That's not the game we play - Nathaniel
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien

Partagez
 

 That's not the game we play - Nathaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leonard A. Blackwood
- Leonard A. Blackwood -
Date d'inscription : 05/04/2019
Messages : 42
Age du personnage : 46 ans d'apparence, 218 ans en réalité
Métier : Compositeur et faussaire
That's not the game we play - Nathaniel Wikv

Avatar : Wentworth Miller

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Sam 27 Avr - 23:15

That's not the game we play

Ce n’est pas tous les soirs que je sortais de ma tanière. Pas assez d’action pas assez d’envie de le faire, ou alors trop d’inspiration pour quitter son piano, faîtes votre choix. Cependant, j’avais aussi des envie de voir du monde. Si je ne suis pas forcément mondain, je suis sociable, j’ai besoin de voir du monde de temps en temps. Certains disent que je suis un ours mal léché, alors que c’est plutôt que j’ai passé l’âge de me prendre la tête avec des gens qui ne m’intéressent pas. Je ne suis pas devenu plus réservé ou quoi que ce soit (il suffit de m’adresser la parole pour s’en rendre compte), en revanche je fais plus de sélection. Ca me permet de ne pas avoir à gérer des “amitiés” qui n’en sont pas, ni même des connaissances juste pour dire que je connais du monde. Je suis un homme qui a vécu trop longtemps pour cela. Mais rencontrer des gens, avoir peut-être l’opportunité de mordre dans une gorge fraîche ce soir...C’est une autre bonne raison de sortir ce soir.

Je fais mon chemin à travers Lyon, de mon appartement du 7ème arrondissement au bar dans le 9ème, tranquillement, sans se presser. N’y a-t-il donc pas de bar dans mon arrondissement? Oh, si, bien sûr, mais si je viens à ce bar précis, c’est pour une bonne raison: le propriétaire est un vampire lui aussi et, aussi extravagant et agaçant par moment puisse-t-il être, il a une bonne réserve de sang frais et c’est aussi l’occasion de voir d’autres vampires, de profiter aussi de la musique (pas toujours à mon goût mais c’est jeu ma pauvre Lucette)...Bref, de passer une bonne soirée dehors. Quand je vois l’enseigne du Seven Devils approcher, mon dos et menton se redressent, et je mets en place cette persona que j’affiche à tous quand je sors, celui de cet insolent qui ne semble avoir de respect pour personne, ou presque, et qui aime chercher la petite bête.

Je suis connu dans le coin et on me laisse entrer dans le coin VIP. Faisant un signe de tête aux quelques vampires que je reconnais, je me dirige au bar pour commander ma boisson, une vodka, bien glacée. La plupart des alcools n’ont plus vraiment de saveur pour moi, alors la vodka passe bien, ça a toujours été un alcool neutre. Sauf qu’une haute et large silhouette me fait de l’ombre et dépose un verre d’un liquide ambré devant moi. A l’odeur, je dirais du Rhum. Un haussement de sourcil apparaît sur mon visage et je tourne ce dernier vers la silhouette et reconnais Audrey, le bras droit de Nathaniel.

“Ce n’est pas ma commande”

“C’est offert par la maison”

D’un pouce, il désigne l’endroit où se trouve Nath et je tourne la tête pour le voir, en effet, et soupire. Je prend le verre et vient m’installer à sa table

“Je crois pourtant t’avoir dit que je ne suis pas la bonne personne pour gâcher ton Rhum…”

Finalement ma vraie commande arrive et je repousse le rhum pour boire un peu de ma vodka.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

He's got some darkness in him
If you leave me to my own device I never had to compromise. This city’s like a jungle, gotta make it mine. Put my fears right out of sight. Beat the hustle better get it right. In a game where the strong survive, only the strong survive~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
That's not the game we play - Nathaniel 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Dim 28 Avr - 19:37

That's not the game we play
feat Leonard Blackwood

— Et... et si j'ai pas envie de le faire, cette fois-ci?

Agréablement surpris, je tourne mes claires prunelles vers mon employée. Bien que sa rébellion soit la bienvenue, j'imprime sur mon faciès un masque de neutralité. Juste pour voir. Je n'ai malheureusement pas besoin d'attendre longtemps pour qu'elle se décompose. Je vois d'ici les joues de Raegan rougir. Son coeur pulse bien plus vite et c'est nerveuse qu'elle joue avec les manches de son pull. Elle ouvre la bouche. La referme. Plusieurs fois.

— C'est vrai, quoi... à force Naëlle m'appelle Dame Pipi.

Sa voix descend d'un ton et à présent c'est à peine si elle ose me regarder. Je garde le silence, la fixant. Il ne s'écoule que quelques secondes avant qu'elle capitule.

— Mais je vais y'aller quand même.

Sans un mot de plus, l'humaine tourne les talons et quitte mon bureau, prête à s'atteler à sa tâche ingrate. Malgré-moi je lâche un soupir et reporte mon attention sur Aubrey. Ce dernier, bien qu'occupé avec la compta, n'a pas perdu une miette de ce qui se tramait.

— C'était trop facile.

Avec Raegan y'a jamais besoin d'élever la voix. Y'a même pas besoin de parler. Elle a clairement un problème avec l'autorité. Elle s'y plie trop vite et trop facilement. J'espère qu'à force de traîner avec des fortes tête comme Alex ou même Roxane, elle prendra un peu d'aplombs.

— Les chiottes sont vraiment bouchés, questionne mon bras droit.

Un sourire en coin étire alors mes lèvres, espiègle.

— Non, j'attend juste le jour où elle m'enverra boulet.
— Tu sais que tu peux attendre longtemps.
— J'ai l'éternité.


Le géant roux approuve d'un hochement de tête et ferme le livre de compte.

— Tout est en ordre.
— Parfait!


Satisfait, je frappe dans mes mains.

— Allons nous joindre à la foule.

Aussitôt dit que nous quittons le bureau pour nous plonger au cœur de cette marée humaines. Tant d'âmes innocentes à pervertir. Tant de sang qui coule à flot dans ces veines affriolantes. La tentation est constante et pourtant je m'en détourne. De toute manière, je le sais, Aubrey garde un œil constant sur moi. Juste au cas où ma soif me détourne de mes propres règles. La musique bat son plein. Je peux sentir ses vibrations contre ma carcasse de chair gelée. Je peux également sentir les effluves de sueurs et les émois enflammés qui animent certains des danseurs présents sur la piste.

Toujours en compagnie d'Aubrey, je prend place à une table qui nous est tout spécialement réservée dans l'accès VIP. Il y'a d'ailleurs une bouteille de rhum qui nous attend, ainsi que deux verres. Un pour moi et un pour mon acolyte. sauf qu'au moment de servir je perçois une présence qui ne m'est pas étrangère. Loin de là. Mes prunelles commencent alors à sonder la foule. C'est là que je l'aperçois. Len.

— Aubrey, veux-tu bien apporter ce verre à notre invité?

D'un mouvement de tête je lui désigne le vampire dont il est question et tend un contenant rempli de rhum. Loin d'être bête, le rouquin devine très exactement de qui je parle et s'éloigne, la consommation entre ses doigts.

Il ne s'écoule guère de temps avant que Len ne vienne me tenir compagnie. Son arrivée à de quoi m'arracher un sourire. Surtout que je le devine agacé par mon intervention.

— Je continue d'espérer qu'un jour, tu saches reconnaître un bon alcool d'un alcool médiocre. Ton manque de goût en la matière m'exaspère toujours autant.

Content de ma réplique, j'affiche fièrement ma face de petit con alors que mes lèvres s'étirent en un sourire malicieux. Ah, ce bon vieux Lenoard... c'est toujours un plaisir pour moi de le retrouver et le taquiner un brin. Sinon pourquoi l'alpaguer jusqu'à ma table?

— Sinon je te rassure, en matière de rhum il n'y a jamais de gâchis possible.

En guise de démonstration, je ramène le verre qu'il n'a point touché vers moi. Je me le garde précieusement pour tout à l'heure.

— Mais dis-moi, tu es là pour une simple vodka ou pour autre chose?

L’intonation de ma voix au même titre que mon regard en dit long sur les possibles raisons que j'imagine et elles n'ont rien de catholique.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leonard A. Blackwood
- Leonard A. Blackwood -
Date d'inscription : 05/04/2019
Messages : 42
Age du personnage : 46 ans d'apparence, 218 ans en réalité
Métier : Compositeur et faussaire
That's not the game we play - Nathaniel Wikv

Avatar : Wentworth Miller

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Mer 1 Mai - 9:48

That's not the game we play

Sa réponse ne m’étonne pas, tout comme sa tête à qui on mettrait des baffes mais qui finalement me tire un rictus amusé, un coin de lèvres qui se hausse. Je le connais mieux que je n’en donne l’impression et pour cause...Je lui dois ma liberté actuelle. Sans lui il y a fort à parier que je serais toujours dans les griffes de mon créateurs, ou pire encore, à être devenu comme lui. Je suis déjà très loin de celui que j’étais humain, mais cela est normal, on ne peut pas mourir et revenir comme un prédateur sanguinaire sans changement. Certains embrassent plus ou moins bien leur nouvelle nature et leurs nouveaux instincts, mais ils sont là quoi qu’il arrive et je n’échappe pas à la règle. Rien que de sentir tous les corps se mouvant autour de nous, des humains tous autant qu’ils sont, titillent mes instincts les plus primaires de prédateur. Ca a beau faire des décennies que je ne suis plus avec mon créateur, ce qu’il m’a enseigné reste gravé dans ma mémoire, la traque, le jeu, la chasse...Je dois me faire violence pour ne pas y céder. Nath ne me le pardonnerai jamais pour deux raisons: parce qu’il m’a vu évolué depuis, et parce que ça serait bafouer une des règles principale de son club. Ce serait un double affront de ma part.

“Je sais bien que nous avons l’éternité, mais tu dois aussi apprendre à voir quand une cause est perdue”

Pour appuyer mon propos, je vide d’une traite le verre de vodka que j’ai commandé avant de le reposer sur la table sans en recommander un. Mon sourire se fait franchement défiant à cet instant, l’air de dire “et maintenant tu vas faire quoi?”. Un trait de caractère que j’ai récupéré auprès de lui d’ailleurs, pas spécialement PAR lui, mais en me rendant petit à petit compte que je n’étais plus obligé d’obéir aux ordres qu’on me donne. Ca me rappelle que j’ai le pouvoir sur ce que je suis, ce que je fais, que je ne dépends de personne (ce qui doit aussi expliquer pourquoi ma vie sentimentale n’a jamais été très remplie hormis pour quelques coups d’un soirs ou relations ne durant jamais bien longtemps).

“Oh je ne m’en fais pas pour le rhum. Je sais à quel point cela s’évapore vite lorsque tu es dans les parages.” sa question suivante me fait hausser une épaule au départ, puis je vois son regard et je secoue la tête, amusé et désespéré en même temps “Ton lit serait-il si vide que tu en viens à reconsidérer d’anciens amants?” alors qu’il est loin de laisser indifférents les gens autour de lui quand il le veut, vraiment “Non, j’avais simplement envie de sortir un peu. Contrairement à la croyance populaire, je ne suis pas un ours mal léché et mon travail est calme ces temps-ci. Sur tous les plans.”

Evidemment qu’il est au courant de mon activité annexe. Puisqu’il tient un bar où les vampires peuvent se retrouver, il aurait été idiot de ma part de ne pas lui en parler pour qu’il fasse relai entre moi et de potentiels clients. Ce qui fut une bonne idée, puisque certains de mes clients sont venus de sa part...Dont Roxane, mais ceci est une autres histoire.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

He's got some darkness in him
If you leave me to my own device I never had to compromise. This city’s like a jungle, gotta make it mine. Put my fears right out of sight. Beat the hustle better get it right. In a game where the strong survive, only the strong survive~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
That's not the game we play - Nathaniel 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Sam 4 Mai - 23:35

That's not the game we play
feat Leonard Blackwood
Ah! Les causes perdues... c'est au final un vaste sujet sur lequel philosopher. Doit-on effectivement économiser notre temps en abandonnant les causes jugées perdues? Ou sont-elles des causes perdues car nous les abandonnons, justement? Tout à mon questionnement, je contemple mon compagnon et son incroyable descente. Bien qu'amusé, je secoue faiblement ma tête de gauche à droite en signe de désapprobation. Len est un homme de goût mais en matière d'alcool il a bien des progrès à faire. Un sourire plein de défi anime son visage et je peux qu'émettre un léger rire. Un jour, j'en suis persuadé, je parviendrais à le détourner de son amour pour la vodka. En attendant je ne me gêne pas pour alpaguer son verre de rhum. Quant à sa remarque, elle a le don de m'arracher un nouveau rire.

— On a tous notre pêché mignon, après tout.

Sauf que j'en ai plusieurs : le rhum, le sang et le sexe... je ne suis d'ailleurs jamais contre l'idée d'associer les trois en même temps. En tout les cas j'en viens à me demander pour quelle raison Len se trouve en ces lieux et je ne me gêne pas pour y glisser une allusion. Son commentaire étire un large sourire sur ma face et anime une lueur malicieuse dans le fond de mes prunelles.

— Mon lit n'est jamais vide.

Sauf si je le décide. Toutefois, ne nous mentons pas. Len est bon amant. Alors oui, je considère la possibilité de renouer le temps d'une nuit avec un ancien partenaire. Par contre, les raisons de sa venue éclipse rapidement mon numéro de charme pour reprendre un ton plus sérieux.  

— Justement...  

De manière instinctive, je lance un petit coup d’œil aux alentours comme pour être certain que personne ne s'intéresse de trop près à nous. Ce qui de toute façon est inutile. Avec une musique aussi forte, même les oreilles baladeuses auraient de la difficulté à nous entendre. Puis ces humains sont tous occupés à s'entasser, se mouver et se draguer. Quant aux vampires présents, je les devine en train de lutter contre leurs instincts.

— Est-ce que tu pourrais garder les yeux et les oreilles ouverts pour moi, s'il te plaît?

Je m'arme d'un verre de rhum avant de poursuivre.

— En ce moment il se passe des choses étranges en ville. Je veux dire... plus étranges qu'habituellement. Alors si jamais tu apprends quelque chose, tiens-moi au courant.

Je ne suis ni Tueuse ni un héro avec une paire de collant. Toutefois, mon business lui, il se trouve à Lyon. Alors j'ai tout intérêt à savoir ce qui se trame pour m'assurer que ça ne diminuera en rien le chiffre d'affaire du Seven Devils. De nouveau, j'embrasse la foule de danseurs d'un simple coup d'oeil et trempe mes lèvres pour goûter à ce breuvage des plus délicieux.

— Hum et sinon, maintenant que tu es là, décidé à sortir un peu, tu vas me faire l'honneur de danser également?

La parenthèse sérieuse étant clôturée pour moi, je reprend instantanément cette face de petit con. Grand sourire aux lèvres, je scrute de mes claires prunelles le vampire.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leonard A. Blackwood
- Leonard A. Blackwood -
Date d'inscription : 05/04/2019
Messages : 42
Age du personnage : 46 ans d'apparence, 218 ans en réalité
Métier : Compositeur et faussaire
That's not the game we play - Nathaniel Wikv

Avatar : Wentworth Miller

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Sam 11 Mai - 17:35

That's not the game we play

Sa réponse ne m’étonne même pas. Le sous-texte est clair, mais je n’y réponds pas, lui laissant comprendre que ce temps est révolu...pour le moment. Quand on commence à atteindre un certain âge (et pourtant dieu sait qu’il est plus âgé que moi vampiriquement parlant), la question révolu ou non peut vite devenir relative. Il y aura toujours des choses qui ne seront plus jamais (comme moi retournant volontairement auprès de Gabriel), mais pour le reste...Disons qu’on apprend à ne pas fermer de portes. Le ton de la conversation se fait plus sérieux et je me rapproche, intrigué par ce qu’il peut avoir à me dire de si sérieux. Ce n’est qu’une demande, une demande simple, et je hoche la tête sans même y réfléchir à deux fois. Imprudent dîtes-vous? Peut-être. Peut-être que je devrais me méfier un peu plus de ce à quoi cette simple demande pourrait mener, mais je dois tant à Nathaniel, je me vois mal lui refuser cette simple requête. Et si ça m’amène plus de soucis que prévu? Eh bien ma foi, mes détracteurs verront de quels bois je me chauffe.

“Je le ferai. Tu as une précision sur...le type ‘d’étrangetés’ qu’on pourrait voir surgir?”

Non parce que ça m’intéresse aussi en réalité. Je voudrais bien savoir ce qu’il en est, même s’il n’a que de très vagues informations. Je vis aussi dans cette ville, je serais bien mal avisé de ne pas me tenir un minimum au courant. Une des raisons pour lesquelles Nath me demande ce service aussi: il sait que je me tiens au courant, car je n’aime pas ne pas savoir, j’aime avoir des informations, utiles et parfois semblant inutiles, mais qui pourront, peut-être, un jour me servir.

Durant un instant, le silence s’installe entre nous, mais c’est un silence qui n’est ni lourd, ni gêné, mais le genre de silence que l’on peut partager avec un ami et c’est le cas ici. Je laisse la musique pénétrer mes oreilles et mon cerveau, même si je suis bien loin d’apprécier de genre-là. J’ai beau ne pas être resté bloqué à mon époque pour ce qui est de la musique, il y a des choses que j’apprécie moins que d’autres, comme tout à chacun en réalité. Et là, je dois avouer que ça ne me tire rien du tout. Raison pour laquelle je ris face à la proposition de Nath.

“Sortir, oui. Me ridiculiser? Non merci.” je croise les jambes, confortablement installé “Tu sais très bien que je ne danse pas.” ou pas comme ça du moins. Si les danses de salons, principalement la valse, je connais, ce que les humains appellent aujourd’hui “danser” n’en n’est pas pour moi et je ne compte pas essayer de m’y mettre “D’autant plus que tu connais mon aversion au contact.” mais parce que je sens la réplique poindre je tourne un regard malicieux vers lui “A quelques exceptions près”

Car je serais bien hypocrite de dire cela, comme reniant nos relations plus intimes par le passé. En réalité, c’est plus que je n’aime pas que l’on me touche sans me demander mon avis auparavant. Alors que lorsqu’on décide de devenir intime avec quelqu’un, en général, c’est qu’on a envie, voire besoin, d’être touché. Ce qui ne ferait donc pas sens si j’avais une réelle aversion pour le contact physique.

“Ai-je le droit de croire que tu as des arrières pensées en faisant une telle proposition, ou bien suis-je trop présomptueux?”

A mon tour de le taquiner un peu.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

He's got some darkness in him
If you leave me to my own device I never had to compromise. This city’s like a jungle, gotta make it mine. Put my fears right out of sight. Beat the hustle better get it right. In a game where the strong survive, only the strong survive~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
That's not the game we play - Nathaniel 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Dim 19 Mai - 15:16

That's not the game we play
feat Leonard Blackwood
Il n'est pas rare qu'on soit amené à s'échanger des services ou des faveurs. Les années ont instaurés entre nous une relation de confiance et de solidarité. Mieux encore, je sais très bien qu'il est comme moi. Les affaires étant les affaires, il est important de se maintenir informés. D'ailleurs, bien que cela n'ai pas été mentionné, le service va dans les deux sens. Si jamais j'obtiens des informations pouvant l'intéresser ou mettre en péril son business, il est évident que je lui en toucherai quelques mots. Il s'agit là d'un troc de bons procédés. Je ne peux néanmoins lui en dire plus étant moi-même plongé dans l'ignorance.

— Malheureusement non, pas encore. Mais je te tiens au courant si j'en sais d'avantages.

Je profite ensuite du silence qui s'installe entre nous pour déguster mon verre de rhum. Le liquide dégouline le long de mon gosier et apporte un semblant de chaleur à ma carcasse. J'observe la foule, ces corps qui se mouvent et se pressent les uns contre les autres. Alors que la soif me tenaille il m'est difficile de les voir autrement que comme des poches de sangs ambulants. Jusqu'à ce j'aperçois Raegan s'affairer de toute part pour accomplir au mieux son poste de serveuse. Brave gamine. Je reporte ensuite mon attention sur Len, petit sourire de con imprimé sur ma bouille malicieuse. Mes claires prunelles le sondent tandis que je l'enjoins à danser sur la piste. Bien évidemment qu'il refuse et sa réponse m'arrache un rire. C'est vrai. Il ne danse pas sur ce genre de musique mais on est pas à l'abris d'un revirement quelconque de situation. Quant à son aversion pour le contact mon sourcil s'arque aussitôt, absolument pas convaincu. Il a sitôt fait de préciser qu'il existe néanmoins des exceptions et nous savons très bien de quelles exceptions il est question.

— Tu es beaucoup trop présomptueux.

Ce qui est faux et mon sourire le traduit parfaitement bien. Des arrières pensées, j'en ai plusieurs qui s'emmagasinent dans mon esprit lubrique. Pour autant je tais mes envies et apporte le rhum à mes lèvres, me délectant une nouvelle fois de ce liquide ambré.

— Ce soir un combat est organisé au sein de mes sous-sols. Au vu des adversaires ça s'annonce sanglant pour ne pas dire... mortel.

L'avantages lorsque des démons combattent c'est qu'il y'a peu de chances pour qu'une Tueuse ou des potentielles viennent m'emmerder en déplorant la perte d'une créature ayant sûrement causée la perte de quelques innocents. Quant aux démons, ce ne sont pas eux non plus qui vont venir déplorer la perte d'un des leurs. Au final j'y suis d'avantages gagnants que lorsque je laisse des humains combattre. Là, c'est tout un bordel pour m'assurer de leur survie.

— Tu serais intéressé pour parier sur le gagnant?

Et bien quoi? Comme déjà dit, les affaires sont les affaires et je ne perd jamais une opportunité. D'autant plus qu'il n'est jamais désagréable de regarder la violence exploser. Ce sang qui gicle. Ces os qui se brisent et les chairs qui se déchirent. Un vrai spectacle dont j'apprécie la moindre saveur.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leonard A. Blackwood
- Leonard A. Blackwood -
Date d'inscription : 05/04/2019
Messages : 42
Age du personnage : 46 ans d'apparence, 218 ans en réalité
Métier : Compositeur et faussaire
That's not the game we play - Nathaniel Wikv

Avatar : Wentworth Miller

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10Ven 24 Mai - 23:06

That's not the game we play

Il finit par m’arracher un rire cet hurluberlu. Ce qui ne m’étonne qu’à moitié je dois dire. Nathaniel a cet effet sur les gens; il les met à l’aise, les pousse à se détendre et à parler plus qu’il ne le feraient d’eux mêmes. Ce qui fut un problème au départ, moi qui avait beaucoup de mal à parler aux autres, surtout du temps où j’étais encore sous le joug de Gabriel, mais je l’ai laissé me persuader de ses regards, ses sourires et ses paroles faciles. C’est probablement ce qui m’a sauvé au final. Si je ne m’étais pas ouvert à lui, jamais je n’aurais pu échapper à mon créateur. Mais revenons au présent, et je vois bien dans ses yeux que c’est un mensonge éhonté qu’il me sert là, pourtant, je ne lui en tiens pas rigueur. Après tout, on a tous un jardin secret et des pensées que l’on ne veut pas dévoiler, moi le premier. Je respecte beaucoup trop ce genre de choses pour essayer d’en priver qui que ce soit.

“Ah, j’aurais cru pourtant”

Je le suis dans un sourire amusé, puis le silence retombe un instant avant qu’il ne me fasse une nouvelle proposition, une qui est plus dans mon genre cette fois. Un combat, deux démons à ce que j’en comprends, et un sourire étire mon visage. Les démons, à quelques individus près, sont loin d’être dans mes créatures favorites, alors les voir s’entretuer n’est que rarement un spectacle déplaisant. Fidèle à moi-même, je prends cependant le temps de faire mine d’y réfléchir, hochant finalement la tête.

“Très bien, pourquoi pas? Ce n’est pas comme si l’argent me manquait spécialement.”

Mais ce n’est pas pour tout de suite alors je profite de l’ambiance générale, observe les alentours. Les serveurs et serveuses qui s’activent pour contenter tous leurs clients, les humains qui dansent et qui titillent mes narines de leur odeur si savoureuse, et une scène qui me serre le palpitant: un vampire qui, clairement, est en train d’apprendre le contrôle à sa progéniture. Mon sourire s’efface doucement, et finalement, sans lâcher les deux vampires du regard, annonce à Nathaniel.

“Je vais ramener mon infante auprès de moi.”

C’est un projet que j’ai en tête depuis le jour où j’ai fuis avec lui, obligé de la laisser aux griffes de Gabriel à l’époque. Mais cet abandon me ronge. Je n’ai peut-être pas choisi de la transformer de façon totalement volontaire, c’est vrai. Pourtant, elle est mon infante, elle est une personne dont j’avais la charge et au lieu de cela, j’ai laissé Gabriel en faire sa petite poupée de porcelaine sans même essayer de l’en protéger autant que faire se peut.

“Sans mon créateur, tu t’en doutes bien.”

Je préfère le préciser malgré tout. Car il a vu l’influence qu’il a sur Augustine, il sait à quel point elle est tout sauf autonome comme vampire. Mettre au point ce plan ne fut pas facile; je n’ai pas attendu 60 ans en me tournant les pouces. Toutes ces années furent au profit de ce qui va se dérouler d’ici quelques temps; à présent ce n’est plus qu’une question de jours, ou de semaines, tout au plus.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

He's got some darkness in him
If you leave me to my own device I never had to compromise. This city’s like a jungle, gotta make it mine. Put my fears right out of sight. Beat the hustle better get it right. In a game where the strong survive, only the strong survive~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -

That's not the game we play - Nathaniel Empty
MessageSujet: Re: That's not the game we play - Nathaniel  That's not the game we play - Nathaniel Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
That's not the game we play - Nathaniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FORUM ROLEPLAY] Game of Throne
» [RPG] FFJ: Abandon du poste de Master Game
» [Software] Le jeu des Toa Mahri sera-t-il un Mahri Nui Online Game ?
» [RPG] FFJ: élection du nouveau master game
» Dragon Ball Collectible Card Game

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: -Bienvenue dans la ville de Lyon- :: 9ème arrondissement :: Seven Devils-
Sauter vers: