Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien

Partagez
 

 Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Mer 16 Jan - 1:23

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight

feat Malone

Janvier 2001, Seven Devils

Les chiffres sont bons! Les chiffres sont carrément bon! Satisfait je fourre les billets dans mon coffre-fort et j'y récupère mon précieux, mon merveilleux grog. Une bouteille des plus divine, datant de l'époque où j'étais encore pirate. Bien évidemment le contenu, lui, est récent. Il date de la semaine dernière. Du rhum, du sucre, du citron et de l'eau. Une boisson digne des vrais pirates que j'ai l'intention de partager avec mon invité d'honneur. Les derniers clients sont partis sauf un : Malone. Mon assistant Aubrey garde un œil sur lui. Non pas par manque de confiance mais d'avantages pour lui tenir compagnie le temps que je règle les derniers détails de la soirée dans mon bureau, à savoir compter la recette de la soirée. Je jubile et le sourire jusqu'aux oreilles je rejoins Aubrey et Malone dans le carré V.I.P. Normalement c'est l'endroit réservé aux créatures surnaturelles et plus particulièrement aux vampires lorsqu'ils désirent se sustenter de sang humain. C'est toujours mieux de les avoir à l’œil et de leur offrir un espace propice mais surtout sous surveillance afin d'éviter un quelconque débordement. A mon arrivée, Aubrey se lève déjà prêt à nous abandonner. Lui, je le soupçonne de s'être trouvé une nana... ça fait plusieurs semaines qu'il rentre chez lui dès la fermeture. Le cachottier.

— Et bien on ne sera que deux à faire la fête.

Le demi-démon à la chevelure rousse nous abandonne et moi, j'en profite pour remplir généreusement deux verres de grog. Ce n'est pas une boisson de chochotte mais je suis certain que Malone peut encaisser. Autant qu'il sait encaisser les coups... quoi qu'il les esquives encore mieux. Ah! Ce soir il nous a offert un combat mémorable. Les parieurs étaient survoltés. Ils l'acclamaient. C'est évident que grâce à lui pas mal de mes clients vont miser gros lors de son prochain combat. A moi de lui trouver un adversaire digne de lui. Un adversaire capable de le terrasser car avouons-le, ce sera plus rentable pour moi à ce moment-là. Si possible, une nouvelle tête.

— A mon champion!

Je lève mon verre en son honneur et en bois une bonne grosse gorgée. Le liquide me brûle l’œsophage et dégringole jusqu'à mon estomac, diffusant une agréable sensation de chaleur vivace. Mais c'est bien plus qu'un tord boyaux. Je peux sentir les nuances de senteurs. Le rhum se mélangeant au citron. Le sucre qui adoucit le tout. A chaque fois ça me rappel mes voyages en mer. Cette belle époque où la vie me paraissait fragile et précieuse. Cette belle époque où tuer avait un réel sens.

— Ça, c'est la recette originale, que j'explique en montrant le grog, celle qu'on utilisait dans les bateaux pour naviguer de mon temps.

Je me cale confortablement contre le fauteuil en cuir, mon verre toujours en main.

— Lorsqu'on voguait en mer, c'était souvent pour des mois. Le soucis c'est que l'eau au bout d'un moment ça croupit... et boire de l'eau de mer? A ne surtout pas faire. Alors pour deux volumes d'eau on ajoutait un volume de rhum qu'on mélangeait avec du sucre et du citron. Cela nous évitait d'attraper le scorbut. Et c'était surtout une belle excuse pour boire de l'alcool en grand pompe.

Maintenant que j'y pense, lui ai-je déjà parlé de ma vie de pirate? Peu probable. De mon souvenir, seul Aubrey le sait.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malone Farrell
- Malone Farrell -
Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 173
Age du personnage : 25 ans
Pouvoir : Force physique, Attaques mentales, production d'ombres
Métier : Vigile
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 0sxi

Avatar : Ben Schnetzer

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Ven 18 Jan - 15:22

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight
Nathaniel & Malone

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Vautré sur l'un des fauteuils confortables du carré VIP, Malone profitait de l'un de ses rares moments de paix. Ce combat lui avait permis de se libérer de la tension qu'il ressentait en permanence et lui donnait la sensation d'être un volcan rempli de lave brûlante. La brûlure de la colère avait disparu, il avait pu s'en décharger en massacrant son adversaire. Certes, il avait mangé sa part de coups, son arcade sourcilière était tuméfiée et sa lèvre fendue saignait encore. Mais rien n'aurait pu l'arrêter de frapper, encore et encore, jusqu'à ce que son rival mange la poussière et qu'il soit déclaré vainqueur. Lorsqu'il se débarrassait de ses pulsions agressives, il se sentait nettement mieux. Ces combats illégaux étaient une vraie bénédiction pour lui, d'autant plus que ça lui permettait de se faire un peu de fric et ce n'était pas négligeable dans sa situation. Il fallait bien qu'il nourrisse sa fille. Mais ce soir, comme souvent, il n'avait aucune envie de rentrer chez lui. Roxane était sous bonne garde de sa nounou de toute façon, alors pas de raison de se dépêcher. Peu à peu, le club s'était vidé de ses clients, mais de son coté, il rechignait toujours à mettre les voiles. Il se sentait bien là, dans cette ambiance, il y avait de la bonne musique et il discutait de choses futiles avec ce mec roux, Aubrey.

Enfin, le directeur du club se ramena et Malone effleura du regard sa dégaine de beau gosse. Ce mec était un immortel, un vampire, l'une de ces créatures de légende qui rôdaient dans l'ombre. Probablement était-il le premier être surnaturel que Malone avait jamais rencontré. Il avait ressenti l'étrangeté de son aura lorsqu'il avait commencé à découvrir le coté sombre du monde et cette rencontre lui avait permis de comprendre qu'il n'était pas seul à être différent des humains. Malone salua le départ d'Aubrey d'un geste de la main avant d'offrir un regard interrogatif à Nathaniel en observant la bouteille, manifestement très ancienne, qu'il ramenait.

« Ravi de te voir d'humeur aussi festive. Pour ma part, je suis prêt à t'accompagner jusqu'au bout de la nuit.»

Malone l'observa remplir les verres d'un air appréciateur et sourit à son éloge, levant son verre à son tour.

« Cheers ! »

Sans se faire prier, il avala une franche rasade de ce liquide inconnu. L'espace d'un instant, il avait craint que Nathaniel veuille fermer et lui fasse comprendre qu'il était l'heure de partir. A croire que l'idée même de rentrer chez lui le traumatisait. Mais l'avantage des vampires, c'était qu'ils vivaient la nuit, chose qu'il appréciait particulièrement chez Nathaniel. Un compagnon pour ses nuits d'insomnie, que demander de mieux ? Malone savoura donc le breuvage qui brûlait agréablement sa gorge, tout en écoutant les explications de son hôte. De son temps, disait-il. Nathaniel n'avait pourtant pas l'air d'être si vieux. Malone esquissa un sourire en coin. Mais en l'écoutant parler, de multiples questions naquirent dans son esprit et au delà de la recette pour ce cocktail, Malone fut frappé par la manière dont Nathaniel se dévoilait soudain. Il ne croyait pas l'avoir jamais entendu parler de son passé. Malone lui-même était d'un naturel discret, il ne posait pas de questions et il se renfermait souvent dans sa bulle. Mais avec un bon verre en main et une bonne humeur partagée, l'ambiance semblait différente.

« Tu étais marin ? Le scorbut, c'est une pathologie historiquement associée aux grandes expéditions maritimes menées entre le XVe et le XVIIIe siècle. C'est pas à notre époque qu'on risque ce genre de maladie.» Ça c'était l'intello qui parlait. Malone goûta une nouvelle gorgée de rhum. « Tu m'as jamais parlé de ton passé. De ton temps, ça veut dire quoi ? »

Il loucha d'un air méfiant vers la vieille bouteille avant de tourner les yeux vers Nathaniel, d'un air incertain.
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Sam 19 Jan - 1:52

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight

feat Malone

Janvier 2001, Seven Devils

D'ordinaire je reste discret sur la vie que je mène et d'avantages sur la vie que j'ai jadis mené. Il est important d'en dévoiler le moins possible sur sa propre personne, ainsi il est plus aisé de disparaître sans laisser de trace. J'aime Lyon. J'aime cette ville, ces habitants et le commerce que j'ai créé. Je sais néanmoins qu'un jour ou l'autre je vais devoir disparaître, devenir un fantôme, une ombre qui petit à petit se volatilise. Les humains vieillissent contrairement aux vampires et passer un certain délais les gens se posent de questions. Pourtant ce soir je me montre bavard. La perspective d'une bonne soirée de beuverie, l'euphorie de la soirée, la compagnie de Malone. Autant de facteurs qui aident à délier bien des langues.

Un sourire s'esquisse sur mes lèvres. Il est loin d'être bête, le demi-démon mais ça, je n'en avais jamais douté. Il a la verve d'une personne dîtes "éduquée". Il est soit d'une grande curiosité soit il a le nez plongé dans les études. C'est quoi son truc, au final? Etudiant la journée et Malonator la nuit? On se côtoie depuis déjà quelques années mais on connait si peu de l'un et de l'autres. Par contre, il suffit de le voir se battre pour deviner cette rage en lui, cette colère qui ne demande qu'à évacuer. D'où elle vient, par contre, je ne sais pas.

— De mon temps... vers les années 1600, 1700. Et en ce temps là, Malone, je n'étais pas un marin mais un pirate.

Je l'annonce avec fierté. Cette vie en mer était de loin la meilleure. J'y ai vécu des aventures inoubliables. J'y ai pris un plaisir incommensurable. Une euphorie qui s'est perdue avec ma nouvelle condition. L'immortalité vous offre autant qu'elle vous prend. Je me cale confortablement contre mon siège et entame un peu plus mon verre.

— C'était une époque merveilleuse. Une époque de voyages et de découvertes.

Mes claires prunelles se posent ensuite sur la bouteille, amusé. J'ai vu le gamin loucher dessus. Sa méfiance provient t-elle du contenu? A t-il peur que je l'empoisonne?  Je suppose qu'il est simplement curieux. A raison car même ce contenant possède sa propre histoire. Mais je la lui raconterais plus tard. Pour l'heure, je me redresse et me penche vers lui, mon sourire de petit con s'imprimant sur ma face.

— Dis-moi Malone, tu veux essayer la tenue d'un vrai pirate?

Mes appartements se trouvent juste au-dessus du Seven Devils. Dans ma chambre se trouve plusieurs de mes tenues d'époque... et même celles de mes victimes. Enfin lorsque celles-ci avaient bon goût.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malone Farrell
- Malone Farrell -
Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 173
Age du personnage : 25 ans
Pouvoir : Force physique, Attaques mentales, production d'ombres
Métier : Vigile
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 0sxi

Avatar : Ben Schnetzer

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Lun 21 Jan - 16:23

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight
Nathaniel & Malone

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Un pirate. Ce beau ténébreux au sourire de loup avait l'air sacrément fier de lui, c'était comme s'il venait de lâcher une bonne blague du bout des lèvres et Malone le dévisagea quelques secondes en silence, stupéfait par sa réponse. Il cru un moment que Nathaniel se foutait de lui et hésita à se mettre à rire, cherchant des réponses sur son visage. Néanmoins, il avait l'air parfaitement sérieux et Malone secoua un peu la tête en l'entendant poursuivre sur sa lancée d'un ton tranquille. Bien que ses yeux brillaient d'une lueur narquoise, il semblait sincère et l'imagination de Malone se mit alors à cavaler. Les pirates lui évoquaient les figures de son enfance : des aventuriers à la recherche de l'île au trésor, des durs à cuir qui maniaient le sabre avec brio, obéissaient à un code d'honneur et écumaient les mers, leur pavillon noir à tête de mort terrorisant les marins qu'ils croisaient. En bref, des héros. Tout à coup, il se rendit compte qu'il dévisageait le vampire de façon un peu trop insistante et il se racla la gorge dans un demi-sourire en se contraignant à retrouver une contenance.

« Si tu m'inventes des histoires, je le saurai vite, alors fais gaffe à ce que tu racontes. »

Malone n'était pas le genre de mec naïf à gober facilement n'importe quoi. En plus, son niveau d'instruction lui aurait permit de repérer assez vite les incohérences qu'un mythomane glisserait dans un mensonge aussi gros. Néanmoins, il savait que Nathaniel était un véritable vampire et qu'il était donc parfaitement possible qu'il ait vécu à une époque aussi reculée. A partir de là, il aurait vraisemblablement pu vivre pas mal de choses. Mais malgré qu'il sache tout cela, l'esprit cartésien de Malone le rendait aussi méfiant que Saint Thomas. Peut-être que dans les replis inconscients de son esprit, il désirait rejeter son appartenance au monde surnaturel, ce qui l'amenait parfois à vivre dans le déni.

Il manipulait son verre, vaguement déconcerté tout en voyant Nathaniel se redresser pour lui faire une petite proposition avec un sourire de fouteur de gens. « Hein ? » Essayer la tenue d'un vrai pirate, qu'il disait. Cette fois, Malone ne pu retenir un rire spontané. « Sans déconner ? »  Il ne savait toujours pas si l'autre se moquait de lui ou non, cette histoire était totalement dingue mais à la fois, il ne pouvait faire autrement que d'être intrigué. « J'me demande ce que tu caches dans ton coffre, Barbe-noire. » Murmura-t-il, dans un sourire en coin. C'était étrange comme ambiance. Dans sa jeunesse, Malone avait toujours été considéré comme un enfant beaucoup trop mature, trop sérieux, il se sentait souvent en décalage avec les autres. Avec la naissance imprévue de sa fille, il était devenu père célibataire et il était contraint d'agir en adulte responsable, alors qu'il ne se sentait pas du tout prêt, en réalité. Mais Nathaniel lui, le regardait comme s'il n'était qu'un gamin. Et c'était ça qui était bizarre, parce qu'on ne l'avait jamais regardé comme ça. Et là, il lui proposait de se déguiser en pirate. C'était une idée complètement loufoque pour le Malone adulte et trop sérieux qu'il était. Mais parfois, il en avait marre de se priver de tout, d'être constamment le mec grave, austère et raisonnable qu'on attendait de lui. Alors...

« Chiche. Je demande à voir. Et tant que t'y es, développe ton histoire, je suis assez curieux de connaître les détails de tes merveilleuses aventures. C'est pas tous les jours que je croise un vrai pirate... » Ainsi, il soutint son regard avec défi, tout en avalant une nouvelle gorgée de rhum, des étincelles de rire dans les yeux. Il se redressa et s'apprêta à suivre le maître des lieux dans ses appartements, curieux de voir ce qu'il y découvrirait. Et même si tout ça n'était qu'une vaste blague, c'était l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce vampire...

(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Mer 23 Jan - 11:30

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight

feat Malone

Janvier 2001, Seven Devils

Il est pas con le gamin et ça me fait rire. Il est vrai que je pourrais inventer cette histoire de pirates. Quand on vit aussi longtemps que moi, on en découvre des personnes, des tranches de vies, on vit l'Histoire. Il nous est alors facile de s'inventer une existence, de nous inventer un statut, un rôle. Je pourrais lui mentir, lui raconter des détails qu'on ne trouve que rarement dans les livres d'Histoire. Je le pourrais mais pourquoi m'inventer une vie quand la mienne me satisfait? Surtout que j'en suis très fière, de ma vie de vagabond des mers. Malone possède un esprit terre à terre par moment en dépit de sa nature démoniaque. C'est à se demander si il a totalement accepté sa part la plus sombre. En tout les cas, si ce sont des preuves qu'il souhaite, je peux lui en fournir. Je lui propose d'essayer une tenue de pirate. Attention, pas ces déguisements bon marché que l'on trouve partout en boutique. Non. Je parle de véritable tenues, celles de mon époque. Certaines m'appartiennent et d'autres ont été volés. La réaction du gamin m'arrache un rire.

— Sans déconner, que je lui assure.

Mes claires prunelles pétillent de malice et mon sourire en coin ne fait que s'agrandir. J'ai bien l'impression qu'il cogite le gosse et c'est drôle à voir. Est-ce qu'il a peur que je me foute de sa gueule? C'est bien probable. Tout comme il est possible qu'une part de lui ne veuille pas me croire. Me croire revient à s'enfoncer d'avantages dans le monde surnaturel. Il a en face de lui un être vieux de plus de trois cents ans. Connaître ma nature de vampire et réaliser ce que ça implique réellement sont deux choses différentes. Du coup... je lui balance l'âge d'Aubrey ou je l'épargne un peu?

Chiche, qu'il s'exclame. Parfait! Satisfait de sa réponse je tape vigoureusement ma cuise du plat de ma paume avant de vider mon verre d'une traite. Dans le fond de ses iris, j'en décèle des choses. Notamment son air de défi et je ne peux qu'en rire. En effet, il est rare de croiser de véritable pirates. Les pirates de nos jours n'ont rien à voir avec ceux de mon époque. Il se lève et je l'imite, n'oubliant pas de prendre avec moi la bouteille de grog et mon verre. D'ailleurs, d'un hochement de tête, je lui intime de prendre son contenant. Ce serait con qu'une fois dans ma chambre il ne puisse plus picoler. Remarquez, il aurait pu boire à la bouteille.

— T'inquiète pas, tonton Nathaniel va te raconter ses aventures. Mais avant, je veux vraiment que tu essaies une de mes tenues. Tu sais, c'est mieux pour l'immersion, tout ça tout ça.

Je le taquine beaucoup je dois bien l'avouer mais je l'aime bien, le gamin. Un clin d’œil et je prend le chemin qui mène à mes appartements. Pour ça, on doit passer derrière le comptoir et passer la porte où il est noté "staff only". Cette fameuse porte qui intrigue souvent mes clients, se demandant bien ce qu'il se cache derrière. En soit rien d'extraordinaire. On longe un corridor et au bout de celui-ci, il y'a des escaliers à monter.

— Tu réalises que tu te rends volontairement dans la tanière d'un vampire. Pas trop effrayé?

Comme souvent, j'affiche mon sourire de petit con alors que je tourne un instant mon regard vers lui. Pour bien des raisons, Malone n'a aucune raison de s'inquiéter. Déjà, si j'avais voulu le dévorer je l'aurais fait depuis longtemps. Ensuite, j'ai pour politique de ne jamais toucher à mes clients. Et ensuite, le démi démon est un extraordinaire combattant. L'idée de me frotter à lui me fatigue déjà.

— A ton avis, je dors dans un lit ou dans un cercueil? que je demande en ouvrant la porte de mes appartements.

Je ne sais pas du tout à quoi il s'attend en entrant chez-moi. Une décoration glauque? Pas de décoration du tout? Une simple pièce? Si c'est le cas alors il va être surpris. J'actionne l'interrupteur et la lumière révèle un immense salon tout confort. Un canapé à angle au centre de la pièce, quelques fauteuils, une table base en verre avec un tapis moelleux en-dessous. Sur le côté, un meuble télé avec une télé, de nombreuses consoles, une étagère pleine de jeux vidéos. Je dois bien l'avouer, je peux passer des heures à jouer à la console. Des week-end entier, à dire vrai. La cuisine est une cuisine ouverte, juste à coté du salon.

— La cuisine est juste là, si tu as faim, soif, tu as juste à te servir.

Oui, je suis un vampire mais j'ai souvent des invités. Notamment des coups d'un soir mais ils méritent un peu de considération, non? Alors je demande souvent à Aubrey de me remplir le frigo et les placards. Il y'a un peu de tout pour absolument tout les goûts. Et c'est vrai, il y'a surtout beaucoup d'alcools. En tout cas, même si je lui montre d'un geste de la main la cuisine, c'est bien vers la chambre que je l'emmène.

— Tadam, que je fais en ouvrant la porte de ma chambre.

Bon en vrai on ne voit pas grand chose alors j'actionne l'interrupteur pour dévoiler une chambre spacieuse et un lit king-size. Avoir un grand lit c'est important, surtout pour les orgies. Une armoire occupe l’entièreté d'un mur dans sa longueur. C'est qu'on en accumule des affaires au fil des décennies! Sauf que ce qui nous intéresse se trouve dans un coffre en bois, immense par sa longueur et sa hauteur, au pied de mon lit. Je dépose ma bouteille et mon verre sur une commode histoire d'avoir les mains libre. Puis je sors mon trousseau de clé, cherche la petite clé d'une couleur or et ouvre le coffre en question. C'est là que se trouve une multitudes de tenues.

— Je te laisse trouver ton bonheur.


 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malone Farrell
- Malone Farrell -
Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 173
Age du personnage : 25 ans
Pouvoir : Force physique, Attaques mentales, production d'ombres
Métier : Vigile
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 0sxi

Avatar : Ben Schnetzer

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Jeu 24 Jan - 21:53

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight
Nathaniel & Malone

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
La bonne humeur de Nathaniel était assez contagieuse, même pour un mec aussi mélancolique que Malone, et son enthousiasme était rafraîchissant. Le mystère qui l'entourait était épais mais il ne le rendait pas sombre, comme l'étaient souvent les vieux durs qui cherchaient à se donner un genre dans les milieux criminels. Malone en avait croisé beaucoup des gens comme ça, dans son passé de délinquant, des gens austères et plus sinistres que l'enfer. Mais Nathaniel était différent, c'était le genre de mec que son assurance rendait léger, du moins en apparence. Certes, ses affaires illégales le faisait baigner dans un milieu d'extrême violence et Malone n'était pas naïf, il se doutait que son pote pouvait se montrer sévère quand la situation le demandait. Pourtant, en ce moment, tonton Nathaniel lui donnait surtout envie de se marrer.

« L'immersion hein ? Mais nan, pas moyen que tu me fasses essayer tes costumes à paillettes. De toute façon, j'te crois pas. »

Il le charriait, un sourire accroché à ses lèvres tuméfiées, mais en vérité Malone se méfiait du caractère un peu trop taquin de ce mec. Pas moyen qu'il se couvre de ridicule pour les beaux yeux de Nath et de toute façon, il n'était pas assez bourré pour accepter de jouer à se déguiser. Il ne l'avait jamais fait de sa vie, pas même pour Halloween. Tout en ramassant son verre de rhum, il se demandait où tout ça allait le mener. Pourtant, ce fut d'un pas tranquille qu'il suivit son hôte jusqu'aux parties privées de l'établissement où il n'avait encore jamais mis les pieds. Levant les yeux vers le taquin, il esquissa un sourire en coin à sa question.

« C'est trop tard pour avoir peur, il me semble. Tant pis ! »

Malone n'avait pas l'intention de frimer en démontrant son courage. En vérité, il n'avait pas songé à être effrayé, parce que depuis ces dernières années, il était surtout dévoré par la peur de lui-même et de son ascendance démoniaque. C'était ce qui l'empêchait de dormir la nuit, ce qui le rongeait de l'intérieur, ce qui l'empêchait de s'attacher à qui que ce soit, parce qu'il était terrorisé par ses pulsions chaotiques. Alors, Malone ne s'était sincèrement pas posé la question. Il ne réalisait pas que Nath était un vampire, peut-être parce qu'il n'avait jamais voulu y penser, mais sa question suivante le poussa à réfléchir, alors qu'il se rendait compte qu'en effet, il allait découvrir un tout autre univers, un monde qu'il n'était pas certain d'être prêt à découvrir. Il fronça les sourcils, soudainement plus sérieux.

« J'imagine que si tu dormais dans un cercueil, tu m'aurais plutôt emmené à la cave... dans une crypte ou ce genre de chose... »

Ce qui lui paraissait atrocement glauque maintenant qu'il y pensait. Pendant quelques instants il fut songeur et silencieux, appréhendant un peu ce qu'il découvrirait, avant de rentrer dans l'appartement et que la lumière éclaire les lieux. Il offrit alors un regard circulaire à la pièce qui semblait luxueuse et confortable, meublée de façon totalement naturelle. Il relâcha un soupir de soulagement et la vue de l'impressionnante collection de jeux vidéo lui arracha un sourire. Nathaniel l'avait bien eu. En réalité, cette ambiance, cette installation et ces jeux donnaient l'impression que Nath était juste un jeune mec de son âge, un mec normal. Ah la normalité, Malone avait tellement envie de s'y raccrocher parfois... Le luxe qui agrémentait les lieux lui manquait également et il se remplit les yeux de cet environnement, essayant pour un temps d'oublier la morosité du taudis où il vivait. Et puis, il vit la cuisine que Nath lui présentait en lui proposant poliment de se servir.

« Tu as de la nourriture ? Je croyais que les vampires ne mangeaient pas... » Il avait sans doute prononcé cette remarque un peu trop vite, sous le coup de la curiosité, mais à la réflexion, c'était sans doute un peu déplacé. Malone se reprit rapidement dans un vague embarras, en secouant la tête. « Je te remercie. Si t'as un steak pour mon coquard, ce serait pas de refus, mais on verra plus tard. » Railla-t-il. Il avait beau avoir remporté le combat, il s'était quand même pris quelques jolies beignes.

Il se dirigea d'un pas confiant vers la chambre où Nath l'emmenait, ne sachant pas exactement à quoi s'attendre. La taille du lit le fit sourire et il masqua l'image grivoise qui lui venait en tête, en se pinçant les lèvres discrètement. Gardant son verre en main il regarda Nath ouvrir son coffre et dévoiler des étoffes à l'intérieur. Curieux, il s'en rapprocha posément avant d'offrir à Nathaniel un regard interrogatif. Sous son encouragement, il s'accroupit devant le coffre pour y jeter un œil prudent. « J'espère que t'as pas caché ton perroquet là dedans. Il parait que tous les pirates en avait un. Enfin, depuis le temps, il serait dans un drôle d'état... » Malone plissa le front en imaginant la tronche d'un pauvre vieux perroquet empaillé, tout moisi. Ce serait assez lugubre, il fallait avouer.
Comme il avait toujours son verre en main qui le gênait, il décida de boire le reste cul sec afin d'avoir les mains libres. Une fausse excuse sans doute. « Au pire, tu pourras toujours me montrer ta jambe de bois. » L'alcool le réchauffait et Malone abandonna son verre vide sur le sol avant de se mettre à explorer le coffre.

Les vêtements sentaient la poussière, il paraissaient usés et ternis par le temps. Malone découvrit plusieurs foulards et des bandeaux, dont il savait que les pirates se couvraient pour se protéger des éclats de bois lorsqu'un boulet détruisait le bastingage. Il dégagea une chemise ample, une longue veste de toile de voile, ainsi qu'une jaquette et une culotte de riche damas. Mais ce qui attira son attention étaient ces plumes de différentes couleurs qui ornaient un chapeau à larges bords assez imposant. Il le sortit du coffre avec précaution pour ne pas abîmer ses plumes avant de redresser le regard vers Nathaniel. « Tu as réellement porté ce couvre-chef ou tu l'as volé à quelqu'un ? » Sous son air narquois, Malone dissimulait mal une sincère curiosité. Ces fringues avaient l'air authentiques. Au cours de ses lectures, il avait appris que les pirates aimaient porter des pièces de vêtements volés à des bourgeois, des officiers, et autres ennemis détestés. Ces hommes vivaient en marge de la société, c'était des êtres impitoyables, mêmes leurs vêtements exprimaient leur mépris des autorités. Tout en l'observant, il se demanda quel genre de pirate était Nathaniel. Il oubliait sans doute un peu trop vite qu'il s'agissait d'un vampire se nourrissant de sang frais, et à présent qu'il découvrait son passé de pirate avec la violence qui s'y rapportait, il se rendait compte qu'il était loin de le connaître réellement.

(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Dim 27 Jan - 14:11

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight

feat Malone

Janvier 2001, Seven Devils

— Mes costumes à paillettes? que je ris.

Le gamin ne manque pas d'humour et ça me plait bien! Ah, si il savait! J'ai effectivement des costumes à paillettes dans le fond d'un tiroir, vestige des années 80 et de sa mode disco. Maintenant que j'y pense il est tentant de le voir enfiler une de mes tenues disco. C'est que j'en ai enflammé des pistes de danse à l'époque. M'enfin, le pauvre, je vais lui épargner ça... pour le moment. Un sourire indécrottable aux lèvres je le conduis à mes appartements. L'ambiance est à la légèreté, un instant de détente, une parenthèse dans nos vies bien trop chargées. Quoi que je ne sais pas grand chose sur son mode de vie et ses fréquentations. Des vampires il en connait peut-être à la pelle même si ça, j'en doute fort. Pour être honnête, je l'imagine mal côtoyer d'autres créatures de la nuit même si il fréquente régulièrement mon établissement. Un doux paradoxe venant de Malone. J'en profite pour le taquiner, le mettant en garde sur le danger que je représente. La bonne blague de tonton Nathaniel. Tant pis, qu'il conclut. Marrant, le môme, je vous le dis. Sa réponse m'arrache un rire discret et je continue à le taquiner parce que vraiment, c'est amusant. Quant bien même c'était une boutade la réponse du demi démon ne manque pas de bon sens.

— Je dois avouer que la plupart de mes congénères préfèrent les cryptes ou les vieux taudis.

Enfin... préfèrent... disons que la plupart n'ont guère le choix. Sans le sous et sans ressources ils vont là où ils peuvent, tel des rats grouillants et rampants. Ils se pensent au-dessus de la chaîne alimentaire mais ils ne sont que l'ombre d'eux-même. Les vampires véritables savent s'élever. Ils se fondent parmi les Hommes et usent de ruses innombrables pour les asservir à leurs désirs. Le voile sur la décoration de mon appartement se lève bien rapidement. Nul besoin de lui faire faire le tour de l'appartement puisque l'essentiel se résume en deux choses : chambre et cuisine.

— Les vampires peuvent manger, que je précise un sourire en coin.

Il existe des subtilités qui nous permettent de nous fondre dans la masse. Sous prétexte que l'on se nourrit de sang alors nous ne pouvons rien manger d'autres. C'est faux. Si je le désire, je peux me réchauffer un plat de lasagne et le manger. Je peux même donner l'illusion de le savourer alors qu'en réalité je n'aurais en bouche qu'un goût de terre et de cendre. Voir aucuns goûts du tout. Cela nous permet néanmoins de donner le change, de donner l'impression d'être humain.

— Hum... je dois bien avoir un truc qui fera l'affaire.

Un steak non. Aubrey m'a bouffé le dernier hier. Par contre j'ai quelques morceaux de cerveau qui traînent encore dans le congélo. Ces trucs-là coûtent une fortune mais ma cliente m'a fait faux bon et c'est à présent devenu invendable. Alors si ça peut servir pour un coquard pourquoi pas? M'enfin comme il l'a si bien dit lui-même nous verrons ça plus tard. Pour l'heure je lui laisse le loisir de découvrir ma chambre et de fouiller dans mon coffre. L'allusion à ma jambe de bois me surprend agréablement. Incertain mon sourcil se hausse alors que je l'observe. Suis-je le seul à y voir là un sous-entendu alléchant? Amusé je m'accroupie à côté de lui.

— Tu sais Malone, ce n'est pas dans ce coffre que je garde mes vieux cadavres.

Espiègle, je tourne mes claires prunelles vers lui. D'une certaine manière je ne mens pas. J'ai bien quelques cadavres que je conserve dans un grand congélateur mais jamais bien longtemps et toujours pour mes affaires. Toutefois je me garde bien de le préciser car ça ne reste là qu'une petite boutade. Je le gratine d'un clin d’œil et le laisse poursuivre son exploration. L'odeur de poussière me prend au nez mais je relativise car elle est toujours plus supportable que celle présente dans nos navires. Je préfère néanmoins me relever et retourne auprès de ma commode pour y retrouver mon grog et mon verre que je remplis. J'allais me rincer le gosier quand Malone déniche un dossier vestimentaire. Pris en flagrant délit de mauvais goût je me frotte l'arrière du crâne.

— Oh non, que j'éclate de rire. Il est horrible hein? Mais qu'est-ce que j'en étais fier à l'époque. Je l'avais volé un homme bien trop prétentieux. On s'est battu en duel et bon sang, il était doué mais pas autant que moi.

Aussi affreux soit-il la nostalgie est présente. Les bons souvenirs affluent et je reviens auprès de mon invité pour lui prendre le couvre-chef des mains.

— Alors j'ai récupéré le chapeau et je fanfaronnais avec dans la rue. Les gens se tournaient pour me regarder et quand j'ai compris au bout d'une semaine que c'était de la moquerie j'ai décidé de le ranger dans un coin.

Je m'apprête à le tendre à Malone pour qu'il le range dans le coffre mais je décide finalement de lui couvrir la tête avec. Après tout c'est là sa principal fonction. Je recule de quelques pas pour l'observer dans sa globalité et je pars dans un fou-rire. Il n'a pas l'air très malin comme ça ce qui me rassure. L'idée d'être le seul à être ridicule avec m'aurait emmerdé.  

— T'es beau comme un diable avec, que je le charrie.

En vrai Malone est bel homme et je me demande quelle allure il aura dans une tenue de pirate. Une vraie. La curiosité me tenaille, elle est si vive que je farfouille à mon tour dans le coffre pour lui dénicher quelques vêtements : le typique cache-oeil, un foulard qui servait pour protéger le coup de quelques éclats, une longue chemise ample, le pantalon tout aussi ample et bien une large ceinture. Je lui épargne les chaussures puisque nous étions bien souvent nu pieds.

— Bon alors, toujours chiche pour te déguiser?

Si je le met au défi? Ouais, carrément.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Malone Farrell
- Malone Farrell -
Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 173
Age du personnage : 25 ans
Pouvoir : Force physique, Attaques mentales, production d'ombres
Métier : Vigile
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 0sxi

Avatar : Ben Schnetzer

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Ven 1 Fév - 17:10

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight
Nathaniel & Malone

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Les yeux rieurs du vampire s'accordent à ses répliques, toujours légères et enjouées. Pourtant, Malone y détecte à chaque fois une certaine retenue dans ces allusions qui planent et qui entretiennent le mystère. Il ne connait rien des vampires en dehors de ce que les légendes racontent et de ce qu'il a pu découvrir dans les romans ou les films. Mais l'image d'une pâle créature, tout de noir vêtue, se dissimulant au fond d'une crypte sinistre ne correspond tellement pas à Nathaniel qu'il est bien difficile de le considérer comme un sinistre buveur de sang... Tout en rejoignant ses appartements, Malone l'observe du coin de l’œil, s'imprégnant de l'aura que le vampire dégage et qu'il ressent intuitivement. Il n'aime guère utiliser ses pouvoirs surnaturels, tout cela ne lui rappelle que trop bien sa nature monstrueuse, mais il est sensible malgré lui aux informations que les humains ne perçoivent pas. En tous cas, le mode de vie de Nathaniel n'a pas l'air d'être influencé par sa nature, il est même capable de manger, à ce qu'il prétend. Malone garde néanmoins ses interrogations dans un coin de sa tête et se contente d'un hochement de tête poli. Si le vampire mange des steaks, il pourra toujours en profiter plus tard, ça apaisera son mal de crâne...

Dans l'immédiat, Malone découvre donc l'imposant coffre et les effets qu'il contient. Le rhum influence peut-être le commentaire suggestif qu'il balance impulsivement à son ami mais il l'assume parfaitement. Hé oui, ta grosse jambe de bois. Lorsqu'il croise son regard interrogatif, il lui répond par un sourire en coin avant de s'intéresser au contenu du coffre. Encore une fois, le vampire tient des propos équivoques, laissant envisager la possibilité qu'il planque pour de bon des cadavres quelque part. Ce ne serait pas si étonnant, on ne trempe pas dans le milieu du crime en étant un enfant de chœur, il ne faut pas être naïf. Malone ne va tout de même pas jouer les effarouchés devant ces allusions, même s'il espère se tromper...

« Tu n'es donc pas ce genre de pervers qui garde ses bouts de cadavres au pied de son lit ? C'est plutôt rassurant, au moins leurs fantômes nous ficheront la paix. »

Malone ne banalise pas les meurtres mais il suppose quand même que Nath ne cherche qu'à blaguer. Il lui répond donc sur le même ton amusé et léger, tout en manipulant les étoffes.
Pendant que Nathaniel va remplir son verre, Malone découvre alors l'immense chapeau à plumes. En voyant l'expression de son ami, son sourire s'élargit et pendant quelques instants, il a l'impression d'être un gamin en train d'écouter une histoire fabuleuse. Il se représente le combat en duel et l'air victorieux du pirate. Puis, tout à coup l'histoire se transforme en farce sous l'air goguenard de Nathaniel qu'il imagine en train de se pavaner fièrement sous les rires des passants. Malone éclate d'un rire spontané auquel il ne cède pas souvent, le genre de rire agréable et détendu qui lui chatouille les amygdales. L'autodérision de ce mec ne cessera jamais de le surprendre et Malone ne sait pas si Nath déconne ou si cette histoire est véridique mais en tous cas, elle a le don de le faire rire aux éclats. Il reprend néanmoins son sérieux lorsque le farceur lui pose par surprise le chapeau sur la tête. Son envie de rire est toujours présente mais il se mord les lèvres, se donnant un air faussement sévère sous les rires de Nathaniel, il croise les bras et redresse fièrement la tête.

« Arrête, ce chapeau est de toute beauté. En plus c'est un trophée... Je suis sûr que les gens qui le portent gagnent cent points de charisme d'un coup. »

Affirme-t-il gravement avant de relâcher ses rires légers. Se redressant, Malone garde le chapeau, le temps de quelques instants, avant de l'ôter pour le déposer sur le lit. Il se baisse alors pour ramasser son verre et s'en va récupérer la bouteille pour se resservir pendant que Nath fouille à son tour dans le coffre. Il l'observe faire, ne sachant ce qu'il a en tête, observant les vêtements qu'il prépare avant de hausser un sourcil à son challenge. Il n'a pas oublié hein ? Malone prend une profonde inspiration en soutenant un moment le regard de son ami, d'un air d'intense réflexion. Il ne peut pas faire marche arrière maintenant et ce n'est pas son genre de se dégonfler. Il lève alors son verre vers lui, ce serait pas demain la veille qu'il reviendrait sur une parole donnée, même pour la déconnade.

« Bien-sûr. Mais à la condition que tu fasses pareil ! C'est toi le vrai pirate après tout, tu dois me montrer l'exemple. Après ça, tu me montreras tes techniques de combat, je serais très curieux de voir comment tu as vaincu ton adversaire.»

A ces mots, il vide son verre, appréciant de plus en plus ce breuvage de pirate qui le plonge agréablement dans l'ambiance. Il n'a plus mal à la tête, il a oublié son coquard et sans doute qu'il n'aura pas besoin de steak, le rhum a fait des merveilles. Reposant son verre sur la commode, il entreprend donc d'enlever ses fringues tout en défiant Nathaniel du regard. Le strip tease est gratis ce soir. Une fois torse nu, il ramasse la chemise ample, tout en surveillant son ami, afin qu'il n'essaie pas de se défiler ! En la ramassant, il remarque d'étranges tâches sombres sur le tissus vieilli. Du sang ? Le pirate a dû en vivre des combats, avec ses vêtements sur le dos...

(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Jenkins
- Nathaniel L. Jenkins -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 175
Age du personnage : Trop vieux pour toi.
Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.
Métier : Dirigeant du Seven-Devils.
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone 190215070531370840

Avatar : Colin O'Donoghue

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10Mar 5 Fév - 16:10

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight

feat Malone

Janvier 2001, Seven Devils

L'air sévère qu'essaie de se donner Malone est hilarant et j'éclate de rire devant cette scène des plus improbable. Pour ce qui est des points de charisme dont il me parle... je n'en suis vraiment pas certain mais je dois bien avouer qu'avec ce couvre-chef on ne peut pas le rater! Certainement pas!

— C'est vrai que là, tu dégages tellement de charisme que s'en est scandaleux.

J'essaie de calmer mes éclats de rire et je me dis que c'est une chance que je sois mort, au moins je ne connais pas cette désagréable sensation de ne plus pouvoir respirer lors de fou-rire trop intense. Je me tiens néanmoins le ventre tel un vieux réflexe profondément ancré dans mes gênes. Une fois calmé, je m'occupe de trouver des fringues pour le beau Malone. Pour sûr qu'il va en avoir de l'allure! Ah! Les étoffes trouvés, je les lui tend, ne manquant pas de lui rappeler qu'il a promis de se vêtir en pirate. C'est que j'en trépigne presque d'impatience. Le gamin est un homme de parole! Il accepte mais y ajoute sa propre condition. Une condition que j'accueil d'un sourire espiègle.

— Avec plaisir!

Pour "sceller" notre accord je lui accorde même une courbette. Pas celle qu'un homme ferait à une personne haut gradé. Non. Le genre de courbette que devaient exécuter les femmes devant les hauts-gradés. Ne me demandez pas pourquoi, sur le moment j'en ai eu envie. Le gamin commence à se dévêtir et je dois bien l'avouer, il n'est pas désagréable à regarder. Loin de là. Mes claires prunelles glissent sur ce corps masculin, appréciant la vue, avant que je ne me ressaisisse. Je fouille à nouveau dans la malle et il ne m'est pas bien difficile d'y dénicher de nouvelles tenues de pirate. Je sélectionne celles qui m'intéressent et les posent sur mon lit.

— Va aussi falloir que je t'apprenne quelques chansons. Et l'argument "je ne sais pas chanter" n'en est pas un. Personne ne savait chanter sur nos navires mais ça ne nous empêchait pas de le faire.  

Et ça donnait donc un sacré brouhaha. Surtout quand le perroquet du capitaine décidait de s'y mettre aussi. Imitant Malone quelques instant plus tôt, je retire mes vêtements. Je commence par mes chaussures et mon pantalon de cuir noir pour terminer par ma chemise.  

— Now we drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight.

(musique).Que je commence à fredonner en boxer. Et là, je gagne des points de charisme? Je me pose la question tandis que j'enfile une chemise ample. Ce n'est qu'une fois sur le dos que je remarque les tâches de sang au niveau du poitrail. Ah oui. C'est tellement vieux et séché qu'on pourrait croire à de la peinture foncée plutôt que de l'hémoglobine. Je ne m'en formalise pas puisque de toute manière toutes mes étoffes en sont souillées. Même celles que portent Malone. D'ailleurs je lui jette un regard rieur en le voyant.

— T'as un look d'enfer!  

Je pars dans un petit rire et je met mon pantalon de pirate. Je n'oublie pas l'écharpe que je met autour de ma taille. Cette écharpe je l'aime bien, c'est avec celle-là que j'ai commis mon premier meurtre en tant que vampire. D'ailleurs elle est encore tâchée malgré mes nombreux essaies pour la nettoyer. Ah! Je prend ma ceinture tel un objet précieux et l'enfile. Je complète ma tenue par le cache œil et j'ai l'impression d'être plongé des siècles en arrière. C'est satisfait que je vais me resservir un verre de grog que j'enfile cul sec. Le liquide ambré dégringole le long de mon gosier et m'apporte satisfaction et plaisir.

— Tu voulais que je te montre mes techniques de combat, n'est-ce pas?

Espiègle au possible, mes claires prunelles se posent sur le demi-démon. Malone me connait bien. En tout cas assez pour deviner qu'en cet instant précis une idée germe dans un coin de ma tête. Est-ce l'effet du grog? Boarf, non! Aussi excité d'un gosse, je passe ma langue sur mes lèvres et me dirige vers mon immense armoire. Lorsque je l'ouvre on ne voit que des tonnes de vêtements sur des cintres mais derrière ces tonnes de vêtements... je passe un bras parmi les vêtements et en extirpe un sabre. Ah ah ah.

— Attrape!

Je lui lance l'arme en espérant qu'il va la rattraper sans se couper un orteil. Ce serait con et les recettes de cette nuit me servirait à lui payer un chaman. J'aimerais autant éviter. Cela n'entame pour en rien ma bonne humeur et j'extirpe un second sabre.

— Tu veux jouer au pirate avec moi?

Goguenard et plein de malice je le gratifie d'un haussement de sourcils exagéré et complètement débile.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -

Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Empty
MessageSujet: Re: Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone  Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
Drink and drink and drink and drink and drink and drink and fight | feat Malone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drink team : Campagne Terminator Falling Hope
» Arizona Green Tea
» Arrivée dans votre forum de Cagouille 17
» Présentation de Drink-Energie
» presentation de henri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: -Bienvenue dans la ville de Lyon- :: 9ème arrondissement :: Seven Devils-
Sauter vers: