Until Death do us part
FORUM EN CONSTRUCTION/FORUM PRIVE BTVS. LANCEMENT DE LA BÊTA. RAMENEZ VOS JOLIES FESSES.

Partagez | 
 

 Until Death do us part

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Until Death do us part   Dim 17 Juin - 22:29

CORALINE PRICE
feat dominique provost-chalkley.
D'après ma carte d'identité, je suis né(e) un 13 OCTOBRE 1970, par conséquent j'ai 30 gouttes de sang à mon actif, DEPUIS LE JOUR DE MA MORT. J'ai poussé mon premier cri dans les alentours de CHESTER, ANGLETERRE et je suis de nationalité ANGLAISE. Ce que ma carte d'identité ne dit pas, c'est que je suis MARIEE MAIS SEPAREE DE L'HOMME QUE J'AIME A JAMAIS et que je suis HETEROSEXUELLE. Mais ça, on s'en fiche n'est-ce pas? Tout comme on s'en fiche de savoir que je suis d'une classe sociale PAUVRE DEPUIS MA MORT, PUISQUE JE N'AI PLUS LA MOINDRE POSSESSION. Après tout, l'argent ne fait pas le bonheur! Non... je sais ce qui vous intéresse vraiment ! Vous voulez savoir si je suis un(e) FANTOME. Et bien oui ! Vous m'enviez, maintenant ? Hein ? Non ? Toujours pas ? Même si je vous dis que je suis ANCIENNEMENT INFIRMIERE, AUJOURD'HUI SANS EMPLOI. Ah... Quoi ? Comment ça vous m'avez confondu avec quelqu'un ? Et je peux savoir avec qui ? Avec DOMINIQUE PROVOST-CHALKLEY ? ... Je vais essayer de prendre ça pour un compliment.


Être ou ne pas être un grumpy cat
Coraline pourrait être l’archétype même de la fille ordinaire. Elle possédait un grand coeur et un enthousiasme qui la rendait souvent agaçante. Elle était intelligente et râleuse. Tolérante tout en possédant un caractère parfois explosif. Elle pouvait être douce, comme jalouse à certains moments. Elle aurait pu faire n’importe quoi pour ceux qu’elle aimait, quitte à s’oublier ensuite. Elle aimait l’honnêteté, mais ne savait pas toujours s’écouter elle-même. Elle n’était pas toujours courageuse. Pas vraiment. Elle n’affrontait pas les choses, quitte à s’en vouloir par la suite.
Elle est celle qui a toujours voulu faire tout comme il faut. Elle a abandonné sa passion de l'histoire et des langues anciennes pour faire un "vrai" métier. Elle s'était mariée à un homme que tout le monde semblait apprécier. Elle s'était évertuée à être toute sa vie quelqu'un de bien, une bonne fille pour ses parents, puis une bonne épouse pour son mari. Sans savoir qu'elle aurait si peu de temps...

Durant les dernières années de sa vie elle avait été, sans le savoir, victime de la magie. Empêchée de quitter son mari et sa demeure. Oubliant tout ce qu’elle avait à lui reprocher pour rechuter par la suite, plus brutalement. Elle était, durant ces mois, devenue une toute autre personne.

Mais elle est morte à présent. Un fantôme, errant dans sa demeure. Ayant oublié tout ce que son mari lui a fait traverser, et les circonstances même de sa mort qu’elle pense être un accident, elle se contente d’espérer en des lendemains meilleurs, espérer un retour de l’homme qu’elle aime, bien qu’il ait vendu la demeure où ils vivaient ensemble, bien qu’elle se voit imposer d’autres habitants, qu’elle s’amuse à effrayer dans l’espoir de les faire fuir. Envahie par la peur, elle se croit incapable de trop s’éloigner de chez elle, quand c’est elle-même qui se freine par crainte de l’extérieur, de ce qui s’y cache. Car si elle ne croit toujours pas au surnaturel, elle sait quelque part qu’il existe des choses qu’elle n’aimerait pas croiser.

On a tous ce petit quelque chose en plus
En tant que fantôme, elle possède quelques capacités. Elle est capable de faire bouger des choses à distance et de se téléporter d’un lieu à un autre. Elle peut également posséder des êtres vivants, bien qu’elle n’ait pas encore eu l’occasion d’explorer ce don. Ses pouvoirs sont directement liés à ses émotions et elle peut rapidement perdre le contrôle. Elle est piégée sur Terre pour affaires non réglées, mais quelque chose la différencie des autres esprits. Sans le savoir, elle portait une amulette au moment de sa mort, qui, en s’incrustant dans sa chair sous forme d’un dessin désormais, la relie au monde terrestre. Elle a ainsi une consistance parfaitement normale aux yeux des autres créatures surnaturelles qui peuvent la voir, l’entendre, la toucher. Pour les êtres humains ordinaires, elle demeure invisible, tandis que ceux possédant quelques capacités peuvent en avoir un aperçu et communiquer avec elle. N'étant plus sortie de chez elle depuis sa mort, elle n'a aucune idée de l'existence du surnaturel et ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive. Le temps s'écoule différemment, les semaines, les mois passent sans qu'elle s'en rende forcément compte.

Elle ne craint ni le froid, ni la douleur. Elle n’a ni faim, ni soif, ni sommeil. Son corps demeure irrémédiablement froid, son souffle inexistant, son reflet invisible. Elle ne craint pas la mort, mais peut être sensible à la magie. Elle est liée à la maison dans laquelle elle est morte. Elle y est plus puissante qu'ailleurs. Elle peut s'en éloigner, mais si la maison venait à être détruite, Coraline disparaitrait elle aussi.

Elle n’existe plus, et pourtant elle est bien là. Piégée dans un monde qui n’est pas le sien. 


Et sinon, IRL, ça donne quoi?
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Dim 17 Juin - 22:30

Raconte nous une histoire macabre
but i'm already dead

Birmingham, 1995

Les journées se suivaient, mais ne se ressemblaient pas. C’est sans doute ce qu’elle aimait le plus dans son métier. Il était éreintant, oui. Parfois elle n’en pouvait plus, elle était si épuisée qu’elle aurait pu s’endormir sur les fichiers administratifs sans aucun problème. Et pourtant, elle trouvait à chaque fois l’envie et la force nécessaire de revenir le lendemain, chaque jour. En s’occupant de ses patients, elle oubliait le reste. Et en rentrant chez elle le soir, elle trouvait le réconfort nécessaire. Grâce à lui.

Certes, l’infirmière qui tombe amoureuse du chirurgien, c’était particulièrement cliché. Mais c’était arrivé. Naturellement, sans que ce soit prémédité ni d’un côté, ni de l’autre. Les remarques des collègues avaient été sceptiques au départ, voire même parfois blessantes. Mais le temps avait fait son oeuvre et deux ans et demi plus tard, ce n’était plus pour eux qu’un élément banal du quotidien, qui n’avait plus grand intérêt. Mais pas pour elle. Encore aujourd’hui, elle se réveillait en parvenant à peine à croire à sa chance, et elle savait que c’était réciproque. Après avoir vécu seule avec sa mère si longtemps, elle avait enfin l’impression d’avoir un autre pilier. Elle ne savait que trop bien que sa génitrice espérait qu’ils convolent en justes noces. Elle ne le lui avait que trop fait comprendre, et Coraline comprenait très bien pourquoi. Veuve trop tôt, elle avait dû élever une enfant seule, à une époque où il était difficile pour une femme de jouer le rôle d’unique parent au regard de la société. Elle souhaitait voir sa fille dans une position où son avenir serait assuré. Cette dernière avait eu beau tenter de lui expliquer que les choses avaient changé et qu’elle était parfaitement heureuse ainsi, rien n’y faisait.

Enfin elle passa la porte de son appartement, après une longue journée éreintante. Elle eut l’envie subite de prendre un bain, en attendant le retour de Samuel. Elle ne s’attendait pas à buter sur ses chaussures, que décidément jamais il ne rangeait.

«  Sam ? »

Ce fut avec surprise qu’elle vit la silhouette de son compagnon apparaître dans l’entrée, tandis qu’il se glissait vers elle pour l’embrasser. Elle s’écarta légèrement de lui avec un sourire.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Je croyais que tu étais de garde ce soir… »

Il avait un sourire étrange, qui la rendit soupçonneuse. Et il éluda la question, ce qui n’arrangea pas son cas.

« Qu’est-ce que c’est que ce truc ? » lui demanda-t-il en prenant entre ses mains le médaillon qu’elle portait autour du cou.

«  Oh, j’ai fait un tour à la brocante en face de l’hôpital à midi. Il parait que c’est magique… » L’objet était supposé relié l’âme à la terre, d’après ce que lui avait raconté la vendeuse. Elle n’avait pas vraiment compris ce que cela signifiait et n’avait pas cherché à le savoir, simplement charmée par l’originalité et le côté vintage du bijou. Néanmoins, elle ne s’étendit pas plus là-dessus et lui lança un regard perçant. « Tu n’as pas répondu à ma question. Qu’est-ce que tu fabriques ici ? »

Il conservait ce sourire qu’il avait toujours lorsqu’il mijotait quelque chose. Mais elle sentait autre chose… une forme d’anxiété peut-être ? Voyant qu’elle devenait légèrement nerveuse, il plaça ses mains sur les épaules de la jeune femme, en un geste destiné à la rassurer.

« Tout va bien. J’ai simplement été remplacé. En fait je pensais que ce serait sympa qu’on se fasse un petit dîner tous les deux, ça fait longtemps. D’ailleurs je nous ai préparé un petit quelque chose. »

Rassurée, son sourire s’élargit et elle se dirigea vers la cuisine. Cette surprise la ravissait à tous points de vue.

« Qu’est-ce que tu nous as pré… »

Elle s’arrêta en milieu de phrase, interdite. Ce n’étaient pas les plats qui avaient retenu son attention, mais la petite boîte bleue sur le plan de travail. Elle avança d’un pas, et la prit dans sa main, avant de l’ouvrir. A l’intérieur se trouvait une très jolie bague. Discrète, avec une pointe d’originalité. Tout ce qu’elle aimait. Elle se retourna pour lui parler, mais aucun son ne sortit de sa gorge. Il était là, à genoux devant elle.

Avant même qu’il ait pu poser la question, elle connaissait déjà la réponse.



Lyon, 31 octobre 1999

Elle essayait de se rappeler à quel moment les choses avaient dérapé. A chaque fois qu’elle tentait de rassembler ses souvenirs, c’était comme si son esprit s’embrumait. Elle savait néanmoins que c’était à Lyon que tout avait commencé. Lorsque Samuel avait su que sa soeur était atteinte d’un cancer, il avait souhaité rentrer en France, près de sa famille, au moins pour quelques temps. Elle avait bien sûr accepté, sachant à quel point ils étaient proches tous les deux. Le départ avait pourtant été déchirant. Elle n’avait pas osé s’en plaindre, sachant que ce n’était rien en comparaison de l’inquiétude et la douleur qui animaient son mari. Il avait besoin d’être avec sa famille, et elle le comprenait. Elle espérait que leur absence ne soit pas trop longue, pour ensuite culpabiliser de le penser.
L’arrivée avait été aussi compliquée qu’elle l’avait pressenti. Si elle s’entendait plutôt bien avec sa belle-famille, elle sentait bien qu’en ces temps troublés elle n’avait pas vraiment sa place. Les choses ne se présentaient pas bien et ils passaient la plupart de leur temps ensemble, à se raccrocher les uns aux autres, si bien qu’elle passait le sien seule, coupée de ceux qu’elle aimait, dans un pays dont elle parlait à peine la langue.

Les semaines passèrent. Puis les mois. Lorsque Samuel lui parla de rester à Lyon définitivement, elle ne fut même pas surprise. Sans doute aurait-elle dû refuser, rentrer. Mais il était si misérable qu’elle n’en eut pas le courage. Qu’auraient signifié leurs voeux de mariage, si elle partait à la première difficulté ? Pour le meilleur et pour le pire, n’est-ce pas ?
L’annonce de leur installation à Lyon déclencha des cris d’enthousiasme et de jalousie de la part de leur entourage britannique. Elle fit mine de le partager, mais le coeur n’y était pas. Tout alla très vite : s’installer, retrouver du travail dans un hôpital, un nouveau logement. Avoir passé les dernières semaines seules avait eu l’avantage de lui laisser l’opportunité d’améliorer son Français en parlant avec des locaux. Pourtant, elle était toujours aussi seule, et se sentait piégée dans cette situation à laquelle elle avait du mal à voir une issue favorable.

Elle avait raison. Lorsque sa belle-soeur succomba à sa maladie, les choses empirèrent. Samuel, déjà distant, sembla se replier totalement sur lui-même. Du jour au lendemain, il prit la décision d’abandonner la chirurgie pour la recherche. Elle chercha à le dissuader d’abandonner sa passion, ou du moins à comprendre. En retour, il lui avait signifié qu’en tant que simple infirmière, elle ne pouvait comprendre. Il l’avait blessée et il le savait parfaitement. Oui, il savait qu’elle avait toujours regretté de n’avoir pu étudier la médecine, faute d’argent.

Elle ne le reconnaissait plus. Ils vivaient dans cet immense appartement. Elle aurait dû nager dans le bonheur, mais jamais elle ne s’était sentie si seule. Il passait des heures enfermé dans son bureau, à faire elle ne savait quoi. Deux fois elle avait voulu partir. Elle avait laissé un mot, fait sa valise. Mais au moment où elle aurait dû passer la porte, c’était comme si elle avait tout oublié. Comme si tout allait bien. Quelque chose, à chaque fois, l’empêchait de quitter cette maison. Et si son esprit s’arrangeait bien pour camoufler les choses, son inconscient sentait que tout ceci clochait. Et son malêtre augmentait.

C'était son anniversaire. Elle avait trente ans, et elle s'en souvenait à peine. Elle était là, devant la porte de ce fameux bureau. Elle prit une grande inspiration, puis entra. Elle s’était persuadée qu’elle ne ferait que regarder. Mais elle savait qu’il n’en était rien. Et elle se dégoûtait pour ça. Elle devenait comme toutes ces femmes jalouses à l’excès qu’elle méprisait jusqu’alors. Mais elle n’y pouvait rien. Elle voulait savoir. Elle devait savoir.
Au début, elle ne fit que regarder délicatement quelques dossiers, quelques petites choses sur le bureau. Avant de perdre la tête et de commencer à tout retourner. Lorsqu’elle s’aperçut que l’un des tiroirs était fermé à clef, ce fut encore pire. Elle finit par forcer la serrure, et ce qu’elle découvrit fut pire que tout. Elle lisait, et ne voulait pas comprendre. Des tas de dossiers qui s’empilaient, parlant de guérir la mort comme si ça avait été une maladie. Si elle n’avait pas reconnu son écriture, elle aurait cru que c’était l’oeuvre d’un fou dangereux. Mais ce n’était rien en comparaison de ce qui suivit. Car loin de la calmer, ces révélations ne firent qu’envenimer sa peur et son épisode de folie. Elle avait pensé découvrir une maîtresse, tout mais pas ça. Elle finit par tomber sur une petite armoire, contenant une porte dissimulée. Elle en crut à peine ses yeux.

Tout d’abord, elle reconnut son médaillon, celui qu’elle avait cru avoir perdu des semaines auparavant. Elle le mit autour de son cou sans réfléchir et examina le reste, qui semblait provenir d’un roman fantastique. Des bougies, des herbes et encens de toutes sortes, des amulettes et autres choses du même acabit. Le plus effrayant était sans aucun doute une petite poupée, ornée de quelques cheveux qu’elle reconnut comme étant les siens.

«  Qu’est-ce que tu fous là ? »

La voix s’était élevée, furieuse, glaçante. Elle sursauta, lâchant la poupée et se tourna vers lui. Son regard, son attitude, tout en lui la terrorisait. Etait-il possible de changer à ce point ? Il fondit sur elle. Elle eut un mouvement de recul, persuadée qu’il allait la frapper, mais il n’en fit rien et se contenta de ramasser l’objet. Elle en profita pour se reculer et fuir.

« Coraline ! »

Il parvint à la rattraper alors qu’elle atteignait la salle de bain pour s'y enfermer. Sans ménagement, il lui attrapa le bras et la plaqua contre le mur glacé comme si elle n’avait été qu’une poupée de chiffon. Elle lui hurla de la lâcher, mais sans succès. Il ne l’écoutait plus, se contentant de lui crier en retour qu’elle ne partirait pas. Elle parvint à se glisser sur le côté, mais il ne la lâchait toujours pas. En désespoir de cause, elle le mordit jusqu’au sang.

Il la poussa. Elle posa le pied sur un tee shirt, qui trainait négligemment sur le carrelage.

Ses pieds, ses mains, ne rencontrèrent que le vide.

Et elle chuta.

Elle ne sentit pas sa tête heurter le lavabo.

***

Comment était-elle arrivée là ? Elle ne se rappelait pas s’être déplacée jusqu’à la salle de bain.  Sa tête lui faisait mal. Elle y posa la main, mais ne sentit rien.
Il y avait du remue-ménage en bas. Elle descendit.

Elle ne comprit pas ce que des tas d’hommes en blouses blanches et uniformes faisaient dans son salon. Et personne ne semblait la voir ni vouloir répondre à ses interrogations. Elle vit alors son mari dans un coin, effondré, pleurant toutes les larmes de son corps. Elle se précipita vers lui.

« Sam ! Sam, qu’est-ce qui se passe ? »
Il ne bougea pas d’un iota. Elle était invisible ou quoi ? « Sam ! Réponds-moi ! »

Elle voulut poser une main sur son épaule. Une main qui passa au travers aussi facilement que si elle avait été constituée de vent. Elle eut un brusque mouvement de recul et se sentit envahie par la panique. Qu’était-il en train de se passer ?
C’est alors qu’elle se tourna vers ce qu’il était en train de regarder. Il y avait un corps sur le brancard, couvert d’un drap, et qui était en train d’être transporté. Elle se dirigea dans sa direction, comme hypnotisée. Lorsque l’un des brancardiers trébucha, un pan du drap ce souleva. Et lorsqu’elle vit son propre visage, ses yeux sans vie, le temps s’arrêta.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Elkan J. Devos
avatar
Nécromancien et sexy





Date d'inscription : 16/06/2018

Messages : 29

Age du personnage : 34 ans.

Pouvoir : Parler et voir les morts. Relever les cadavres. Jeteurs de sorts.

Métier : Associé principal de l'agence Llyod&Devos Investigation. Ouais, il travail dans une agence de détective privé, spécialisée dans le paranormal.



Avatar : Alexander Skarsgard


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Dim 17 Juin - 22:46

CORALINE!!! ♥️

Bienvenue sur le fofo ma belle!!!
Tu sais où aller en cas de questions! Héhéhéhé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Dim 17 Juin - 22:50

Merciiiiiii !!!!

Voui je sais héhé

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 514

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Dim 17 Juin - 23:38



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 8:49

Héhé

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 514

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:11

Vous avez d'très jolis obu-euh-globes oculaires, madame.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:36

Dis donc regarde plus haut toi

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 514

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:37

... Mais si je fais ça je te verrai plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:38

C'est ça oui

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 514

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:41

T'es toooooute petite.  
Bon par contre j'te préviens, y a aussi le vieux tout nu qui squatte l'Agence. Tu remercieras Elkan pour ça, c'lui là cette fois. C'est pas moi qui l'ai attiré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:43

Nan c'est même pas vrai, je suis pas petite d'abord !! C'est toi qui es un géant !

C'est qui le vieux tout nu ?

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 514

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:45

Un fantôme mort dans son bain avec l’Alzheimer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:47

Pourquoi il faut que le seul de mes congénères soit à poil ?

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Roxane C. Austen
avatar
Chasseuse de monstres





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 230

Age du personnage : J'ai 30 pieux au compteur.

Pouvoir : Je te l'accorde, je n'ai pas les supers pouvoirs d'une Tueuse ou d'une potentielle mais depuis mon adolescence je botte le cul des créatures surnaturelles. Tu l'as compris, mon choux, faut pas venir m'emmerder.

Métier : Ah ah ah. Un quoi? On en parlera un autre jour, si tu le veux bien.



Avatar : Yvonne Strahovski

Localisation : Un peu partout. Je suis du genre vadrouilleuse, tu vois?


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:53

lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!

Et vieux, en plus xD Très vieux xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:54

Super quoi

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 514

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:54

Et fripé de partout. PARTOUT.
ON PEUT PLUS ÊTRE EN PAIX DANS SA BAIGNOIRE.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 9:55

Vous voulez me traumatiser

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Lisa Austen
avatar
J'ai le potentiel en moi





Date d'inscription : 16/06/2018

Messages : 130

Age du personnage : 28 ans

Avatar : Alicia Vikander

Age : 29

Date de naissance : 12/05/1989


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 12:19

lol! lol! lol! Bon courage Coco

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 14:05

Merciiii !! Toi au moins tu me comprends

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Elkan J. Devos
avatar
Nécromancien et sexy





Date d'inscription : 16/06/2018

Messages : 29

Age du personnage : 34 ans.

Pouvoir : Parler et voir les morts. Relever les cadavres. Jeteurs de sorts.

Métier : Associé principal de l'agence Llyod&Devos Investigation. Ouais, il travail dans une agence de détective privé, spécialisée dans le paranormal.



Avatar : Alexander Skarsgard


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 18:42

Punaise s'tellement horrible ce qui lui arrive!
Elkan va bien prendre soin d'elle! ♥️
Et bien évidemment, tu es validée! héhéhé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 18:49

Oui sérieux, à chaque fois je suis trop triste !

Merciiiiiiii

Maintenant va faire ta fiche !!! (il est où le smiley fouet ??)

_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Elkan J. Devos
avatar
Nécromancien et sexy





Date d'inscription : 16/06/2018

Messages : 29

Age du personnage : 34 ans.

Pouvoir : Parler et voir les morts. Relever les cadavres. Jeteurs de sorts.

Métier : Associé principal de l'agence Llyod&Devos Investigation. Ouais, il travail dans une agence de détective privé, spécialisée dans le paranormal.



Avatar : Alexander Skarsgard


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 19:15

Fiche postée et terminée, ma chérie! ♥️

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Coraline Price
avatar
Le fantôme au foyer





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 237

Age du personnage : 30 ans tout juste au moment de sa mort

Pouvoir : Téléportation, télékinésie, possession

Métier : Ancienne infirmière, aujourd'hui hante sa maison



Avatar : Dominique Provost-Chalkley

Localisation : Sa maison


MessageSujet: Re: Until Death do us part   Lun 18 Juin - 19:20


_________________


Stop, I'm already dead
A spirit climbs my spine to the brain, following the rail-road tracks down again. I needed space with soul, maybe we can die there (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Until Death do us part   

Revenir en haut Aller en bas
 
Until Death do us part
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raider vs Venom (Death come from the sky!!!)
» Départ pour la Finlande!
» Entraînement au départ triathlon...
» [Blog] Un petit salut de ma part
» Départ anticipé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Avant de commencer à foutre le feu :: Carte d'identité, s'vous plait :: Ils sont au paradis du rhum-
Sauter vers: