dehors. Pour le moment, Steve n'était pas sûr de réussir ce qu'il avait entreprit, mais il ne pouvait pas passer à côté de pouvoir faire une chose bien. Puis, de toute façon, il allait juste lui parler, rien faire de plus. Il n'allait pas l'amener avec lui à l'asile pour pouvoir le soigner. Il n'allait surement pas le suivre de toute façon, alors il fallait être prudent pour le moment. Il le regarda sortir du bar, et il lui sourit avant de venir prêt de lui.

- Écoute, je pense qu'on pourrait aller dans un endroit plus sympa, plus chic si ça ne te dérange pas. Et je paierais pour toutes tes dépenses de la journée, cela te convient-il ?

Ce n'était pas un moyen de l'acheter, loin de là, mais Steve voulait lui montrer une autre vie, celle qu'il pourrait avoir s'il voulait bien se soigner, voir même guérir, parce qu'il était en mesure de le faire. Mais sans son accord, il ne tenterait rien du tout.
codage par LaxBilly

_________________

       
Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en ont lu qu'une page
Revenir en haut Aller en bas
http://master-soumisv2.forumactif.com/
- Contenu sponsorisé -

Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Empty
MessageSujet: Re: Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]  Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre] Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
Le hasard d'une rencontre [Steve & Cydre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au hasard du net O.Mevel sur Direct 8
» [Fond] Le hasard dans les Wargames
» quelqu'un connait il steve barber models?
» Habbo, restriction pour les jeux de hasard
» Hasard ludique 26/9 a mons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: -Bienvenue dans la ville de Lyon- :: 4ème arrondissement :: Autres-
Sauter vers: