Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel
Ralentissement générale du forum. L'équipe entière est en ralentissement pour diverses raisons, ainsi qu'une bonne poignée de nos membrounets mais HB reste au top ! Ceci n'est que temporaire. ♥️
N'oubliez pas de connecter vos doubles comptes !

Partagez | 
 

 Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
Alex M. Godefroy
GRAPHISTE





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 371

Age du personnage : 27 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian fut un temps, Salem à présent.

Métier :  Musicienne galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Dim 6 Jan - 22:02

Pic nic douille, c'est toi l'andouille !
feat Nathaniel

Seven devils, Lyon, juillet 2000

Il veut de la discussion, il en va en avoir ! J'avance, sûre de moi, super motivée et méga prête. J'ai trouvé le plan parfait. Parfaitement bidon. Un vampire a buté mon amoureux. Voilà. Plus niais tu meurs, mais c'est l'excuse idéale pour justifier ce que je fais. Bien-sûr, l'ironie du truc m'échappe pas tellement. Nathaniel peut très bien me mentir aussi. Je ralentis légèrement, plus si sûre de moi. Mais pour le moment, il faut que j'ai l'air crédible. Et puis, je peux le faire ! Je tue des morts-vivants. Un petit mensonge à côté, qu'est-ce que c'est ? Rassurée, j'avance à nouveau de plusieurs pas énergiques. Oui mais ceci dit, ma mère m'a toujours grillée quand je mentais... Je ralentis à nouveau, grimace, tourne en rond en chouinant et soupire. Non ! Tu vas pas te défiler, et puis quoi encore ? Si les observateurs apprennent que t'as grillé ta couverture, ils vont te faire un scandale !  J'avance finalement jusqu'à la porte du club et cogne contre le métal. Un grand roux immense m'ouvre et je lui lâche un sourire sincère. Aubrey, le videur du bar, est probablement l'un des types les plus choux que j'ai pu croiser jusqu'ici. Même si on fait difficilement plus fluffy que ce bon vieux Basilou. Ce géant à la mâchoire prononcée et aux prunelles ravageuses a de quoi faire frémir beaucoup de femmes et d'hommes.

Mais moi, je l'aime bien parce qu'il a toujours été adorable avec moi.  
Et il me paie des verres le soir après mes concerts. La bière et moi, c'est une longue histoire d'amour.

« - Je me disais bien que ces coups de marteau me disaient quelque chose, qu'il plaisante, m'arrachant un rire.

J'hausse les épaules, mains dans les poches. Le géant fronce les sourcils et fixe mon dos nu. Enfin, façon de parler. Parce que c'est une veste en jean qui cache mon vrai dos nu.

- Pas de guitare ?

J'ouvre la bouche, grimace et me gratte l'arrière du crâne.

- Ehm, non, en fait j'ai un rendez-vous avec Nathaniel. On a... euh, des choses à régler.

J’opine du chef, agite mes pattes dans mes poches et pince les lèvres. Je dois me forcer à soutenir son regard pour avoir l'air plus crédible. Putain, quelle menteuse pitoyable. Je commence bien. Et dire que je vais devoir déverser un flot de gros mensonges à Nathaniel dans moins de cinq minutes.

- Voilà voilà...

Pourtant, je vois le regard légèrement sceptique du roux et lui lâche mon plus beau sourire innocent. Le videur laisse bien le temps à l'ange de passer avant de lâcher d'une voix trop lente :

- Je vais le chercher, installe-toi. »

Avec un peu trop d'entrain, je lâche un « super ! » avant de tourner les talons pour filer jusqu'à mon coin préféré du bar : Le comptoir.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Nathaniel L. Jenkins
Nathaniel L. Jenkins
ADMINISTRATEUR





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 153

Age du personnage : Trop vieux pour toi.

Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.

Métier : Dirigeant du Seven-Devils.



Avatar : Colin O'Donoghue


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Mer 9 Jan - 19:04

Pic Nic Douille, c'est toi l'andouille
feat Alex Godefroy

Juillet 2000, Seven Devils

Les spéculations vont bon train et avec Aubrey nous avons ouvert les paris. Je suis persuadé qu'il s'agit d'une potentielle contrairement à Aubrey. Il suppose qu'elle n'est qu'une humaine s'amusant à chasser les vampires. Dans les deux cas, nous sommes d'accord sur une chose : on doit se montrer discret sur nos véritables natures. Alors nous avons passé le début de soirée à peaufiner mon "histoire". Les rumeurs circulent vite, surtout dans mon milieu. Les potentielles envahissent la ville... mais rien d'étonnant à cela. Quelque chose se trame dans les entrailles de Lyon. A défaut de savoir quoi, je le ressens.

Une fois Aubrey congédié, je termine de rédiger de la paperasse. Ce n'est pas la partie la plus passionnante de mon travail mais ça a le mérite de m'occuper l'esprit en attendant l'arrivée d'Alex. Et cette fois, j'espère qu'elle ne va pas me faire faux-bond. Mon imprimante termine à peine de crachouiller les pages d'un contrat qu'Aubrey revient à mon bureau pour m'annoncer l'arrivée de la potentielle. Parfait! Je n'ai pas eu à patienter bien longtemps. L'éternité s'étend devant moi et pourtant, je peux faire preuve d'impatience à certains moments.

D'un mouvement vif, je quitte mon siège et m'empresse de la retrouver. Quoi que... arrivé dans le couloir je ralentis la cadence. Ce serait con d'éveiller ses soupçons en me montrant trop rapide pour ses yeux d'humaine ou de potentielle. L'inconvénient quand on cherche à se mêler aux humains. On doit constamment être sur ses gardes, se rappeler des nos réflexes humains comme la respiration et mesurer nos aptitudes surnaturelles. Au bout du couloir, j'ouvre une porte qui me mène directement derrière le comptoir... pour découvrir Alex qui y est sagement installée. Comme c'est étonnant, tiens! Ah ah ah.

Un sourire enjôleur en coin des lèvres, je m'atèle à lui servir une bière fraîche. Nul besoin de lui demander ce qu'elle désire, je commence à connaître ses goûts. Les siens mais également ceux de mes employés et de mes clients réguliers. En mon sens, c'est primordial d'être capable de devancer leur désir et pour ça, il est nécessaire de les observer, d'apprendre à les connaître rapidement.

— Mais dis-moi, c'est que t'es venue finalement! T'as pas eu trop de soucis sur le chemin? Pas de vampires à dézinguer?

Bon je la taquine mais c'est aussi une manière de rentrer dans la vif du sujet. Même si au départ, je voulais qu'elle vienne pour parler business. Mais parler vampires et musique ne sont pas deux choses incompatible, j'en suis certain.

— Tu vas pouvoir chanter ce soir, alors.

Face de petit con activé. Je plaisante mais j'ai bien envie de voir sa tête.


 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
Alex M. Godefroy
GRAPHISTE





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 371

Age du personnage : 27 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian fut un temps, Salem à présent.

Métier :  Musicienne galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Dim 13 Jan - 10:38

Pic nic douille, c'est toi l'andouille !
feat Nathaniel

Seven devils, Lyon, juillet 2000

J'ai le cul posé, maintenant j'attends. Bien-sûr, effrontée comme tout, je me suis permise d'aller derrière pour attendre le patron des lieux. De toute manière, je bosse pour lui. J'ai le droit. J'aurai bien aimé que Raegan soit dans le coin pour décompresser avec elle ensuite, mais visiblement, c'est rappé pour ce soir. Je le vois finalement débouler avec sa tronche de vainqueur, et voilà que ce couillon commence déjà à me chercher des poux. Bonne joueuse, je lui adresse un immense sourire en penchant ma bouille sur le côté, rétorquant d'un air enjoué :

« - La bière me manquait trop !

Trou du cul !

Je fronce les sourcils et l'observe, dubitative. Je n'avais pas du tout prévu de pousser la chansonnette ce soir. Il a beau me regarder avec son air de trou de balle qui joue de la fanfare, je sais qu'il plaisante qu'à moitié. Nathaniel ne dit jamais rien sans raison, j'ai fini par l'apprendre. Honnêtement, vu mon état psychologique actuel, j'ai un peu peur d'offrir une prestation un peu trop... nerveuse. Les gens d'ici sont habitué-e-s à mon style énergique, mais pas à la rage que je peux lâcher dans certaines chansons. J'ignore si les clients du bar sont près à entendre... ça. J'en ai bien une en tête... qui commence doucement, mais qui part un peu en sucette. Je n'ai pas encore osé la jouer sur scène.

En vérité, j'ai une tonne de nouvelles chansons que je n'ai pas encore osé interpréter.

- Pas sûre que tu saches vraiment ce que tu me demandes, là, le pyromane.

J'engouffre une cacahuète dans mon gosier en lui adressant un clin d’œil. Il sait très bien pourquoi je l'appelle comme ça. Private joke.

- J'ai pas pris ma gratte, en plus. Et puis il faudrait ton matos et des musiciens, parce que j'ai pas ce qu'il faut. J'suis pas assez payée pour m'offrir ce luxe...

Je lui cherche des poux, mais c'est parce qu'il le vaut bien et que j'adore emmerder Nathaniel. Je frappe avec force sur le comptoir avec un « Bon ! » énergique et un peu trop puissant, signe qu'il est temps d'aborder le vrai sujet, maintenant.

- De toute façon, je suis pas venue là pour ça, je veux surtout savoir... je souffle en marquant un temps de pause en prenant un air concerné et en levant mon cul du tabouret, bras croisés sur le comptoir et nichons écrasés contre le bois. C'était quoi ce bordel hier ?! »

C'est tout ce qui m'intéresse, pour le moment. Parce que je bosse pour ce mec depuis des lustres et j'apprends maintenant qu'il en sait plus qu'il ne le dit ! C'est bien hypocrite de ma part, ceci-dit. Mais bon, être une potentielle, ça ne se hurle pas vraiment sur les toits non plus.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Nathaniel L. Jenkins
Nathaniel L. Jenkins
ADMINISTRATEUR





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 153

Age du personnage : Trop vieux pour toi.

Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.

Métier : Dirigeant du Seven-Devils.



Avatar : Colin O'Donoghue


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Sam 19 Jan - 2:16

Pic Nic Douille, c'est toi l'andouille
feat Alex Godefroy

Juillet 2000, Seven Devils

Hum hum. J'écoute d'une oreille les prétextent qu'elle s'invente alors que je me sers un bloody mary... végétarien. D'ordinaire j'y ajoute une bonne dose d'O- mais avec la présence d'Alex à mes côtés, je préfère encore m'abstenir. Pas de grattes. Pas de musiciens. Pas de matos. Forcément qu'elle n'avait rien de tout cela, je le savais très bien mais une part de moi, peut-être, aurait aimé une part de risque de sa part. Un "oui" désinvolte et un show programmé à la sauvage. Par contre c'est Aubrey qui se serait arraché les cheveux à devoir tout organiser à la dernière minute. Parfois rien ne vaut une bonne montée d'adrénaline, n'est-ce pas? Travailler sous-pression ne peut qu'apporter des résultats étonnants. En tout les cas, Alex n'est pas disposée à parler boulot et aborde aussitôt les événements de la nuit dernière. Son impatience m'amuse alors je prend plaisir à prendre mon temps. Je sirote mon bloody mary, contourne le bar et m'éloigne d'elle pour poser mon cul moulé de cuir sur une banquette.

— Justement le bordel hier c'est que je me suis retrouvé sans chanteuse. Enfin presque...

Puis je m'arrête, feintant de seulement comprendre où elle voulait en venir.

— Ah oui... Tu parles de "ça".

J'insiste sur les guillemets. C'est que ça m'amuse de la faire languir, jouer avec ses nerfs. Elle est du genre nerveuse et sans patience la gamine. La jeunesse, quoi. Néanmoins je dois faire attention à ne pas la braquer alors je reprend mon sérieux. Il est vrai que de toute façon nous devons avoir une conversation sérieuse. Elle veut comprendre qui je suis. Moi aussi. Elle va sûrement vouloir cacher sa véritable nature. Moi aussi. Dans le fond c'est une partie d'échec. La vraie question est de savoir si elle en a elle-même conscience.

— Tu combats les vampires depuis longtemps?

Je suis presque certain de connaître la réponse : non.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
Alex M. Godefroy
GRAPHISTE





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 371

Age du personnage : 27 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian fut un temps, Salem à présent.

Métier :  Musicienne galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Jeu 24 Jan - 17:55

Pic nic douille, c'est toi l'andouille !
feat Nathaniel

Seven devils, Lyon, juillet 2000

Il a la tronche des gens culottés. Ça se voit. Ça s'est toujours vu. J'ai envie de lui taper dessus, sans trop savoir pourquoi. Enfin, si, je sais. On joue tous les deux au cons et il a surtout l'air de me prendre pour la plus dégénérée des deux. Je vais lui faire voir, moi !

«- Oui, «ça», je confirme en avalant une gorgée de bière.

Je lèche mes lippes, soupire et hausse un sourcil en entendant sa question. Au moins il n'a pas foutu de guillemets à « combattre ». Même si ma prestation de la veille était sacrément pittoresque. Je sais vraiment pas quoi lui dire. Je déteste me dénaturer. Et même si mentir allègrement me sauverait la mise, me faire passer pour quelqu'un d'autre grignote un peu trop le rempart énorme qu'est ma fierté mal placée. L'excuse de la romance à trois francs six sous me tire une grimace de dépit, qu'il prendra sûrement pour de l’apitoiement. Tant mieux si c'est le cas. Je prends alors un air contrit avant de répondre. Parce qu'après tout, être dans ma situation m'emmerde, et ça, c'est bien réel !

- Non, quelques mois, je grommelle derrière ma bière.

Je lèche goulûment mes lippes, désireuse de ne pas perdre une goûte de bière, avant de lui lancer un petit coup d’œil. J'avoue être assez douée pour mentir dans une certaine mesure. En situation d'urgence, l'adrénaline est à son summum est m'empêche d'assurer sur tous les fronts. Ici, avec une chope dans la main, la lumière tamisée et un fond de musique à peine audible, c'est bien plus facile. Comme avant. A la maison...

- Et toi alors, tu fais ça depuis quand ? Ta flegme en cramant ce vampire date clairement pas d'hier », je lâche avec suspicion, non sans jeter un coup d’œil vers la porte qui mène au bureau.

J'ai pas spécialement envie qu'Aubrey surprenne notre conversation et me catégorise dans la section « infréquentable ». J'aurai trop de mal à m'en remettre. J'aime notre routine. La bière après le show, les danses absurdes sur la piste, alors que je sais pertinemment qu'il pourrait tous nous époustoufler. J'ai déjà pas beaucoup d'ami-e-s depuis mon arrivée, j'aimerai autant éviter de les perdre. Et Nathaniel, où je le range, lui ? Employeur me semble... surfait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Nathaniel L. Jenkins
Nathaniel L. Jenkins
ADMINISTRATEUR





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 153

Age du personnage : Trop vieux pour toi.

Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.

Métier : Dirigeant du Seven-Devils.



Avatar : Colin O'Donoghue


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Dim 27 Jan - 16:24

Pic Nic Douille, c'est toi l'andouille
feat Alex Godefroy

Juillet 2000, Seven Devils

Aubrey a remarqué son tic bien avant moi. Celui de se lécher les lèvres quand elle boit. Surtout quand c'est de la bière. C'est marrant il avait raison, je peux le constater maintenant qu'on se parle en face à face autour d'une bière. J'en viens à me demander combien de cons ont pris ça pour une tentative de séduction. Je souris et elle me révèle depuis combien de temps elle chasse. Quelques mois? Intéressant. En partant du principe qu'elle ne me ment pas ses connaissances sur le monde occulte doivent être restreintes. Ce qui pour le moment m'arrange bien. Moins elle en saura et mieux je pourrais lui dissimuler ma nature et celle d'Aubrey. Bien qu'en vrai je ne m'inquiète pas pour Aubrey. Il a toujours été doué pour se fondre dans la masse en dépit de sa grande taille de viking. La remarque d'Alex sur mon flegme m'arrache un rire. Puis j'avise son coup d'oeil en direction du bureau. Est-ce qu'elle s'inquiète des oreilles indiscrètes de mon bras-droit?

— Ne t'en fais pas pour Aubrey. Il prétend bosser sur la compta mais en vrai il est en train d'écouter du Britney Spears avec mon walkman.

C'est d'ailleurs dingue. Tout le monde écoute cette artiste mais personne n'ose l'avouer. Elle n'est pourtant pas au top pour rien, c'est qu'il y'a bien des gens pour l'écouter, non? Même si Aubrey bosse vraiment sur la compta. Enfin soit, je soupir et bois une gorgée de mon bloody mary. Moi? Prendre mon temps pour lui répondre? Bien évidemment que oui.

— Je chasse depuis quelques années et seulement de manière occasionnelle. Hier soir j'avais quelques contentieux à régler avec les vampires qu'on a tué. Ils s'en étaient pris à une de mes employées. Et personne ne s'en prend à mon personnel sans un découdre personnellement avec moi.

Voilà! Les bases sont posées et je n'ai pas encore eu à mentir. Jusque là je ne souffre d'aucuns mensonges. Même si "quelques années" peuvent se transformer en décennie pour ne pas dire siècle. Quoi que là encore, les décennies comme les siècles sont formés par des années.

— Tu te débrouillais pas si mal, hier. Tu manques juste d'entraînement. T'as quelqu'un pour te superviser?

En gros t'as un observateur, ma jolie? L'air pourtant de ne pas y toucher, je me prend une nouvelle gorgée de bloody mary.

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
Alex M. Godefroy
GRAPHISTE





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 371

Age du personnage : 27 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian fut un temps, Salem à présent.

Métier :  Musicienne galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Jeu 31 Jan - 9:59

Pic nic douille, c'est toi l'andouille !
feat Nathaniel

Seven devils, Lyon, juillet 2000

Le liquide ambré me fait un bien fou. Je dois bien l'admettre, les gars savent me servir ma bière. Pas trop froide, légèrement amère et surtout, surtout, bien abondante et sans trace de mousse. Nathaniel semble capter mon regard, car il me rassure immédiatement sur le grand roux. Au fond, j'aimerai tellement leur dire... Je suis presque sûre que le roux en sait autant que Nathaniel. Parfois, j'ai juste envie de me fourrer dans les bras de ces grand gars et d'oublier un instant que c'est à moi de les protéger. Mais quel gland s'est dit que ce serait une bonne idée, hein ? Je soupire légèrement en reportant mon attention vers le brun en me mordillant la lèvre inférieur. J'hausse les épaules d'un air distrait. Néanmoins, la mention de Britney Spears me tire un sourire. J'ai vraiment du mal à comprendre le succès de cette nana, m'enfin bon. Chacun son délire. J'avise Nathaniel et sa petite histoire. Mouais, j'ai aucun moyen de vérifier s'il raconte n'importe ou pas. La résultante est la même, on a buté du vampire à deux. Néanmoins, sa dernière remarque me tire un haussement de sourcils.

« - Tu déconnes ? J'étais lamentable. Je peux faire beaucoup mieux mais...


Je soupire à nouveau.
Est-ce que j'ai quelqu'un pour m'entraîner ?

- Plus maintenant, je lâche en terminant ma bière cul sec.

Je dois me faire à l'idée. Sebastian a disparu. Je ne le reverrai pas et on me laisse seule, livrée à moi-même. Je fixe Nathaniel, hésitante. Je ne peux pas lui dire que je suis une potentielle, en revanche, ma maladie...

- Je peux te confier un truc ? Mais tu dois me promettre de ne rien dire, d'accord ? C'est juste... J'en peux plus de me taire.

Je me pince les lippes, avise à nouveau la porte et me décale lentement du comptoir pour me rapprocher de Nathaniel. Je le fixe, hésite et me racle la gorge, légèrement gênée. Je déteste en parler. Les gens me prennent généralement pour une bête de foire. Une freak. Si Nath se met à flipper, j'aurai plus qu'à déménager à nouveau aussi loin que possible, pour me faire une nouvelle vie. Encore.

- Tu flippes pas, d'accord ? Je le préviens en levant mon index avant de me pencher en avant, pliant l'échine au maximum au pied du propriétaire.

Le brun posé sur le banc ne se doutera sûrement pas de ce qui va suivre. J'agrippe le bras du siège où il est posé et, lentement, je le soulève en serrant les dents. Ça demande de l'effort, mais j'ai fait plus difficile. La banquette n'étant pas des plus pratique, cette dernière se retrouve penchée en avant. Les pieds que je tiens au bout de mes bras tendus. En vérité, ça ne pèse pas si lourd. Je rabaisse le siège pour aviser le brun légèrement échevelé et inspire avant de m’asseoir en face de lui, légèrement essoufflée.

- Le plus lourd que je puisse faire jusqu'ici, c'est une voiture...

Je me racle la gorge, tortille mes doigts sur la table, mes mains roulées entre elles en poing. Je me dandine, mal à l'aise, les larmes au bord des yeux.

- Dis un truc, je t'en supplie... Tu me prends pour une anomalie de la nature hein, avoue-le... » je souffle en baissant les yeux.

Je ne pleurerai pas. Certainement pas. Je me racle la gorge et redresse le dos, fière et déterminée, avant de planter mes yeux rougis dans les siens. C'est ce que je suis, après tout.

Deal with it.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Nathaniel L. Jenkins
Nathaniel L. Jenkins
ADMINISTRATEUR





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 153

Age du personnage : Trop vieux pour toi.

Pouvoir : Force, rapidité, sens développés, régénération accélérée. Le kit basique du petit vampire.

Métier : Dirigeant du Seven-Devils.



Avatar : Colin O'Donoghue


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Ven 1 Mar - 15:39

Pic Nic Douille, c'est toi l'andouille
feat Alex Godefroy

Juillet 2000, Seven Devils

Ainsi donc, Alex se retrouve sans entraîneur. Si il s'agit bien d'une potentielle alors elle se retrouve sans observateur... c'est donc une situation temporaire. Une potentielle ne reste jamais bien longtemps sans un guide pour la préparer à mourir comme un soldat. Car ce n'est que ça, de la chair à canon. Toutes ses jeunes filles à travers le monde ne servent qu'à accomplir la sale besogne. La supposée potentielle finit sa bière cul sec et j'en siffle d'admiration. Elle est petite mais son gosier est un puits sans fond. Et bientôt, elle va se transformer en une véritable usine à gaz.

— Vas-y, confie-toi à tonton Nathaniel.  

Je me prend un air décontracté mais je brûle d'impatience. Est-ce qu'elle va enfin m'avouer ce qu'elle est réellement? Une potentielle?! Même si ça n'augure rien de bon pour moi, reste que j'adore avoir raison.

— C'est pas mon genre de flipper.

La gamine approche, aux aguets. Quoi, elle a peur qu'Aubrey entende la conversation avec sa super ouïe? Tss. Non. Comme je l'ai dit il écoute du Britney Spears, son casque sur la tronche et la tête qui dodeline surement au rythme de Baby one more time. Puis contre toute attente, vraiment, elle soulève le banc. Le banc où je suis moi-même posé et je glisse de ma place, forcément. C'est quoi cette histoire? Est-ce qu'au final elle ne serait pas LA Tueuse? Oh putain! J'hésite entre "cool" et "merde". Ouais mais non, au dernière nouvelle la Tueuse est une blondinette, une italienne. Je le saurai si elle avait passé l'arme à gauche. J'ai du rester silencieux trop longtemps car la gamine me conjure de répondre un truc. Je la fixe, de mes claires prunelles. Je réalise que maintenant qu'elle a visé son cul sur le banc en face de moi. Non mais ce nain est vraiment capable de soulever une voiture? Mon visage impassible se transforme en un masque d'hilarité et je pars dans un fou-rire incontrôlable! Des images diverses et variées d'Alex qui rabaisse le caquet de plusieurs machos aux gros muscles m'assaillent. Ah!

— Bon sang mais c'est génial! Oh tu penses que tu pourrais soulever Aubrey?! Bordel, attend je vais le chercher! Faut trop qu'on voit sa tête, sérieux!

Sans attendre de réponse, je quitte mon banc et trottine jusqu'au bureau où se trouve Aubrey. Ouais j'abandonne Alex quelques secondes mais sérieusement c'est pour la bonne cause. Faut qu'Aubrey voit ça. Il a de la concurrence car à ce train-là je peux engager la gamine comme videuse. En entrant dans le bureau je ne suis pa surpris de voir le grand gaillard se tortiller du cul sur son siège, à chanter non pas du Baby one more time mais du Crazy. Il se fige lorsqu'il s'aperçoit de ma présence et retire son casque, dépité. Ouais mon gars, je t'ai pris en flagrant délit. En même temps lui, il m'a bien surpris dans un peignoir en soie avec un boxer en dentelle féminin. J'y peux rien, c'était le fantasme d'une de mes conquêtes.

— Aubrey, viens voir, faut qu'Alex te montre un truc.

Petit sourire sournois en coin des lèvres, je ne précise rien de plus et c'est ensemble qu'on retourne auprès de la supposée potentielle. Tel un gamin impatient, mes lèvres ne cessent de s'étirer.

— Vas-y Alex.


 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Alex M. Godefroy
Alex M. Godefroy
GRAPHISTE





Date d'inscription : 21/06/2018

Messages : 371

Age du personnage : 27 notes rock’n’roll.

Pouvoir : Potentielle complètement paumée.

Mon boulet : Sébastian fut un temps, Salem à présent.

Métier :  Musicienne galérienne et serveuse.



Avatar : Meg Myers


MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   Lun 18 Mar - 9:49

Pic nic douille, c'est toi l'andouille !
feat Nathaniel

Seven devils, Lyon, juillet 2000

J'ai pas l'air fine, plantée là. Angoissée au possible. Je me fais rarement petite et, je le réalise alors que Nathaniel me fixe. Je déteste ça. Est-ce que ça veut dire que je me soucie vraiment de la manière dont peut me voir cet abruti ? Dit abruti qui s’esclaffe de rire sans prévenir. J'écarquille mes onyx, sidérée. Il se fout de moi ? Le pire est à venir. Réellement. Par ce que ce grand con me demande une chose impensable et irraisonnable.

« - QUOI ?! T'es malade ?! Je hurle et me redresse, prête à le pousser pour le faire tomber.

Mais il s'est déjà volatilisé, me laissant là comme une conne. Oh le fils de. Putain de merde. La raclure. Lâcheur. Dégénéré. Je réalise que je tourne en rond alors que Nathaniel revient avec le roux géant et inspire à m'en faire perdre l'équilibre. Ce type est l'un des rares amis que j'ai dans cette fichue ville !

- Nathaniel, non ! Je siffle en serrant les dents à m'en user les gencives.

Il insiste, je croise les bras. Butée. Le brun le prend peut-être bien, mais qui me dit qu'Aubrey ne va pas se mettre à hurler de trouille et filer comme une donzelle en détresse ?. Mon pied frappe nerveusement le sol alors qu'Aubrey semble à la fois paumé et curieux. Je lui jette un regard – et pour ça, il faut que je torde ma nuque au possible – soupire et grogne.

- Nath, si je perds un pote ce soir, t'es un homme mort. Mort, tu m'entends !

AH, si seulement je savais.

Je me tourne vers le géant et laisse retomber mollement mes bras, découragée. Non pas par la carrure du videur absolument impressionnante qui ferait reculer plus d'un motard, mais par ce qui risque d'arriver une fois que j'aurai fait ce que mon abruti de patron me demande.

- Pardon, Aubrey. Vraiment pardon...  »

J'espère qu'il n'est pas secrètement étouffé par une fierté toute virile. Ou pire, croyant. Ce serait pas le premier à me traiter de suppôt de Satan. Hésitante, j'approche finalement du roux pour le serrer dans mes bras. Jusqu'ici, je doute qu'il s'attendait à ça et qu'il ne voit pas où est le scoop. Mais j'ai juste besoin d'une bonne prise sur tout ce tas de .. muscles. Je contracte les miens jusqu'à m'en faire explorer les veines des mains et soulève le roux comme s'il ne pesait rien. Finalement, ses pieds ballaient l'air et j'accroche mes doigts à sa taille pour le porter à bout de bras. Je le sens presque s'accrocher à moi comme j'entends son léger hoquet de surprise. Si mon père voyait ça, il arrêterait de me harceler au téléphone toutes les semaines pour savoir si tout se passe bien ici, pour moi. Je dépose finalement doucement le roux et reprend légèrement mon souffle avant de m'asseoir sur le bord de la table. Et je fixe le vide sans rien dire.

Pourquoi j'ai accepté de faire ça ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pic nic douille, c'est toi l'endouille - Alexiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 9ème arrondissement :: Seven Devils-
Sauter vers: