Losing your memory | feat Sienna Mazzola
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien

Partagez
 

 Losing your memory | feat Sienna Mazzola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raegan S. Ziegler
- Raegan S. Ziegler -
ADMINISTRATRICE
Date d'inscription : 11/06/2018
Messages : 179
Age du personnage : 19 ans.
Pouvoir : Ceux d'une potentielle... mais de vous à moi, je suis d'avantage intéressée par l'idée de chanter et danser que par l'idée de botter des culs et sauver le monde. Okay... sauver le monde c'est important... mais chanter aussi, nah?
Mon boulet : David.
Métier : Serveuse au Seven Devils.
Losing your memory | feat Sienna Mazzola 180812061510452399

Avatar : Hailee Steinfeld.

Losing your memory | feat Sienna Mazzola Empty
MessageSujet: Losing your memory | feat Sienna Mazzola  Losing your memory | feat Sienna Mazzola Time-m10Lun 28 Jan - 17:11

Losing your memory



février 2001, Le Manoir, 7ème arrondissement de Lyon

Sa présence à mes côtés me manque. Je regrette ces moments passés, ces moments qui ne sont à présent que de simples souvenirs. Je sais à présent qu'il n'y a plus aucun avenir possible entre nous. Plus aucune chance de recoller le moindre morceau. Son absence n'est pas un vide, c'est un véritable gouffre... et encore. Un gouffre est synonyme de néant. Le néant n'est-il pas censé être léger? Alors pourquoi je sens comme un poids qui comprime ma poitrine à chaque fois que je pense à lui? Je ne veux pas de cette vie à Lyon. Je ne veux pas de cette mission ô combien importante qui nous incombe, nous, les potentielles. Et même si je boude cette vocation je ne peux fermer les yeux sur mon destin. En dépit de mes protestations je sais qu'un jour je n'aurais d'autre choix que de combattre car je suis née pour ça. J'ai été choisie comme d'autres filles. Mais comment puis-je embrasser cette vie si respirer m'est compliqué? Comment puis-je affronter la moindre créature si mes nuits sont hantées par lui? Comment avancer si je regarde constamment en arrière? Je dois avancer et pour ça même les moyens radicaux semblent une bonne option.

J'avise l'édifice devant laquelle je me tiens. Nier la boule d'angoisse qui obstrue ma gorge serait d'une bêtise affligeante. Bien évidemment que je suis terrifiée par la décision que je suis en train de prendre. J'ai pesé les pour et les contre. J'ai envisagé bien des scénarios mais c'est la seule option. On prétend que le temps guérit bien des blessures. Ces personnes n'ont jamais connu le grand amour. Celui qui perdure et s'ancre de manière indélébile sur votre palpitant. Ce genre d'amour qui ne peut périr qu'avec vous. J'inspire. J'expire. De la buée se forme sous mes yeux et j'enfonce mes poings dans les poches de mon manteau. Je me les cailles. Comment font toutes ces nanas qui font la queue devant le nightclub? Elles ne portent presque rien et font du surplace. A ce rythme là elles vont finir en bâtonnet de glace! Je parle des femmes mais les hommes ne sont pas mieux. Certains ne portent que des chemises, pas de manteau, pas de doudoune. Ils sont fous les gens. Cette analyse ne sert en réalité qu'à me faire gagner du temps. Le doute est humain et en l’occurrence, humaine, je le suis.

— C'est le bon choix, que je murmure à moi-même.

J'inspire et expire une nouvelle fois avant de traverser pour arriver sur le trottoir d'en face. La queue est longue. L'attente paraît interminable. Alors je décide de passer devant la fille pour m'adresser directement au videur. C'est culotté... oui et non. Normalement, une certaine Sienna Mozzarella a été prévenue de ma venue ce soir. D'ailleurs quand je mentionne l'identité de cette Sienna, le videur me demande plusieurs fois de répéter, manquant de rire à plusieurs reprises. Je ne comprend pas en quoi c'est drôle mais passons. Il décide de me laisser entrer. Je laisse mon manteau, mon écharpe et mon bonnet au vestiaire parce qu'en vrai c'est une fournaise à l'intérieur. L'endroit devrait se nommer "le four du diable". Je dis ça mais au Seven Devils aussi c'est caliente. D'apès Roxane, je ne pourrais pas la louper. Une brune d'une beauté fatale, charismatique et elle est certifiée cul licorne. Là j'avoue ne pas avoir compris. Une private joke, je suppose.

Timide, je tente de me frayer un chemin parmi les danseurs. J'évite de trop les bousculer mais on hésite pas à me bousculer par contre. Agacée je soupir mais avec un peu de patience et de persévérance je parviens jusqu'au comptoir. Là c'est un autre problème qui se pose à moi. Je dois attendre que la barmaid me remarque. Ce qui peut prendre du temps. Alors je sors de mon soutif un billet de cinquante francs et l'agite dans les airs. Quand la barmaid daigne enfin m'adresser la parole, je range mon billet.

— Je voudrais parler à Sienna Mozzarella. J'ai rendez-vous avec elle, que j'hurle pour me faire entendre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sienna Mazzola
- Sienna Mazzola -
Certifiée "Cul de licorne"
Date d'inscription : 23/01/2019
Messages : 36
Age du personnage : 33 années de pur bonheur...
Pouvoir : Je m’immisce dans les esprits pour modifier ou enlever les souvenirs. Je peux aussi en créer de toute pièce. Bien que ce don m'est des plus utiles j'affectionne particulièrement celui qui me permet d’accéder à vos pires cauchemars pour vous les rendre des plus réels.
Mon boulet : Svein tu perds rien pour attendre....
Métier : J'aime à dire que je suis une femme d'affaire. Svein et moi même possédons le Manoir, Nightclub situé dans le 7 ème arrondissement. Entre légalité et illégalité nous sommes en mesure de vous offrir toute envie qui pourrait germer dans vos mignonnes petites caboches
Losing your memory | feat Sienna Mazzola Tumblr_on3gdlZ5DN1w0y6kho1_500

Avatar : Eiza Gonzalez
Localisation : Au Manoir ou dans la maison que nous partageons Svein et moi

Losing your memory | feat Sienna Mazzola Empty
MessageSujet: Re: Losing your memory | feat Sienna Mazzola  Losing your memory | feat Sienna Mazzola Time-m10Mar 5 Fév - 23:09

Losing your memoryPerché au dessus de la salle principale, derrière la vitre de son bureau, Sienna jugeait distraitement la scène. Perdue dans ses pensées,les phalanges refermées sur son pendentif d'or blanc, elle airait quelque part entre son passé et le pourquoi de sa venue à Lyon dix ans plus tôt. Il était bien loin le temps des orphelins monstrueux aux genoux cagneux et à la peau bleuis par les coûts. Pourtant, bien que les années les aient endurcis et rendu plus fort que jamais, tout deux semblaient toujours aussi perdu, chacun lutant avec ses démons...perdant face à eux. Tout comme chaque fois qu'il n'était pas avec elle, Sienna ne pouvait s’empêcher de penser à Svein et les emmerdes dans lesquels il était encore en train de se fourrer loin de son regard plein de réprimandes de petite sœur de fortune. L'idée même lui arracha un soupir lasse alors que son regard se portait sur sa montre. Pourquoi fallait-il qu'elle passe son temps à s'inquiéter pour cet idiot ? Peut être parce qu'elle le considérait comme le moins sage des deux, le plus enclin à la connerie et le plus imprévisible.

Un nouveau soupire, plus profond celui ci l'avait rappeler à l'ordre tendis que le réveil de son téléphone marquait la fin de la récréation. Ce soir, elle avait du travail et bien qu'elle jugeait ce dernier facile, elle devait tout de même penser à se concentrer. Plonger dans les méandres d'un esprit, bien que consentant pouvait parfois la mener vers de sombre rivage qu'elle s'interdisait d'arpenter aujourd’hui. « Allez...rappel toi que tu fais ça pour la bonne cause » Un sourire ironique s'était dessiné sur ses lèvres alors qu'elle repassait machinalement sa robe de la main. Tout avait toujours un prix avec l'Italienne bien qu'il ne soit pas méticuleusement annoncé à la commande. Ce soir, ce service aurait un prix plus personnel qu'à l'accoutumé, il ne servirait que ses propres intérêts ou du moins ceux de sa famille., famille ne se résumant qu'à Svein et elle. Si Raegan était telle que l'avait décrite Roxane, peut être pourrait-elle enfin faire avancer ses recherches sur la malédiction qui frappait l'homme qui marchait à ses côtés depuis des dizaines d'années maintenant. Peut-être pourrait-elle avoir des réponses, des pistes... Comme le disait si bien l'expression, faute de grives, on mange des merles. Maintenant que le temps n'était plus à la survit, elle pouvait enfin se concentrer sur cette promesse jamais prononcé à haute voix. Celle de le libérer des fautes de ses pairs avant que le monstre ne finisse par l'avaler tout entier.

Maintenant assise derrière son bureau fait de bois et d'acier la demi-démone attendait patiemment l'entrée de la mortelle. Machinalement, elle ne pouvait s’empêcher de malmener du bout des doigts ce collier qu'elle n'enlevait jamais. Si ce tic n'était pas un signe de nervosité, il démontrait néanmoins toute la difficulté que devait affronter la jeune femme pour se concentrer et arborer un visage charmant et avenant.

Enfin, trois coups finirent par raisonner dans la pièce lançant le début des festivités. Car, même si elle ne l'avouait jamais vraiment et malgré les risques encourus par l'utilisation de ses pouvoirs, elle adorait le goût acide que pouvait avoir les souvenirs même ceux les plus amères.

« Entrare … !! »

Soudain, elle réalisa que le prénom de la jeune femme avec qui elle avait rendez-vous lui échappait. Réjane peut être...oui c'était bien ce que lui avait dit Roxane...ou peut être que non.
 
©️ 2981 12289 0

_________________
Ce que Darwin a été trop poli pour dire, mes amis, c'est que nous sommes parvenus à régner sur la terre non parce que nous étions les plus malins, ou les plus méchants, mais parce que nous avons toujours été les plus déments, les plus grands enfoirés meurtriers de toute la jungle
Revenir en haut Aller en bas
Raegan S. Ziegler
- Raegan S. Ziegler -
ADMINISTRATRICE
Date d'inscription : 11/06/2018
Messages : 179
Age du personnage : 19 ans.
Pouvoir : Ceux d'une potentielle... mais de vous à moi, je suis d'avantage intéressée par l'idée de chanter et danser que par l'idée de botter des culs et sauver le monde. Okay... sauver le monde c'est important... mais chanter aussi, nah?
Mon boulet : David.
Métier : Serveuse au Seven Devils.
Losing your memory | feat Sienna Mazzola 180812061510452399

Avatar : Hailee Steinfeld.

Losing your memory | feat Sienna Mazzola Empty
MessageSujet: Re: Losing your memory | feat Sienna Mazzola  Losing your memory | feat Sienna Mazzola Time-m10Mer 6 Fév - 22:29

Losing your memory



février 2001, Le Manoir, 7ème arrondissement de Lyon

Encore une fois j'ai le droit à un rire à moitié dissimulé. Alors oui, la pauvre madame se nomme Mozzarella comme le fromage mais ce n'est pas une raison pour se moquer! Pire encore, depuis le temps ils devraient s'en remettre! Si ils travaillent pour elle alors ils doivent avoir l'habitude, non? L'employée m'intime de la suivre et je lâche un soupir. Je ne peux m'empêcher d'éprouver une certaine empathie pour cette Sienna Mozzarella... ça n'a pas dû être facile de porter un tel nom étant môme. Déjà moi, comme je me nommais Ziegler y'a une petite brute qui me nommait Raegan Zizi. N'importe quoi. Il a arrêté de m'appeler comme ça quand ma grande sœur lui foutu la tête dans la cuvette des chiottes. Ceux qui étaient bouchés depuis des jours. Il n'a pas rit. Ses parents non plus d'ailleurs.

Avec la barmaid on entre dans les coulisses et je sens l'angoisse enfler à l'intérieur de moi. Je peux encore fuir. Je peux encore renoncer. A dire vrai que je parte en courant ou que je fonce tête baissée, je me sens coincée. Je suis perdante sur tout les tableaux. Alors autant m'alléger d'un poids. Autant essayer de combler ce vide. Ou en tout cas suffisamment bien le masquer pour que je ne le remarque plus. On s'arrête devant une porte et l'employée frappe par trois coups. S'en suit de très près par un mot italien. Je déglutis lorsque l'employée s'en va, me laissant toute seule. Okay. Donc à partir de ce moment je suis totalement livrée à moi-même en compagnie de cette femme. J'inspire. J'expire. Je pousse la porte pour entrer dans les bureaux de Mademoiselle Mozzarella.

Une fois à l'intérieur, j'avise du regard Sienna. Okay. Roxane n'a pas menti, il s'agit là d'une belle femme. Pour le cul de licorne en revanche je ne comprend toujours pas. Ses hanches sont de bonnes proportions. Focus Raegan! Je referme la porte derrière moi pour qu'on garde une certaine intimité et me tourne vers elle. Zut. Je suis censée dire quoi? Est-ce qu'elle parle le français au moins? Maintenant j'ai un doute. Je suppose que oui car j'imagine mal Roxane parler et comprendre l'italien. Néanmoins pour faire bonne impression je décide de m'exprimer en cette langue.

— Buona sera mademoiselle Mozzarella. Mi chiamo Raegan. Sono un amico di Roxane.   

Oui voilà. J'extrapole un peu. Roxane et moi nous ne sommes pas vraiment amies. Néanmoins je me vois mal débuter la conversation avec une phrase du genre "Je suis l'adolescente qui veut se faire effacer son ancien fiancé de la mémoire. Help."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sienna Mazzola
- Sienna Mazzola -
Certifiée "Cul de licorne"
Date d'inscription : 23/01/2019
Messages : 36
Age du personnage : 33 années de pur bonheur...
Pouvoir : Je m’immisce dans les esprits pour modifier ou enlever les souvenirs. Je peux aussi en créer de toute pièce. Bien que ce don m'est des plus utiles j'affectionne particulièrement celui qui me permet d’accéder à vos pires cauchemars pour vous les rendre des plus réels.
Mon boulet : Svein tu perds rien pour attendre....
Métier : J'aime à dire que je suis une femme d'affaire. Svein et moi même possédons le Manoir, Nightclub situé dans le 7 ème arrondissement. Entre légalité et illégalité nous sommes en mesure de vous offrir toute envie qui pourrait germer dans vos mignonnes petites caboches
Losing your memory | feat Sienna Mazzola Tumblr_on3gdlZ5DN1w0y6kho1_500

Avatar : Eiza Gonzalez
Localisation : Au Manoir ou dans la maison que nous partageons Svein et moi

Losing your memory | feat Sienna Mazzola Empty
MessageSujet: Re: Losing your memory | feat Sienna Mazzola  Losing your memory | feat Sienna Mazzola Time-m10Ven 8 Fév - 17:31

@Sienna Mazzola a écrit:
Losing your memorySi elle avait eu un verre dans les mains sans doute lui aurait-il échappé quand Raegan c'était présentée à elle. Un léger temps de latence, assez long toutefois pour permettre à la jeune italienne de réaliser, de comprendre ce que venait de dire la jeune humaine. Mozzarella... Elle ne savait pas vraiment si elle devait rire de cette méprise ou en être vexée.

-Un ami de Roxane...intéressant...

La demi-démone la jugeait du regard tendis qu'elle lui intimait de venir s'asseoir en face d'elle d'un signe furtif de la main. De nouveau, elle fit durer un silence presque pesant avant d’amarrer son regard dans le sien. Son visage n'inspirait rien de bienveillant, pire, en s'y attardant avec précision on pouvait y lire les prémisses d'un sentiment d'agacement lasse.

-Mademoiselle Ziegler, vous vous présentez à moi sans même connaître mon nom...C'est assez vexant vous savez. A l'avenir, vous devriez faire plus attention à la véracité des informations que l'on vous transmet. Si vous ne connaissez même pas mon nom exact, qui vous dit que je serais à même de vous aider, ou même que j'en aurais l'envie. Nous vivons dans un monde dangereux, vous devriez au moins savoir à quel loup appartient la gueule dans laquelle vous vous jetez.

Sa voix était grave et lourde de sens, comme si elle cherchait à lui faire prendre conscience de toute la gravité de ce qui allait se jouer quelques instants après. De plus, la demi-démone en elle appréciait cette tension qu'elle instaurait, elle se nourrissait de toute forme de peur un peu comme l'on apprécie les toasts des buffets de vin d'honneur avant de se jeter sur les plats principaux.

-Enfin, je suppose que je devrais régler ce détail avec Roxane. Ça ne m'étonnerait qu'à moitié qu'elle soit à l'origine de cette...méprise.

Finalement, un léger sourire s'était amarré au coin de ses lèvres. L'idée n'était pas de la faire fuir tout de suite. Cette rencontre avait un but qu'elle ne devait pas perdre de vue. Alors, elle avait balayé toute forme d’hostilité de son regard et de son visage avant de tendre la main vers la jeune victime, humaine...Oups, la frontière était toujours mince entre les deux.

-Je m'appelle Sienna Mazzola. Si vous tenez à un surnom vous pouvez toujours m'appeler Maz mais évitez tout de même les noms d'aliments, je ne suis pas certaine d'être comestible.

Un nouveau sourire, celui-ci d'apparence plus franc et plus sincère.

-Parlez moi un peu de ce qui vous amène ici.
 
©️ 2981 12289 0

_________________
Ce que Darwin a été trop poli pour dire, mes amis, c'est que nous sommes parvenus à régner sur la terre non parce que nous étions les plus malins, ou les plus méchants, mais parce que nous avons toujours été les plus déments, les plus grands enfoirés meurtriers de toute la jungle
Revenir en haut Aller en bas
Raegan S. Ziegler
- Raegan S. Ziegler -
ADMINISTRATRICE
Date d'inscription : 11/06/2018
Messages : 179
Age du personnage : 19 ans.
Pouvoir : Ceux d'une potentielle... mais de vous à moi, je suis d'avantage intéressée par l'idée de chanter et danser que par l'idée de botter des culs et sauver le monde. Okay... sauver le monde c'est important... mais chanter aussi, nah?
Mon boulet : David.
Métier : Serveuse au Seven Devils.
Losing your memory | feat Sienna Mazzola 180812061510452399

Avatar : Hailee Steinfeld.

Losing your memory | feat Sienna Mazzola Empty
MessageSujet: Re: Losing your memory | feat Sienna Mazzola  Losing your memory | feat Sienna Mazzola Time-m10Jeu 14 Fév - 6:15

Losing your memory



février 2001, Le Manoir, 7ème arrondissement de Lyon

En langue, je suis douée, vraiment. J'ai une capacité d'apprentissage et d'exécution assez effrayante mais sous la pression, parfois, je défaille. Comme en cet instant. Les mots franchissent mes lèvres avant que mon cerveau termine un quelconque raisonnement. Résultat des courses? Je me suis travestie de manière non intentionnelle. Un détail qui n'échappe pas à Mademoiselle Mozzarella. Mortifiée, je ne mène vraiment pas large et j'obéis en silence, allant m'installer sur un siège. D'ordinaire je ne suis pas à l'aise avec les autres mais là, mon malaise est amplifié pour diverses raisons. La première? Elle dégage un charisme déroutant, le genre de charisme qui écrase et en impose. La seconde? C'est une démone. Roxane ne me l'a pas explicitement dit mais ça, j'en suis certaine. Autrement dit, je risque vraiment ma peau. Je ne prétend pas que les démons sont tous dangereux mais quand même... ça n'a rien de rassurant. La troisième raison? Je viens à peine d'arriver qu'elle semble déjà lasser de m'avoir dans les pattes. Ah! C'est à cause de mon italien. C'est ça?!

Elle reprend la parole et je ne comprend pas tout de suite. Mes sourcils se froncent. Comment ça je ne connais pas son nom? Bien évidemment que si, Roxane me l'a donné... Et là, oui, là je commence à réaliser. Mozzarella... Forcément que ce n'est pas son vrai nom. C'est pour ça que les employés se riaient de moi? Mon visage se défroisse et j'ouvre la bouche pour répliquer mais ça serait l'interrompre. Alors je me ravise et je déglutis face à ses menaces à peine voilée. Dans quoi je me suis embarquée, sérieusement? Elle n'a pas tord, je me jette dans la gueule du loup sans rien connaître de ce canis lupus. Va expliquer que je suis une surdouée, tiens. Elle se rira bien de ma trogne.

— Je suis sincèrement désolée pour ce malentendu Mademoiselle Mo...

Je m'arrête en plein dans mon élan, la bouche encore ouverte. Je ne connais pas son nom de famille et l'idée de l'appeler une nouvelle fois Mozzarella me semble une très mauvaise idée. Alors je scelle mes lèvres et commence à jouer nerveusement avec mes doigts. Je devrais peut-être enchaîner sur autre chose pour ne pas rester avec cette phrase éternellement suspendue dans le vide mais la démone met fin à ce supplice en m'apportant sa réelle identité. Je pourrais aussi mettre en lumière la vérité, expliquer qu'en effet c'est bien Roxane qui m'a induit en erreur. Sauf que c'est trop facile de rejeter la faute sur les autres.

La main de Sienna se tend vers moi et je la saisi. C'est toujours angoissant, vous ne trouvez pas? La main ne doit pas paraître trop molle mais il ne faut pas broyer celle de son interlocuteur. Quelque chose de concis mais de ferme. Sauf que là, j'ai la main moite tellement je stress. Elle va avoir l'impression de tenir une vieille limace toute dégueulasse. Beurk. Même si son visage arbore un air plus doux, je ne m'y laisse pas prendre. Pas réellement. La démone m'impressionne beaucoup trop pour que je relâche la pression.

— C'est bien compris, Mademoiselle Mazzola.

A son sourire, j'essaie d'y répondre mais mon visage se crispe. C'est dingue comme j'angoisse. Est-ce qu'elle le sent? Je veux dire, le sentir, comme une odeur. Parce qu'en réalité, seul un aveugle ne remarquerait pas à quel point je stress. Est-ce que l'odeur de ma peur lui est appétissante? Et si l'aliment comestible, dans cette histoire, c'était moi? Je déglutis une nouvelle fois. Par automatisme, je passe une main dans mes cheveux avant de prendre la parole.

— Si je me présente à vous c'est pour effacer certains éléments de ma mémoire. Une personne bien précise.

Y songer est douloureux. Le conclure est pire encore. Je sens un étau comprimer ma poitrine alors qu'une boule se forme au niveau de ma gorge. Savoir que j'agis pour la bonne cause n'aide en rien. Réaliser que je vais effacer les meilleures moments de ma vie me donne envie de m'arracher le cœur. De plus en plus nerveuse, je joue avec l'alliance à mon doigt. J'inspire. J'expire. Je contiens au mieux cette montée de larmes qui menace de déborder.

— Il s'agit de mon ancien fiancé. Roxane m'a dit que vous pourriez m'aider à l'effacer de ma mémoire. J'ai déjà pris toute mes dispositions de mon côté.

Je me suis rédigée une lettre que Roxane sera chargée de me remettre demain matin. J'ai brûlé toutes nos photos, toutes nos lettres. La mémoire de Ryuzaki a également été effacée. Il ne se souviendra plus de moi, il pourra tourner la page... et en l'effaçant de la mienne, je pourrais en faire autant. Je n'aurais pas la tentation de revenir auprès de lui. Mon plan comporte des failles, j'en ai bien conscience. Mais ça me semble la seule chose à faire car je suis coincée dans tous les cas.

— Quant à votre prix... Je n'en ai pas eu connaissance mais sachez que j'ai trois milles francs de côté et en cash.

Est-ce trop ou trop peu? Je ne sais pas. Malheureusement, si c'est trop peu, alors je n'ai rien d'autres à offrir.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -

Losing your memory | feat Sienna Mazzola Empty
MessageSujet: Re: Losing your memory | feat Sienna Mazzola  Losing your memory | feat Sienna Mazzola Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
Losing your memory | feat Sienna Mazzola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MEMORY OF THE CAMPS
» Décembre 2012 : Pullip Nella Retro Memory
» EDH: Memory Jar + losing the game
» Jund aggro feat. Sygg
» Grand Prix Amsterdam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: -Bienvenue dans la ville de Lyon- :: 7ème arrondissement :: Autres-
Sauter vers: