C’est pas moi ! + Tribu Austen - Pays de Galles
Vous pouvez aussi nous encourager et poster un petit mot sur Bazzart et PRD ! <3
BOOM BAYBAY. Le forum a ouvert ses portes le 9 janvier 2019! (Et pas ses potes, parce que ça s'fait pas. (Askip.))
Le contexte du forum se déroule actuellement en 2001. Pour la date et le mois, c'est comme votre calendrier.

Partagez | 
 

 C’est pas moi ! + Tribu Austen - Pays de Galles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 640

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: C’est pas moi ! + Tribu Austen - Pays de Galles    Mer 27 Juin - 13:38

C’est pas moi !
feat la tribu Austen


Pays de Galles - 1976 - La tribu Austen

« - M’man ? Maman ? Manmanmanmanmanmaaannn ?
- Quoi ?

Elle soupire. Tu souris. Mais en fixant la tête sans cheveux de ton nouveau frère, tu fais la moue. Jusqu’ici, et contrairement aux dires de tous tes copains, être le seul garçon de la famille ne te dérangeait pas du tout. Tes trois sœurs sont toutes super cools. Même si nunette - sobriquet affectueusement donné à ton aînée, quand t’avais trois ans parce que le machin qu’elle porte sur son nez était vraiment trop chiant à prononcer - est vraiment perchée de la ciboulette. C’est papa qui le dit.

- Je peux ravoir des pépites de chocolat ?

Maman donne le sein au bébé tout neuf et s’occupe à peine de toi. Ça t’énerve. Tu le vois s’accrocher au sein de Maman pour avoir le lait maternel et tu plisses les yeux.

- Non.

Tu soupires. Tu t’en doutais. Tu hausses les épaules et lâche un  « d’accord » si catégorique et coopératif qu’elle aurait déjà dû tiquer. Tes petits yeux dépassent de derrière le comptoir et tes mèches blondes - presque blanches - se hérissent sur ton crâne.

- Et un bisou ? »

Cette fois, Maman sourit et se penche pour te coller un doux baiser sur le crâne. Son parfum hypnotique t’arrache un sourire heureux et tu lui rends le bisou bien collant sur sa joue toute douce. Au bout d’un moment, elle se lève et emporte ton petit frère dans sa course, laissant la cuisine si seule, si vide et siiiii disponible. Un nouveau sourire sadique étire tes babines et tu lèves tes mirettes vers l’étagère trop haute. Il te nargue ce foutu pot. Tu salives, lèches tes petites babines et soupire d’envie. Ta bouille valdingue de gauche à droite. Tu ne veux ni de Roxane ni de Lisa, et encore moins de nunette. Les premières voudront que tu partages et la dernière te passera un savon.

T’aimes pas les savons, papa t’en fout toujours dans les yeux.

Tes méninges fument et tu prends une première chaise. Du haut de tes six ans, l’exercice s’avère un chouilla difficile, même si t’es super grand pour ton âge. C’est Nunette qui le dit. Tu pousses la chaise si lentement par peur de faire du bruit, qu’il te faut bien dix longues minutes avant d’arriver sous l’étagère. Tu grimpes, évite soigneusement les nombreuses fleurs posées ici et là par Papa et Maman et tend les bras. La première étagère touche à peine le bout de tes doigts. Le pot de pépites est sur la troisième !

Jamais de la vie. Judicaël Austen ne se fait pas avoir comme ça !

Borné que tu es, tu descends finalement de la chaise et te précipite vers le fond de la cuisine. Tu vas la le ton precieux !

****

Dix minutes plus tard, tes doigts touchent enfin le pot de pépites. Pas peu fier, tu songes un instant à t’en emparer franchement, mais manque de te casser la binette. Tes azures claires vont du pot à ton installation précaire. Sur la chaise, une pile de boites entassées t’aident à atteindre ton objectif.

Ladite pile fait pratiquement ta taille.


_________________


Précision importaannteuuhh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Roxane C. Austen
avatar
Chasseuse de monstres





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 364

Age du personnage : J'ai 30 pieux au compteur.

Pouvoir : Je te l'accorde, je n'ai pas les supers pouvoirs d'une Tueuse ou d'une potentielle mais depuis mon adolescence je botte le cul des créatures surnaturelles. Tu l'as compris, mon choux, faut pas venir m'emmerder.

Métier : Ah ah ah. Un quoi? On en parlera un autre jour, si tu le veux bien.



Avatar : Yvonne Strahovski

Localisation : Un peu partout. Je suis du genre vadrouilleuse, tu vois?


MessageSujet: Re: C’est pas moi ! + Tribu Austen - Pays de Galles    Ven 11 Jan - 1:38

Il l'énerve. Il l'énerve vraiment avec ses grands airs de monsieur je sais tout et ses binocles trop grandes pour sa tronche de cake. La gamine plisse les yeux, le fixant de ses claires prunelles. Pourquoi il est venu lui causer, d'abord? Elle ne l'aime pas. Il ne l'aime pas. La dernière fois il a essayé de lui faire bouffer la racine d'un pissenlit. Alors elle lui a mordu le bras à sang. Ce jour-là elle a eu droit à un sacré savon de ses parents et de nunette. Mais c'est lui qu'avait commencé, s'était-elle justifiée de son air trop fière. Ne jamais sous estimer la fierté d'une fillette de six ans. C'est aussi important que son paquet de billes.

— Hey bah en vrai, le père noël il existe pas. C'est mon grand frère qu'il l'a dit.

Sacrilège! Malédiction! Comment peut-il blasphémer ainsi?! Blasphémer... Roxane n'a pas trop idée de ce que ça veut dire. Elle l'a juste entendu une fois dans une église quand elle a osé dire que le petit Jésus existait pas. Logique, y'a que le Père Noël qu'est tout puissant. Et la petite souris.

— Bah ton grand frère, il pue des fesses et c'est une tête à poux! C'est pour ça qu'il invente que des mensonges, d'abord.

Pas contente, la sale gosse croisse les bras sur une poitrine encore inexistante. Le garçon âgé d'un de plus qu'elle s'approche, visiblement en colère des insultes de Roxane. Malgré ses trois immenses centimètres de plus qu'elle, la petite ne bouge pas d'un poil. Elle le défie du regard.

— C'est ton frère qui pue du cul et ta mère...

Quoi? Déjà, y'a que Roxane qui a le droit de dire que son frère pue du cul. Ensuite, même pas on essaie d'insulter sa mamoune. Elle lui laisse pas le temps de finir sa phrase qu'elle le pousse de toute ses forces. Surpris, il recule, recule, tente de retrouver l'équilibre mais bute contre une petite pierre à la con avant de trébucher dans l'immense flaque de boue. Le bruit de sa chute ne passe pas inaperçue et il commence à chialer.

Crotte de zut!

Il va rameuter sa maman à chouiner comme ça.

— Je vais le dire à ma mère!

Ah bah tiens... Roxane lui tire la langue et cours jusque chez elle. De toute façon le voisin c'est rien qu'un rapporteur. Consciente d'avoir fait une connerie, elle décide de se faire toute petite et rentre donc par la porte qui donne dans la cuisine. Qu'elle n'est pas sa stupéfaction de trouver son frangin sur une pile de boîte... à la conquête de cookie. Les yeux de la blondinette s'illumine aussitôt et elle s'approche de la chaise.

— On partage, hein? qu'elle demande.

Le sourire mauvais qu'elle affiche veut tout dire : partage où je hurle... Ou, et c'est probablement l'avertissement le plus probable : partage où je retire une des boîtes de ta pile branlante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
C’est pas moi ! + Tribu Austen - Pays de Galles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [E11] S44 1ère journée: Auvergne - Pays-de-la-Loire
» Pour les fans de Burton, d'alice aux pays des merveilles
» Lois en vigueur dans notre pays
» [RP] Moi je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas
» L'amour chaste au pays de Dora.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: En dehors de Lyon, tout un monde existe :: En dehors de Lyon, tout un monde existe :: Flashback-
Sauter vers: