de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien
Voir le deal
31 €

Partagez
 

 de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chester Langton
- Chester Langton -
Date d'inscription : 27/01/2019
Messages : 89
Age du personnage : 25 ans d'ambitions
Pouvoir : Manipulation mentale, libre de droit, sans aucune trace de magie, juste de charisme
Métier : étudiant en criminologie, gourou d'une secte de trou du cul
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 4sqNXjZr_o

Avatar : Evan Peters

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Dim 27 Jan - 16:58

Chester Louis Langton
feat Evan Peters.
D'après ma carte d'identité, je suis né un 27 janviers 1974, par conséquent j'ai bientôt trente ans mais n'en parlez à personne. J'ai pour l'instant 27 ans, seulement 27 gouttes de sang à mon actif. J'ai poussé mon premier cri dans les alentours de Saint Genis Laval et je suis de nationalité français. Ce que ma carte d'identité ne dit pas, c'est que je suis en couple et que je suis Bi-sexuoual, même si personne ne le sait. Mais ça, on s'en fiche n'est-ce pas? Tout comme on s'en fiche de savoir que je suis d'une classe sociale moyenne. Après tout, l'argent ne fait pas le bonheur! Non... je sais ce qui vous intéresse vraiment ! Vous voulez savoir si je suis un humain. Et bien oui ! Vous m'enviez, maintenant ? Hein ? Non ? Toujours pas ? Même si je vous dis que je suis étudiant en doctorat de criminologie... mais également gourou, pour la forme. Ah... Quoi ? Comment ça vous m'avez confondu avec quelqu'un ? Et je peux savoir avec qui ? Avec Evan Peters ? ... Je vais essayer de prendre ça pour un compliment.


Être ou ne pas être un grumpy cat
Machiste, homophobe, raciste, orgueilleux, psychopathe (reconnu), incapable de sentiment.

"C'est un cas d'étude, plutôt particulier. Il n'a pas vraiment compris ce que c'était d'être un véritable humain et semble impossible d'avoir des sentiments, même les plus simples. Je ne suis pas vraiment certain que les années qu'il a passé à l'asile lui sont d'une grande aide mais il devrait y retourner... pour la sécurité de tous et surtout la sienne. Car Chester va finir par se blesser, j'en suis certain. En faisant du mal à Lena ou en finissant par être mal compris par quelqu'un.
Il y a au moins une bonne chose. Sa petite soeur. j'ai l'impression qu'il a un effet très apaisant sur lui. Tant qu'elle reste avec lui, Chester restera sous contrôle."  François, pédo- psychologue référant de Chester Langton


"Il avait l'air vraiment détruit quand on l'a retrouvé. La première chose qu'il a demandé c'était de parler à sa frangine. Il pleurait à chaude larmes et je pensais pas que quelqu'un s'rait capable de me toucher comme il l'a fait. Franchement c'était pas beau à voir le massacre. Et au tribunal, il a pas bougé une oreille devant le meurtrier de ses parents. L'était muet comme un carpe le môme et il essayait de protéger la gamine. J'vous jure, ça peut pas être un mauvais bougre. S'pas possible d'être un connard en voulant autant aider sa famille." Antoine, policier faisant parti de l'enquête sur le massacre des Langton

"Une purge. C'est un sombre connard. Faut jamais lui faire confiance msieux, j'vous le jure ! Il vous fait payer tout ce que vous pouvez dire qui lui plait pas et j'vous jure qu'il est imaginatif ce fils de pute. Vous allez me protéger hein ? Vous l'laiss'rez pas venir hein ?" inconnu, retrouvé mort


On a tous ce petit quelque chose en plus
Pour les humains : Des créatures surnaturelles. Et puis quoi encore ? Pourquoi pas des monstres attendant sous les lits que les enfants s'endorment pour goûter à leur sang.... En vérité, Chester feint l'ignorance. Il sait que les hommes ne sont pas seuls, qu'il y a des êtres qui hantent les cauchemars pour lui offrir de la force. Il a leur sang dans ses veines après tout. Et il se gorge d'horreur dès que les siens ont le dos tourné. Mais il n'en dira rien, plutôt mourir et s'arracher la gorge que de souffler la vérité. Il en a presque peur de ces créatures aux pouvoirs millénaires, bien plus grands que les petits soupirs que lui peut déclencher. Il prends son pied dans la douleur qui lui fait enfin ressentir quelque chose. Ill ne chasse pas, les évite comme la peste et les retrouve dès que le ciel se couvre pour se prendre entre les bras de ceux qui ont volé son âme. Son sang s'offre pour le plaisir sensuel d'une morsure. Petit imbécile qu'il est....Mais silence, n'effleurez pas même le sujet en sa compagnie. Ses poings et sa rage auront tôt fait de vous le faire payer..... Si ce n'est les fantômes qu'il charrie à sa suite cruelle.  


Et sinon, IRL, ça donne quoi?
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 3799314083  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 1518737002  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 3799314083

Revenir en haut Aller en bas
Chester Langton
- Chester Langton -
Date d'inscription : 27/01/2019
Messages : 89
Age du personnage : 25 ans d'ambitions
Pouvoir : Manipulation mentale, libre de droit, sans aucune trace de magie, juste de charisme
Métier : étudiant en criminologie, gourou d'une secte de trou du cul
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 4sqNXjZr_o

Avatar : Evan Peters

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Dim 27 Jan - 17:00

Raconte nous une histoire macabre
avec une petite citation sympatoche

Ab ovo
Take it easy, take it easy, Don't let the sound of your own wheels, Drive you craaaaaan .... Bordel Lucie mais ferme là ! Le silence fut radical. La femme qui chantait ouvrit de grands yeux, posant une main discrète sur son ventre rond. Un sourire mutin étira ses lèvres fines alors qu'elle se fondait dans les ombres pour rejoindre son époux qui ne supportait plus depuis longtemps l'album des Eagles qu'elle chantait en boucle. Elle réapparu derrière lui, lui volant un baiser qu'il ne laissa pas s'échapper. Ses mains s'enroulèrent autour de ses hanches, la rapprochant de lui. Un regard leur suffit pour que la passion rattrape l'insulte passagère. On les enviait dans le monde qu'ils fréquentaient. Amants d'amour devenus époux, envoyant valser ce que les autres refusaient. Ce bébé finirait de fonder ce que serait leur parfaite petite famille. Un petit garçon qui ne laissa pas à ses parents le temps de rire plus longtemps ensemble. Les contractions furent violentes. Il était pressé de gouter à l'air empoissonné, pressé d'apparaitre dans ce monde qui ne lui conviendrait jamais. Mais à l'époque, il était encore innocent. On lui offrait la lune, ses parents le couvaient d'un regard éblouit. Ils étaient si heureux de le voir, si heureux d'enfin le tenir dans leur bras. Chester était un bébé précoce. Il marcha tôt, réfléchissait vite mais ne parla pas avant ses 26 mois. Il passa entre les mains de nombreux spécialistes, petit ainé surveillé comme du lait sur le feu. Mais, ce qui inquiétait vraiment ses parents, plus que d'avoir mis au monde un attardé, c'était qu'il ne montrait aucun lien avec le mana. Il ne réagissait pas à son flux, il préférait bloquer sur des détails insignifiants que sur la magie de sa génitrice. Les pédiatres humains offraient tous le même verdict. Le petit n’était pas retardé : il prenait seulement son temps. Il était capable de tout retenir, il n’avait juste aucune envie de parler. Celui des immortels était sans appel et fit éclater en sanglot sa mère. Il n'avait pas de lien, pas même un infime avec la magie. Il n'avait pas donné la vie à un mauvais praticien, c’était pire : il ne comprendrait jamais les flux de mana. A partir de ce jour, Chester perdit l'amour de son père. Le sorcier était un homme aimable, que beaucoup disait gentil. Mais il ne supporta pas ce fils qui le faisait passer pour un faible. Bons nombres des sorciers rirent de son malteur. Antoine Langton était un puissant parmi les puissants et bien trop le jalousaient. Ils ne pouvaient qu'être heureux de le voir ainsi, qu'être heureux de savoir qu'il ne pourrait jamais transmettre sa puissance et ce malgré la femme qu'il avait trouvé.

Sa mère tentait néanmoins d'être avec lui, de lui lire des histoires mais son comportement trop humain la faisait bien trop pleurer. Aussi loin que remonte ses souvenirs, Chester se souvient du visage couvert de perles salines de sa génitrice et de l'air grave de son père. Peut-être qu'au fond, il en avait peur de cette figure éternellement sombre. Mais il apprit très vite. L'une lui passait tout ce qu'il voulait quand l'autre était la figure qu'il ne devait surtout pas déranger mais qui n'était que très rarement là.

Le gamin fut caché des amis de ces parents, ne sortant que très rarement de chez lui jusqu'aux années scolaires ou il rejoint le même établissement que tous les humains de son âge. Il n'était pas aimé. Trop bizarre. Les professeurs l’idolâtraient. Durant seulement quelque temps. Car ils comprirent que quelque chose n’allait pas. Il n'était pas seulement intelligent. Il avait bien du mal avec les émotions les plus banales que devaient éprouver un enfant de son âge. Il les comprenait, les imitait parfois mais toujours en décalage et rarement au bon moment. Il essayait, de tout son petit cœur encore entouré de lumière. Il y arriverait, lui manquait juste du temps.

L'enfant grandissait pourtant petit à petit, dans des journées qui se ressemblaient toutes. Son école primaire fut solitaire. Il avait quelques amis, un peu rares avec lesquels il ne s'entendait pas forcément. Chester ne fut invité à aucun anniversaire, gamin trop bizarre au milieu des autres. Il avait huit ans quand sa vie changea brusquement. Sa mère avait jusqu'ici eu trop de mal à s'occuper de lui, à gérer ses problèmes psy qui commençaient déjà. Chester était suivit dans un établissement spécialisé qui ne donnait pas cher de son futur. Ils lui avaient trouvé des TOC et une envie folle de tout contrôler, qui n’avait rien à faire chez un enfant. Il serait toujours un marginal. Mais les médecins allégeaient la charge de travail de sa mère, le mettant trop souvent sous des cachets pour le garder calme. Puis on lui annonça la nouvelle. Il allait être grand frère.

******
Alea jacta est


Elle s'appelait Lena. Avec son éternelle maturité, Chester regardait ce bébé qui à ses yeux, n'avait rien de mignon. Il était pourtant content qu'elle soit là. Elle occuperait sa mère et son père. Le petit garçon n'avait pas vraiment de gestes tendres pour cette petite chose qui criait trop fort et qui semblait bien stupide. Il pourrait essayer des choses avec elle. Il pourrait comprendre le développement qu'il n'avait pas eu. Il resta loin d'elle jusqu'à ce qu'elle commence à gambader de partout et surtout jusqu'à ce qu'elle commence à parler. Che fut l'un des premiers sons à s'échapper de sa bouche, ce qui remplit le petit cœur froid de son grand frère d'un amour qui ne partirait jamais. S’il avait eu du mal avec les sentiments quand il n’était qu’un petit garçon, il les découvrit avec elle. L’amour qu’il portait à Lena était l’une des rares choses pures de sa vie. Pourtant, sa jalousie fut exacerbée par la puissance de cette petite fille. Si lui n'avait été touché par les bonnes grâces du mana, ce n'était que pour en offrir une double dose à Lena. Elle n'était pas aussi intelligente que lui mais brillait dès qu'il s'agissait des flux magiques. Il aurait aimé la haïr pour ça. Il en fut incapable, reportant toute sa rage sur ses parents. Eux la gâtaient, presque trop. Lena était une princesse qu'on exposait avec plaisir quand on laissait Chester seul à la maison. Elle était cet enfant dont ils avaient toujours rêvé. L’aîné n'existait plus.

Sûrement une trop mauvaise idée car il aurait dû être toujours surveillé. On abandonna sa chambre à Lena pour le laisser dans le sous-sol transformé en une chambre avec accès sur l'extérieur. S'il sortait, même en douce, il aurait au moins une vie sociale. Vaste plaisanterie. Le collège arriva plus vite que ce qui était prévu et le monde changea brutalement. Les enfants qui jusqu'ici ne faisaient que l'ignorer devinrent plus méchants que jamais, presque dangereux pour leur propre personne. Car si Chester n'avait pas la moindre trace de magie dans le corps, il n'en demeurait pas moins le fils d'ombres bien obscures. En 1987, internet devient plus facile d'accès pour les plus riches. Cédant à un petit plaisir, les Larcher firent entrer le 21 -ème siècles dans leur maison. Chester eu droit à un ordinateur, relié à la box familiale. La connexion était mauvaise mais suffisamment puissante pour qu'il se perde sur des forums où il n'aurait jamais dû mettre les pieds. Cheshireblood devient son pseudo, référence très marqué au chat d'Alice in Wonderland. On le prenait pour un adulte et il s'amusait à résoudre des problèmes, petit génie des mathématiques en devenir. Il aurait pu mettre son intelligence pour une autre cause que sa personne. Il en décida autrement.

Il était en quatrième quand il rompit totalement avec le petit blond qu'il était. Il tronqua ses cheveux pour une couleur corbeau et farda son regard de sombre. Des chaînes s'accrochèrent à son pantalon alors qu'il hurlait sur du Nirvana dans ce qui était sa chambre. Il découvrit la batterie, faisant hurler son père pour son plus grand plaisir. Il ne voulait rien avoir à faire avec sa famille, si ce n'était cette petite sœur qu'il n'oublia jamais. Il l'aidait dans tous ses devoirs, mettant une partie de son intelligence au service de la petite fille. Lena le savait : elle aurait pu avoir tous les problèmes du monde : Chester serait toujours là pour elle.

Il se mit alors à sortir. A s’abrutir l'esprit dans des soirées où il se jouait plus vieux que ce que sa carte d'identité laissait entendre. Il n'a jamais mis les pieds dans une boite, préférant les sous-sols et les catacombes. Ce n'était seulement le metal qui avait sa préférence mais aussi l’électro qui lui violait les tympans. C'est dans une soirée de défonce qu'il se fit tatouer son bélier alors qu’il était bien trop jeune aux yeux dans la loi. C’est dans cette même soirée qui tout bascula. Une fille était morte sous ses yeux, en partie de sa faute pour l'avoir poussé dans ses plus noirs retranchements. Chester comprenait bien mieux les Hommes qu’avant, en grande partie grâce à sa petite sœur. Il testait sa compréhension et son charisme. Il s’essayait à de nouveaux jeux de manipulation qui lui plaisait plus que tout. Il n'était pas un sorcier. Il serait bien plus. Mais il avait été vu. Pas assez discret. Son psy comprit tout de suite lorsqu’il en parlait par des mots détournés. Chess était suivit, pour son plus grand malheur.

1990 sonna l’enfermement. Dans un asile avec des gens de son âge, pour y apprendre à soigner ses maux. Il refusa de panser ses blessures, hurlant, ruant comme un dément pour sortir de là-dedans. On l'abrutissait sous les cachets, comme lorsqu'il était enfant. Il voulait partir ! On ne lui laissait pas le choix. Soi-disant qu'on devait le soigner. Il se trouvait simplement débile lorsque les petites pilules faisaient leur effet. Chester se mit à croire en des choses qui n'existait pas, à voir des formes inconnues que son cerveau malade imaginait. La faute des médicaments. Pas la sienne. Jamais la sienne !

Il finit pourtant par sortir. C'était seul qu'il avait réussi. Non pas qu'il fut guéri. C'était bien plus complexe que cela. Il avait simplement réussi à inverser la tendance, à comprendre ce que les médecins attendaient, à se jouer d'eux comme on se joue d'un enfant. Joker trop jeune pour déjà être un prince du crime. Son intelligence était la seule chose qui le sauverait face aux surnaturelles bien plus puissants que lui. Car il avait pris une décision pendant ses longues périodes seuls en isolation. Il les tuerait tous. Un jour où l'autre. Il n'était peut-être qu'un gamin mais un gamin trop mur pour son âge. Un enfant qui deviendrait un fléau. Ses problèmes étaient devenus réels et ce qui n'étaient que de petites tâches de folie s'étaient changées en quelque chose de grandiose.

******
Insociabile regnum
Thème


1993 sonna sa sortie de l'asile et son entrée au lycée. Il avait tant bien que mal suivit un cursus chaotique dans l'établissement où il avait été placé. Dieu seul savait comment il s'en était tiré mais, revenu chez lui, il fut inscrit en première scientifique. Un Eastpak sur les épaules, ses cheveux oscillants entre un blond ignoble et un brun délavé, il bullait dans un coin sans parler à quiconque. A la pause réglementaire de 10h, il s'enferma dans son coin, à l'extérieur, un pétard entre les lèvres. Il n'eut pas le loisir de rester seul aussi longtemps qu'il le voulait. Une jeune femme, ressemblant étrangement à ce qu'il avait été avant son passage en asile -entendez par là un cliché métallisé- vient lui demander du feu. C'était la rentrée, le jour où l'on rencontrait ses meilleurs amis. Le jour où Chester rencontra celle qui resterait jusqu'à la terminale à ses côtés et avec laquelle il finit par sortir au bout d'un moment, plus pour lui faire plaisir que parce qu'il était vraiment amoureux. Elle était loin d'être un bisounours et ensemble, ils riaient. Elle était la seule à faire naitre sur les lèvres du jeune homme un rire. Peut-être qu'il l'aima, lui-même n'en sait rien. Ils étaient inséparables. Ils fumaient ensemble, écoutaient les mêmes musiques, se perdaient dans des soirées qu'avaient autrefois connu Chester. Ils s'éclataient sur du hard rock et du heavy métal dans des soirées lyonnaises où il n'aurait normalement pas dû aller, ils découvraient ensemble leur corps.

Le lycée passa comme une flèche. Ils eurent leur bac, elle sans trop comprendre comment, lui avait une mention qui ne surprit personne. Chester ne savait pas quoi faire de sa vie et seuls ses professeurs s’intéressaient à son avenir. Ses parents avaient reporté toutes les intentions sur leur petite princesse de fille. Pendant que Lena brillait en public, Chess attendait son heure. On l'envoya en prépa, loin de la prestigieuse Henri IV. Il restait en province, chez ses parents. Les études furent bien moins faciles qu'au lycée et pourtant, Chester restait identique à lui-même. Sa petite amie partie à elle à la fac, s'offrant une foule d'ami qui devinrent ceux de Chester. Il n'y était pas à sa place et pourtant il feintait très bien. Toujours un pétard aux lèvres, le jeune homme kuba sa troisième année avant de finalement rejoindre les bancs de la fac, un doigt d'honneur majestueux à tous ses professeurs. C'est là-bas qu'il rencontra l'homme qui deviendrait un mentor. Il avait abandonné les maths pour de la criminologie et parmi ses professeurs, un amoureux des tueurs en série l'attira. L'homme avait fait ses thèses sur les sectes, sur les horreurs que les hommes étaient capables de faire pour un but. Chester était attentif, terriblement attentif. Mais un simple événement vient tout modifier. 1997 et sa soeur qui faisait ses véritables grands pas dans la société, qui brillait de sa magie, qui disait pour de bon adieu à son humanité en devant une véritable sorcière. Chester n'en fût pas heureux, coupant les ponts avec cette enfant qu'il avait cru pouvoir choisir l'humanité. Il bouillait de rage. Il laissa passer un an. Une seule et unique année, pendant laquelle son professeur travaillait à lui apprendre qu'il ne devait dépendre de personne. Une seule année pendant laquelle il comprit qu'il devait tout changer. Ses amis n'étaient pas cela pour lui. Ils lui obéissaient, ils riaient à ses réactions. Le charisme de Chester l'avait transformé en pseudo leader.

Il n'eut pas besoin de se salir les mains. C'était l'image du père qu'il fallait détruire en premier. L'image du pouvoir car ce dernier ne se partage pas. L'image de l'enfer. Les dernières traces de ses créatures qu'il haïssait et qui partageait son sang, qui l'avaient toujours méprisé. Ils furent massacrés. Déchiqueté et transformé en charpie. Des dizaines de coups de couteau dans le thorax. Lui n’y était pour rien, ses mains vierges comme aux premiers jours. On avait tué pour lui, dans tant de beautés aussi noires et froides que la Mort elle-même.

Chester n'en avait pas oublié sa sœur. La voir découvrir les corps fut difficile et pourtant, il la voulait plus fragile, plus facile, plus vulnérable que la grande sorcière qu'elle allait devenir. Elle fut mise dans le secret. Il avait tué leur parent, du moins pour elle Qu'importait. Elle fut placée sous sa garde, pour les pauvres orphelins qu'ils étaient devenus. Chester n'hérita de rien. Du moins... Jusqu'aux 18 ans de sa sœur, c'était lui qui gérait le reste de la fortune familiale. L’un de ses sbires prit pour lui, envoyé en prison après une enquête biaisée. Chester avait été le principal accusé mais il trouva d’autres ennemis à ses parents. Des ennemis bien plus mortels que lui. Sa sœur n’était pas au courant quand l’enquête eut lieu. Pauvre petite chose. Lena dut voir bien des horreurs maintenant qu'elle avait rejoint son frère à Lyon. Dans l’énorme colocation que la bande d'ami avait, elle eut sa propre chambre où il la gardait pendant que s'organisaient des réunions sordides dans le salon. La fumée, trop de fumée, leur brouillait l'esprit. Les jeunes gens n'en devenaient que plus fous. Ils auraient le monde entre leur main un jour.

******
Si vis pacem, para bellum


Chester avait pour de bon changé. Dans les ombres, il était un Leader, un homme devant qui on s'inclinait. Il tient ses cheveux en bleu, les laissant pousser jusqu'à ce qu'ils viennent caresser la naissance de sa gorge. Un nouveau tatouage s'attarda sur sa peau blanche, gravant pour toujours le chat du Cheshire dans son corps, lui arrachant un sourire glacial. Se lièrent à lui d'autre hommes et d'autre femme à qui il montrait le véritable visage du monde. La rage avait remplacé son sang alors qu'il montrait la faiblesse, qu'il envoyait des idées trop racistes et trop terribles, trouvant des ennemis qu'il définissait comme des démons qu'il fallait exterminer.

Pourtant, jamais Chester ne prit la parole en public. Les sectes étaient illégales en France et il préférait être le dirigeant d'un groupe de parole qui, lui, comprenait réellement ce qu'avait vécu les pauvres âmes qui s'accrochaient à lui. Son corps était devenu son arme, sa parole son épée et ses sourires sont boucliers. Aurait-il vraiment pu être un monstre ? il n'était qu'un homme différent. L'enfant précoce avait laissé place à un homme sûr de lui, capable de tout pour ce qu'il voulait. Le visage masqué, il laissait l'horreur couler sur ses mains, il laissait la peur naître dans les ombres. Son mouvement n'a pas de nom, pas de revendication. Pas encore. Pour l'instant, il ne cherche qu'à rassembler une foule de fidèles. Pour l'instant, il n'a pas commis d'éclat de folie. Mais l'ombre de ses yeux noirs ne quittent jamais ses objectifs mégalo. Ils haient tout ceux qui ne pensent pas comme lui. Et plus encore les sorciers qui ont tiré une balle dans ce qui était autrefois son coeur.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raegan S. Ziegler
- Raegan S. Ziegler -
ADMINISTRATRICE
Date d'inscription : 11/06/2018
Messages : 179
Age du personnage : 19 ans.
Pouvoir : Ceux d'une potentielle... mais de vous à moi, je suis d'avantage intéressée par l'idée de chanter et danser que par l'idée de botter des culs et sauver le monde. Okay... sauver le monde c'est important... mais chanter aussi, nah?
Mon boulet : David.
Métier : Serveuse au Seven Devils.
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 180812061510452399

Avatar : Hailee Steinfeld.

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Dim 27 Jan - 17:16

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 420349776 de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 420349776 de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 420349776 de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 420349776

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malone Farrell
- Malone Farrell -
Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 173
Age du personnage : 25 ans
Pouvoir : Force physique, Attaques mentales, production d'ombres
Métier : Vigile
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 0sxi

Avatar : Ben Schnetzer

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Dim 27 Jan - 17:52

Mais il a l'air charmant comme tout ce petit ! de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 503091012 Bienvenue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jasper Y. Leclerc
https://swanlive.livejournal.com/
- Jasper Y. Leclerc -
GRAPHISTE
Date d'inscription : 15/07/2018
Messages : 241
Age du personnage : 27 ans.
Pouvoir : Humain, super pouvoir : Etre un petit con je-sais-tout.
Mon boulet : Gudule ...
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 1556624557-ezhzrthzrh

Avatar : Dylan O'Brien
Localisation : France, Lyon.
Mood : Moi ? J'ai tout le temps la patate !

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Dim 27 Jan - 18:34

En vrai t'es sûr de pas avoir un lien de parenté avec Andras.
Je demande juste. de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 1804298524

_________________

--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
https://swanlive.livejournal.com/
Chester Langton
- Chester Langton -
Date d'inscription : 27/01/2019
Messages : 89
Age du personnage : 25 ans d'ambitions
Pouvoir : Manipulation mentale, libre de droit, sans aucune trace de magie, juste de charisme
Métier : étudiant en criminologie, gourou d'une secte de trou du cul
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 4sqNXjZr_o

Avatar : Evan Peters

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Dim 27 Jan - 23:59

@Malone Farrell A. DO. RABLE
Franchement tout le monde l'aime, j'vois pas ce qu'il peut faire de mal de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 1714548094

@Edwige L. Deschamps en vrai pourquoi pas ? Ce serait super drole, Chestouille c'est le seul débile de sa famille qu'a pas eu de pouvoir de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 3631873954

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
- Invité -
Invité

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Lun 28 Jan - 1:05

J'ai vraiment hâte de lire ta fiche tiens !

Bienvenue ! de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 420349776
Revenir en haut Aller en bas
Chester Langton
- Chester Langton -
Date d'inscription : 27/01/2019
Messages : 89
Age du personnage : 25 ans d'ambitions
Pouvoir : Manipulation mentale, libre de droit, sans aucune trace de magie, juste de charisme
Métier : étudiant en criminologie, gourou d'une secte de trou du cul
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 4sqNXjZr_o

Avatar : Evan Peters

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Mar 29 Jan - 11:39

Han merci !! j'espère qu'il te plaira de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 420349776

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sienna Mazzola
- Sienna Mazzola -
Certifiée "Cul de licorne"
Date d'inscription : 23/01/2019
Messages : 36
Age du personnage : 33 années de pur bonheur...
Pouvoir : Je m’immisce dans les esprits pour modifier ou enlever les souvenirs. Je peux aussi en créer de toute pièce. Bien que ce don m'est des plus utiles j'affectionne particulièrement celui qui me permet d’accéder à vos pires cauchemars pour vous les rendre des plus réels.
Mon boulet : Svein tu perds rien pour attendre....
Métier : J'aime à dire que je suis une femme d'affaire. Svein et moi même possédons le Manoir, Nightclub situé dans le 7 ème arrondissement. Entre légalité et illégalité nous sommes en mesure de vous offrir toute envie qui pourrait germer dans vos mignonnes petites caboches
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Tumblr_on3gdlZ5DN1w0y6kho1_500

Avatar : Eiza Gonzalez
Localisation : Au Manoir ou dans la maison que nous partageons Svein et moi

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Mar 29 Jan - 20:27

Ouaaaaaaaaahhh canon le perso !!!!!!!*repart finir de faire des choses*

_________________
Ce que Darwin a été trop poli pour dire, mes amis, c'est que nous sommes parvenus à régner sur la terre non parce que nous étions les plus malins, ou les plus méchants, mais parce que nous avons toujours été les plus déments, les plus grands enfoirés meurtriers de toute la jungle
Revenir en haut Aller en bas
Raegan S. Ziegler
- Raegan S. Ziegler -
ADMINISTRATRICE
Date d'inscription : 11/06/2018
Messages : 179
Age du personnage : 19 ans.
Pouvoir : Ceux d'une potentielle... mais de vous à moi, je suis d'avantage intéressée par l'idée de chanter et danser que par l'idée de botter des culs et sauver le monde. Okay... sauver le monde c'est important... mais chanter aussi, nah?
Mon boulet : David.
Métier : Serveuse au Seven Devils.
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 180812061510452399

Avatar : Hailee Steinfeld.

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Mer 30 Jan - 8:09

Bravo ! Tu es validé !


Oh yeah !!! Tu sais quoi ? Tu sais quoi ?! Tu es validé ! Tu sais ce que ça signifie ? Que tu vas pouvoir lancer ton personnage dans la gueule du loup ! Ou pas ! Ah ah ah. En tout les cas, tu détiens dès à présent les clés pour démarrer l'aventure. On attend plus que toi!

ON MAIS CE PERSO. xD
Il va en faire des ravages, je le sens bien xD


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chester Langton
- Chester Langton -
Date d'inscription : 27/01/2019
Messages : 89
Age du personnage : 25 ans d'ambitions
Pouvoir : Manipulation mentale, libre de droit, sans aucune trace de magie, juste de charisme
Métier : étudiant en criminologie, gourou d'une secte de trou du cul
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 4sqNXjZr_o

Avatar : Evan Peters

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10Mer 30 Jan - 9:58

Je n'aurais qu'un seul mot : bonne chance de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester 1714548094

_________________
Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -

de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Empty
MessageSujet: Re: de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester  de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
de la peur, tu ne connais que le reflet, de l'horreur, tu n'as gouté que les émois | Chester
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peur de l'hiver
» Avoir peur du noir !!! (ou l'intérêt de jouer des mandragores)
» sPeeDy n'a pas peur des sosies!
» Cité des mensonges et Peur de l'Hiver
» Vous ne me connaissez pas.. Mais moi je vous connais..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: -Avant de foutre le feu- :: Carte d'identité, s'vous plait :: Ils sont au paradis du rhum-
Sauter vers: