Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)
Vous pouvez aussi nous encourager et poster un petit mot sur Bazzart et PRD ! <3
BOOM BAYBAY. Le forum a ouvert ses portes le 9 janvier 2019! (Et pas ses potes, parce que ça s'fait pas. (Askip.))
Le contexte du forum se déroule actuellement en 2001. Pour la date et le mois, c'est comme votre calendrier.

Partagez | 
 

 Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Anya Costello-Goldstein
avatar






Date d'inscription : 20/08/2018

Messages : 58

Age du personnage : 33 yo



Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Sam 29 Déc - 15:41

Oopsie Woopsie
feat Jude

Le soleil brille dans un ciel sans le moindre nuage. Une brise apporte la fraîcheur nécessaire à cette magnifique journée. Le bouquet de fleurs à la main, je prends une profonde inspiration. Le moment est venu. Je m’avance et me place aux côtés de mon père, à qui je donne le bras. Tout le monde n’a d’yeux que moi, évidemment, et il y a de quoi. Je lève les yeux pour contempler mon élégant fiancé, qui dans quelques secondes sera mon mari. C’est alors que je trébuche, et je me sens tomber…


La chute contre le sol me réveille et je pousse un cri de douleur. Les lits sont minuscules dans cet endroit ma parole ! Je n’ai même pas pu avoir un king size. Je regrette l’hôtel de luxe que j’avais réservé à mon arrivée à Lyon, mais on m’a bien fait comprendre que je devais rester ici. J’ai beau ne pas particulièrement apprécier cette situation, je dois bien reconnaître que je n’ai pas envie de me faire remarquer sur ma… condition. Ou même d’attaquer qui que ce soit. Je ne suis pas un monstre. Enfin… façon de parler. Je n’aime pas particulièrement me rappeler que je suis morte. De toute façon, ils trouveront une solution, c’est sûr. Avec tout ce que je leur paie, ils ont intérêt. Et en un rien de temps, je retrouverai ma vie d’avant, le rêve que je viens de faire se réalisera, et je pourrai oublier toute cette histoire.

Je me redresse péniblement et je prends conscience que je meurs de faim. Je crois qu’il me reste de quoi manger dans la cuisine. Il y a quelques semaines, l’idée de manger un cerveau m’aurait répugnée, c’est toujours le cas, mais ça me donne également l’eau à la bouche. J’enfile mon peignoir en soie par dessus ma nuisette et j’ouvre délicatement la porte de la chambre. Le couloir est silencieux, j’ai bien l’impression que tout le monde dors encore. Je vérifie que ce fantôme pervers n’est pas à proximité. Ca aussi je ne m’en remets pas. Comment un truc pareil peut exister ? Si ça se trouve, c’est juste un homme pervers qui se prend pour un fantôme. Heureusement, j’ai l’impression que je lui fais un peu peur et il n’ose pas m’approcher de trop près.

Après m’être assurée que la voie est libre, je descends les escaliers jusqu’à la cuisine. Puis, j’ouvre la porte du frigo et je prends le paquet contenant le cerveau tout frais que m’a apporté Nathaniel. Ca me coûte une fortune, mais je dois bien avouer que malgré ses airs de pirate à l’hygiène douteuse, il ne se moque pas de moi concernant la qualité de la marchandise. C’est alors que je réalise que je suis seule, et que je n’ai aucune envie de manger froid.

« Ohé ! Il y a quelqu’un ? »


J’attends quelques secondes, mais n’entends que le silence. Je soupire et regarde les appareils ménagers, dépitée. Comment je fais moi maintenant ? C’est alors que j’avise le micro-ondes. Je crois que c’est encore ce qu’il y a de plus simple. C’est rudimentaire, mais pour un petit creux ça devrait aller. Dommage que Basile ne soit pas debout, il fait toujours de bons petits plats. Je commence d’ailleurs à l’apprécier de plus en plus ce garçon, au moins il fait presque toujours ce que je lui demande, lui.
Je farfouille dans les placards et finis par dénicher une petite poêle. Je découpe un morceau de cerveau avec un couteau, et place la poêle au micro-onde. Je tourne les boutons un peu au hasard, mais ça s’allume quand même. En fait ce n’est pas si compliqué de cuisiner.

Je m’assoie à la table de la cuisine et ramasse un magazine qui traine et que je feuillette machinalement. C’est alors que j’entends un cliquetis bizarre venant du micro-onde. Au début je n’y fais pas vraiment attention, mais il devient de plus en plus fort. C’est normal ça ? J’en suis de moins en moins sûre. Je m’approche prudemment. Est-ce que je dois m’approcher pour l’éteindre ou attendre que ça passe ? Pourquoi il n’y a personne pour m’aider ? Je n’ai pas le temps de réagir quand l’explosion retentit. Je pousse un cri, et déjà l’appareil s’enflamme. La porte de la cuisine s’ouvre à la volée, et je crie de nouveau sous le coup de la surprise et de la panique.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 640

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Sam 29 Déc - 19:48

Oopsie Woopsie
feat Anya

Ce soir, c'est ton soir ! Des jours que t’arrive à rien, ou plutôt, que tu n'arrives plus à te caler un moment tranquille pour « décompresser » en solitaire. Tes instructions ont été simples, nettes et concises : Personne n'a le droit de rentrer dans ta chambre. Ce soir, c'est toi, ton verre de Whisky et ton livre. Et ça, personne doit jamais le savoir. Tu balances un sourire au brun encore à moitié à poil qui te fixe d'un air hébété avant de lui lancer ses vêtements roulés en boule dans les bras.

« - C'était sympa, à plus !

Il louche à moitié et ouvre la bouche d'un air ahurit.

- T'es sérieux ? Mais...

Tu claques la porte sans demander ton reste, enfile un peignoir par dessus ton caleçon et sifflote en filant joyeusement jusqu'à ta couche, bondit sur le matelas et fouine sous ton lit pour dégoter le tome qui t'intéresse.

- Jude !

La voix étouffée derrière la porte te tire un soupire.

- Non. Laisse-moi ! que tu beugles comme un malpropre avant de te vautrer de tout ton long.

- Non mais t'es VRAIMENT SERIEUX ? Hurle … c'est quoi son nom déjà ? … machin. Machin beugle et toi tu te penches pour jeter une chaussure contre la porte. T'as pourtant été clair. T'arnaque personne sur la marchandise. Après une bonne partie de jambes en l'air, t'as besoin d'être tranquille sans finir comme un vieux tacos humain.

- J'te rappel, allez, file !

T'attends, tend l'oreille et le bruit singulier d'un pantalon qu'on enfile à la hâte t'assure une victoire de plus. Tu te laisses retomber fièrement contre l'oreiller pour ouvrir les pages du livre et soupire de contentement. T'as tellement honte... Tu fixes le gros caractère « ARLEQUIN » et laisse tes yeux dépasser des pages. Faudrait pas qu'on te grille. Surtout après ce que tu viens de faire. Le silence de plomb te laisse supposer que tu vas pouvoir bouquiner tranquillement. T'as trouvé ça dans les affaires de Roxane un jour d’ennuie profond, d'abord sceptique, moqueur et curieux, t'avais jeté un coup d’œil, juste comme ça. Tu pensais pas en faire un plaisir coupable. Tu pensais encore moins être extirpé de ta lecture par un bruit d’explosion à t'en faire bondir du lit jusqu'à t’assommer contre l'abajour. Tu lâche un juron avant de jeter le livre sous le lit, te précipite hors de ta chambre et dévale les marches pour voir...

- MON MICRO-ONDES !

Tu files droit vers l'appareil complètement cramé d'où git plusieurs flammes furieuses et lances un regard hébété aux alentours. Avant de la voir. Elle. L'air extirpé par tes narines fume comme le souffre alors que tu lances un regard polaire à Anya.

- Toi.

Tu fulmines, tourne les talons et file dans le placard le plus proche pour dégoter la lance à incendie avant de revenir en trombe pour éteindre le feu. Les flammes lèchent les murs et laissent de profondes traînées noirâtres sur le plâtre. Basile va faire un scandale. T'approche finalement de l'engin explosé et ouvre la porte défoncée, tâchée de mousse blanche. A l'intérieur, tu découvres avec horreur une poêle et plusieurs dégueulis de ce qui semble être de la cervelle mixée à l'agent. Lentement, tu tournes le menton vers la rousse pas plus vêtue que toi.

- Anya... tu m'expliques ?

Tu tentes, lentement mais sûrement, de préserver ton calme.

Mais l'air de la petite peste bourgeoise qui pourrie ta vie depuis son arrivée te file la moutarde aux naseaux et, mue d'un instinct sauvage, tu lèves le tuyaux de l'extincteur vers elle. Tu lui lances une œillade perfide. « Je t'avais prévenue » qu'elles disent, tes pupilles. Et, avec un sourire effronté, t'appuie délibérément sur la poignée pour libérer l'agent extincteur et le déverser allègrement sur la jeune femme. Tu baisses le tuyaux aussi vite que tu l'as levé, l'air aussi neutre que possible compte tenu de l'état de la semi-morte, avant de lâcher un :

- Oups, j'ai confondu tes cheveux avec du roussi. »

 


_________________


Précision importaannteuuhh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Anya Costello-Goldstein
avatar






Date d'inscription : 20/08/2018

Messages : 58

Age du personnage : 33 yo



Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Sam 29 Déc - 20:57

Oopsie Woopsie
feat Jude

Nan mais c’est quoi ce truc ?? Comment ça se fait que quelque chose d’aussi simple que réchauffer un plat soit aussi dangereux ? Ils sont malades de garder un truc pareil dans leur cuisine ! Quelqu’un aurait pu mourir, j’aurais pu brûler vive enfin ! Je n’ai même pas le temps de vraiment réaliser ce qu’il se passe lorsque je vois Jude débouler dans la cuisine et hurler après son micro-onde, avant d’éteindre les flammes.

« C’est pas ma faute, il a explosé tout seul ! »

Mais il n’a pas l’air d’être très convaincu, pourtant je lui dis la stricte vérité. Rien qu’en le regardant, je comprends que je suis dans de sales draps. Je n’ai pas l’habitude qu’on se mette autant en colère après moi. Je préfère quand tout le monde fait ce que je dis de faire, ou admire mes tenues, ou acquiesce à mes idées, même sans le penser. C’est beaucoup moins contrariant. Il finit par extirper la poêle du micro-onde et je regarde dépitée l’état de mon encas qui est désormais immangeable.

« Je n’ai rien fait je te dis !! J’ai juste voulu faire réchauffer mon dîner, pourquoi tu ne m’écoutes pas ? »

J’ai l’impression d’avoir de nouveau cinq ans et d’être face à ma gouvernante à devoir me justifier après avoir fait une bêtise. A l’âge que j’ai c’est extrêmement frustrant. De toute façon, il s’en fiche complètement. Il n’empêche que je ne m’attendais pas à sa manoeuvre suivante. Et quand il pointe l’extincteur vers moi, je n’y crois toujours pas.

« Tu n’oserais pas… »

Mais il ose. En un rien de temps je suis recouverte de mousse blanche et je pousse un hurlement. Puis, une fois l’arrosage terminé, je reste un instant immobile avant de dégager mon visage et mon cou. Et là, je ne sais pas ce qu’il m’arrive. C’est comme si un plomb avait sauté dans ma tête, et je perds le contrôle. J’attrape d’abord ce que je peux de mousse et la lance dans sa direction, avec plus de force que je m’en serais crue capable. Je sais que je commence à perdre pieds, mais je ne peux plus m’en empêcher.

« Toi… Ca te fait plaisir, c’est ça ? Tu as ruiné ma plus belle nuisette ! Et mes cheveux ! »

J’ouvre le premier placard à ma portée et j’attrape une pile d’assiettes tout en hurlant avec rage.

« Haha mais comme c’est drôle ! Cette stupide Anya qui n’a jamais touché à une cuisine de sa vie. HAHA. »

Je lance la première assiette dans la direction de Jude, puis toutes les autres, une par une, avant d’attraper une autre pile dans le placard. Mes yeux sont déjà rouges et j’ai très certainement l’air d’une folle échappée de l’asile mais je ne m’en rends même pas compte.

« Cette stupide Anya qui est un zombie, comme dans un mauvais film gore ! Après tout, elle mérite bien ce qui lui est arrivé ! En plus elle a ruiné son dîner HAHAHA ! »

Je finis d’achever les assiettes pour m’attaquer désormais aux verres. Et je vise de mieux en mieux, il faut croire que la colère me donne une sacrée poussée d’adrénaline. Et pour tout dire, je ne suis plus très sûre que cette colère soit totalement à propos de Jude en fait. Maintenant que le placard est vide, je renverse la table de la cuisine aussi facilement que si elle avait été faite en papier.
Et c’est là que je le remarque. Le délicat fumet qui émane de lui. Et lorsque je lève de nouveau les yeux vers lui, ce n’est plus la colère qui prédomine, mais la faim. Mon visage n’a plus vraiment l’air humain, tout comme le grognement que je pousse. Et je fonds sur lui.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 640

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Sam 29 Déc - 21:33

Oopsie Woopsie
feat Anya

Tu oses. Contrairement à ce qu'elle croit. Et lorsqu'elle hurle, d'un cri aiguë à t'en défoncer les esgourdes, tu ne grimaces même pas. Pas plus que lorsqu'elle jure et crache avec véhémence. Et niah niah mes fringues, et niah niah mes cheveux. T'es à deux doigts de soupirer. Tu réponds un simple « Non. » en haussant les épaules. Non, ça te fait pas plaisir. Pas plus que voir une étrangère commander tout le monde, martyriser ton secrétaire beaucoup trop gentil et massacrer ta cuisine. Et en plus, parfois, elle sent mauvais. Un miasme de mort qu'elle se traîne inconsciemment. Tu fronces les narines alors qu'elle balance la mousse et en esquive deux avant de te prendre une troisième en pleine tronche. Tu souffles, retire l'agent pile au moment où une assiette vole vers ta tête. Tu te baisses en vitesse, lui jette un regard ahurit et esquive une nouvelle assiette avant d’attraper la poile pour avoir un minimum de protection. Plusieurs bouts de la cervelle cuite volent et s'étalent contre le sol peinturluré de mousse blanche avant de grogner.

« - Tu fois quoi ?! C'est QUE de la mousse ! Tu protestes vivement en reculant.

Tes pieds nues risquent de toucher les débris. Tu recules encore, esquivant et frappant les projectiles avec ta poêle. Ça te rappelle ce jour d'été avec Roxane où vous aviez découvert que les verres faisaient de bien meilleurs projectiles que de simples cailloux. Surtout chez la vieille voisine. Sauf que cette fois, c'est toi qui prend.

- Anya ! tu grondes avec force, ton ustensile en l'air.

Visiblement, ça ne marche pas. Tu souffles par les narines et avise la pauvre table de cuisine finir au sol. Cette fois c'est sûr, Basile va te faire une attaque et tu te retrouveras avec un ou une remplaçant-e affreux-se et incapable. Mais lorsque la rousse arbore des prunelles rougies par les larmes, tu comprends qu'elle frôle le burn-out émotionnel. Cette femme qui ne connaît pas grand chose de la vie, à qui on a tout filé sur un plateau d'argent et qui te donne de l'urticaire parvient presque à te tirer une once, une micro-goûte, d'empathie. Mais lorsque son expression change du tout au tout, ton faciès se fige et tu retiens ton souffle en tordant tes lippes. La moue pâle de la morte se décompose finalement pour finir en une furieuse grimace cauchemardesque.

Oh. Triple merde.

- D'accord... j'ai compris, t'as la dalle... On va te refaire un sandwich à la cervelle de chèvre, tu veux pas ?


Mais elle n'écoute pas. Pire, elle bondit sur toi. Finalement, ton cerveau semble lui filer l'eau à la bouche. Tu beugles finalement à plein poumon avant de faire volte-face pour te carapater, lançant ce qui te vient dans les mains pour ralentir la course de la morte-vivante. C'est qu'elle est rapide, la saloperie ! Tu tournes les talons dans un virage sans prévenir et te précipite vers les marches pour foncer au premier, hurlant sans t'arrêter. Le but étant clairement de réveiller absolument tout le monde, faute de meilleur plant. Heureusement que tu fais deux mètres de haut, ça t'aide à filer comme l'éclair. Sans te retourner, tu fonces vers la première porte disponible et la claque derrière toi, plaquant ton dos contre la planche de bois, bras et jambes plaquées. Ce n'est qu'en plissant les yeux que tu réalises qu'il s'agit de la chambre de Basile.

Un Basile qui pour une fois, dort à point fermé !

- BASIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILE ! »

BAM. La porte dans ton dos claque et tu sens une douleur vive dans la fesse droite. T'avais pas prévu de débouler en caleçon et peignoir ouvert dans la chambre de ton employé. Si tu dirigeais pas une agence de lutte contre les forces du surnaturelles, t'aurais presque pu avoir peur d'autres représailles. Mais à la place, tu prends la poêle et la balance sur le lit pour achever d'éveiller le demi-démon.

 


_________________


Précision importaannteuuhh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Anya Costello-Goldstein
avatar






Date d'inscription : 20/08/2018

Messages : 58

Age du personnage : 33 yo



Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Dim 30 Déc - 12:14

Oopsie Woopsie
feat Jude

Je ne l’écoute pas du tout. De toute façon, je me fiche complètement de ce qu’il a à dire. J’en ai plus qu’assez !! Assez de supporter cette situation, assez de devoir inventer une pléthore d’excuses pour justifier mon absence. Je veux rentrer chez moi, retrouver ma vie d’avant, mon entreprise, mes subordonnés, mon pères, mes employés de maison, mon appartement immense avec personne dedans pour m’emmerder. Je veux retrouver Charles, me marier et vivre des vacances de rêve dans sa villa sous les tropiques. J’en ai bien besoin après tout ça. Alors je défoule toute ma rage, toute ma frustration sur la seule personne présente, qui m’a de toute façon bien mise en rogne. Il l’a cherché.

Je sens que j’atteins le point de bascule, mais c’est déjà trop tard. Je ne peux plus reculer, ni résister. La faim est dévorante et je ne parviens plus à la contrôler. Soudain, je ne pense plus qu’à ça: manger. Lui écraser la tête contre le mur et extraire la délicieuse substance de son crâne fendu. Je lui en foutrais de la cervelle de chèvre !

Il y a une petite voix en moi qui me souffle que je devrais arrêter, là, maintenant, avant de faire une énorme bêtise. Petite voix que je n’écoute pas le moins du monde et qui est d’ailleurs rapidement étouffée quand tous mes instincts prennent le dessus. Je me lance à sa poursuite. Le voir courir devant moi réveille encore davantage mon instinct de chasseur, et surtout mon envie de dévorer sa jolie petite cervelle. J’ai beau être rapide, il l’est également. Il fait un virage brusque, si bien que je manque de me prendre le mur, mais à ma grande surprise, mes mains et mes pieds s’y accrochent pour me permettre de me relancer dans la course. Si j’avais été dans mon état normal, j’aurais trouvé ça plutôt cool, mais en l’occurence, j’en profite pour m’élancer à sa suite dans les escaliers. J’accélère en le voyant se diriger vers l’une des chambres. Malheureusement il est bien trop rapide, et ferme la porte au moment où je m’apprête à la franchir.

Je tourne la poignée et tente de pousser la porte, mais je me trouve bloquée par un poids. Alors je m’acharne sans relâche contre le pan de bois, me jetant dessus, frappant, lacérant la porte de mes ongles qui étaient pourtant si joliment manucurés. Et je grogne ma frustration. Je sens pourtant que je peux y arriver. Dans l’état où je suis, je peux avoir le dessus, il ne tiendra pas bien longtemps comme ça. Le bois commence d’ailleurs à craquer dangereusement.

Je veux manger, manger, manger et cette faim fait monter mon adrénaline.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Basile
avatar
Démon empathe et fluffy





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 62

Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.

Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.

Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.



Avatar : Jared Padalecki.

Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.

Mood : Pimpante.


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Dim 30 Déc - 15:42

Help wanted
feat Anya
Tes ronflements couvraient à peine le raffut causé par Anya et Jude. Profondément endormi, tu ignorais tout de la tragédie qui se tramait en bas. Pendant que Jude risquait de se faire dévorer, toi, tu rêvais. Un magnifique rêve. Assis dans un fauteuil des plus confortable, tu revêtais un peignoir chaud et douillet, une tasse de thé dans une main alors qu'Elkan tenait et tournait les pages de ton livre. Quant à Roxane, elle se tenait à tes côtés, t'offrant une bouchée de chocolat à chaque fois que tu le lui réclamais. Mais ce qui te rendait des plus heureux, c'était Jude qui s'affairait à nettoyer la pièce dans laquelle vous vous trouviez tous. Et pour la première fois, Anya tenait un rôle dans ton rêve. Elle se tenait là, dans un coin, en guise de pot de fleur souriant et aimable. Oui, un rêve parfait. Puis tu entendis au loin un cri. Ton prénom hurlé à plein poumons. Tu te sentis moins investi dans ton rêve comme si quelque chose cloché. Et cette sensation soudaine d'être aspiré dans le vide.

Impact avec un objet non identifié dans la face. Tes mirettes même pas encore ouvertes. Et ça grognait, ça frappait. Nom d'un petit bonhomme en mousse! Que pouvait-il bien se passer? Sans comprendre pourquoi, tu frôlais la crise de panique. Une terreur fulgurante entortillant tes entrailles. Alarmé, tu t'es redressé sur ton séant pour aviser Jude plaqué contre la porte. Cette même porte qui bougeait toute seule.   

— Qu'est-ce que t'as encore fait?! que tu t'alarma en quittant ton lit.

A une époque, tu te plaignais de Roxane mais depuis que tu connaissais Jude, tu avais compris une chose essentielle : s'attirer et créer des ennuis, c'était de famille. Sans attendre de réponse, tu t'élança vers la porte, pour aider le médium à contenir la chose derrière. Chose que tu soupçonnais être Anya.

— Dis-moi que t'as un plan, Jude. Parce que la porte ne va pas tenir.

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 640

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Dim 30 Déc - 16:33

Oopsie Woopsie
feat Anya&Basile

Tu te cales contre la porte et continue de beugler, jusqu'à ce que Basile s'éveille. Tu le lâcheras certainement pas avant. Tu beugles, geint et pousse ton plus beau cri de sauvage en attendant qu'il finisse pas sortir de son brouillard. Sa question t'offusque quand même beaucoup. Il manque pas de culot. Avec tes frangines présentes ici, les forces s'équilibre au maximum. Ce n'est pas TOUJOURS de ton fait.

« - MOI ? Mais c'est elle ! Tu te défends en foutant un coup de coude à la porte. Tu vas la fermer oui ?! Tu lances ensuite à la rousse, légèrement irrité.

Légèrement.

Le brun finit par te rejoindre contre la porte, lançant un regard suppliant vers sa personne. Avec dépit, tu lui lances une moue mi-souriante, mi-grimaçante.

- Un quoi ? …

PAF. La porte craque et tu fais signe à Basile de ne pas bouger. Tu t'élances rapidement vers une chaise où sont soigneusement pliés des vêtements, les balance sur le lit sans ménagement et fonce vers la porte pour bloquer la poignée à l'aide du dossier.

- Ok … ok.

Tu plisses les genoux, bras écartés et polaires volant un peu partout dans la pièce.

- Allume la lumière ! Tu lances au démon.

Lorsque la pièce s'éclaire finalement, tu marques un temps d'arrêt en voyant le pyjama de Basile. C'est une blague ? Tu te redresse en lui jetant un regard morne et frappe tes hanches avec dépit. Y a vraiment plus rien à faire pour ce pauvre bougre. Tu tournes les talons et fonce vers la salle de bain, cherchant en vain une solution. Du bain mousson ? Un shampoing ? Elle avait l'air vraiment contrariée vis à vis de ses cheveux. Tu balaies l'idée d'un revers de main. Le problème, c'est que seul un cerveau pourrait sortir la rousse de sa transe folle. Tu reviens finalement vers lui. Il a des livres, certes. Mais à part les lui lancer sur la tête, tu ne vois pas trop quoi en faire vu l'état d'urgence.

- Je crois que j'ai un plan, mais... Il va vraiment pas te plaire.

Tu lui offres un sourire désolé avant de fixer la fenêtre.

- Le cerveau est dans la cuisine, on fait la courte-paille ? »

A en croire par le craquement de la porte, c'est assez serré. Et c'est à toi qu'elle en veut. Basile ne risque rien, vu l'état de son cerveau de démon. Oh putain.

Tu fixes la fenêtre, Basile, la fenêtre, Basile.

****

Surtout, ne pas regarder en bas. Tu plaques ton torse nu contre la brique glaciale et souffle avec force, doigts accrochés contre la pierre. Le vent polaire paralyse tes membres et tu plaques ta joue contre le mur froid. Ce foutu premier étage est quand même beaucoup trop loin du sol à ton goût.

- Fait chier !»



_________________


Précision importaannteuuhh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Anya Costello-Goldstein
avatar






Date d'inscription : 20/08/2018

Messages : 58

Age du personnage : 33 yo



Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Dim 30 Déc - 16:55

Oopsie Woopsie
feat Jude

Il faut absolument que je rentre dans cette pièce. Je sens d’ici le fumet de ce délicieux, délicieux cerveau. Et je frappe, et je griffe et je hurle. J’entends deux voix à l’intérieur, ce qui me donne d’autant plus envie de rentrer. A force de frapper, je parviens à faire un trou dans la porte et je les regarde à travers d’un air mauvais. Jude est déjà en train de passer par la fenêtre. Je frappe encore plus fort et j’entends quelque chose céder derrière la porte. Comme s’ils avaient placé quelque chose pour me bloquer le passage. Les idiots, comme si leur stupide stratagème pouvait m’arrêter ! C’est tout juste si ça me ralentit un peu. Je stoppe alors mon action et l’hôtel redevient silencieux, quelques instants. Puis, je pose la main sur la poignée et la tourne lentement. La porte cède et j’entre enfin dans le lieu tant convoité.

La première chose que j’aperçois est la silhouette de Basile, que je ne reconnais pas vraiment en fait. Si c’était le cas, je serais allègrement en train de me moquer de son ridicule pyjama. Au lieu de ça, je me jette sur lui, et le plaque contre le mur de sa chambre, prête à le dévorer. Mais en le reniflant, je change d’avis. L’odeur ne me plait absolument pas. Ce n’est pas du tout appétissant. Où est l’autre, celui qui faisait un si alléchant repas ? Je renifle l’air, qui me conduit vers la fenêtre. J’abandonne ma première proie et me précipite vers la deuxième, me penchant par la fenêtre pour regarder où elle se situe. Je l’aperçois, il est déjà arrivé presque en bas. Pas question de le laisser m’échapper !

Je passe par la fenêtre et descends le long du mur avec une agilité dont je ne me serais jamais crue capable. Mon terrible vertige semble avoir totalement disparu. Où étaient toutes ces capacités physiques lors des cours de gym au lycée ? Je sens qu’il est loin d’être aussi à l’aise. C’est le moment où jamais de le rattraper…
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Basile
avatar
Démon empathe et fluffy





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 62

Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.

Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.

Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.



Avatar : Jared Padalecki.

Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.

Mood : Pimpante.


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Lun 31 Déc - 20:58

Help wanted
feat Anya
SAPERLIPOPETTE!!! Tu fais les yeux ronds à son annonce : pas de plan?! Il n'a pas de plan! Et vous êtes censés faire quoi? Ton dos toujours plaqué contre la porte, tu le regardes s'activer dans ta chambre. Pire, tu le regardes balancer tes affaires soigneusement rangés sur ton lit. Tu inspires. Tu expires. Ne pas s'énerver. Tu pourras les plier quand Anya se sera calmée. Le médium revient avec la chaise et tu te décales pour qu'il puisse bloquer la porte. Tu allumes ensuite la lumière suite à la demande du géant blond. Tu le vois bogué mais ne comprend pas pourquoi. D'ailleurs tu marques ton incompréhension d'un haussement d'épaule.

Pendant que Jude s'affaire dans la salle de bain, toi, tu réfléchis à un plan de secours mais rien ne te viens à l'esprit dans l'immédiat. Nom d'un bonhomme en mousse, il y'a à peine une minute tu ronflais ta vie et là Jude t'arrive enfin avec un plan de merde en tête. Quand il te l'expose, tu insistes : c'est un très mauvais plan. Pourtant, la seconde d'après, Jude enjambe déjà la fenêtre. Mauvais plan. Très mauvais plan. Le tumulte autour de la porte ne cesse de croître et une soudaine absence de bruit te fait tourner la tête en direction de l'entrée.

— WOW! que tu hurles en voyant le visage d'Anya à travers la porte, version Shining.

Tu n'as pas fait que hurler, d'ailleurs. Tu as également bondit sur tes deux pieds. C'est qu'elle est terrifiante pour une petite madame. Puis le pitbull rentre. Basile avale sa salive et tend ses mains devant lui, cherchant à apaiser la bête.

— Anya, c'est moi.

Tentative catastrophique puisqu'elle se jette sur toi et te plaque contre un mur. A moitié sonné, tu te vautres sur le sol lorsqu'elle décide enfin de te lâcher. Tu n'as jamais été aussi content d'être un demi-démon. Sans ça, elle t'aurait bouffé tout cru.

— Anya, non! que tu hurles quand tu la vois elle aussi passer par la fenêtre.

Tu accours toi aussi jusqu'à la fenêtre pour examiner d'un coup d'oeil la situation. Anya a presque rattrapé Jude qui n'est pas encore totalement arrivé en bas. Tu te devais d'agir et vite. Alors tu fonces vers ta bibliothèque personnelle, demande intérieurement pardon à tes ouvrages et retourne à la fenêtre armé de plusieurs livres. Bien évidemment, tu as pris les moins importants mais des biens volumineux: quelques romances notamment.

— Anya, stop. Arrête, que tu tentes de la raisonner en lui balançant quelques ouvrages.

Avec ta force surhumaine, tu espères la toucher et la faire tomber. De quoi l'assommer un peu. Même si elle tombait de cet étage, elle n'allait pas en mourir, elle est déjà morte. Et prions pour que tu ne touches pas Jude au passage.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 640

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Mar 1 Jan - 15:31

Oopsie Woopsie
feat Anya&Basile

Ta gueule plaquée contre la pierre, t'entends pas grand chose, si ce n'est les râles de Basile et Anya. Bon. Elle s'est faufilée à l'intérieur de la chambre. Mauvais. Très mauvais. T'inspire et expire en tentant tant bien que mal de progresser jusqu'à a la fenêtre la plus proche. Étant donné qu'elle est bien close et verrouillé de l'intérieur, tu sais qu'il faudra que tu te la joues spider-man pour descendre au rez-de-chaussée par toi-même. Et c'est clairement pas gagné. Tu couines, proteste et manque de te casser la binette en glissant. Impossible pour toi de tourner le menton pour comprendre ce qu'y se passe, mais tes esgourdes perçoivent les râles et les cris de la bestiole. Anya s'est glissée à ta poursuite, ça, t'en es pratiquement certain. Tu pourrais presque sentir son halène fétide d'ici ! Tu sens quelques chose qui siffle près de ton oreille et sursaute. Un malheureux réflexe qui te vaut de glisser brutalement. Ton estomac remonte dans ta gorge et tu lâches un cri surpris, raccrochant tes pattes d'ours là où se tenaient tes pieds un peu plus tôt. Tu te dodelines, agite tes pieds désespérément et chercher un appuie stable pour tes orteils. Un autre livre vole vers Anya et t'avise la rousse aux faciès morbide, accompagnée de la bouille d'un Basile en panique. On dirait un suricate sous acide tentant tant bien que mal de distraire une hyène zombie.

Ce serait un sacré remake du Roi lion.

Mais t'as pas Simba, et si tu te vautres en bas, ce sera certainement pas sur tes pieds.  Du moins, pas sans te briser les deux jambes, ce qui serait fâcheux pour fuir l'autre folle furieuse. Ce n'est qu'en voyant Anya te sauter dessus que tu laisses la panique guider tes gestes et que tu lâches prises, hurlant à plein poumons avant de te retrouver sur tes deux pieds, plus vite que prévu. Quoi ? Tu restes tout penaud, avant de réaliser que ta première chute t'avait fait descendre suffisamment bas. Tu dois sûrement aussi beaucoup à tes grandes guibolles. Tu lâches un rire triomphant avant de te souvenirs qu'une femme à moitié morte veut manger ton cerveau.

« - Oh merde », tu baragouines en te carapatant, sautant par-dessus la haie pour ouvrir furieusement la porte du jardin.

Encore heureux, la chambre de Basile ne mène pas vers la rue, ce qui aurait été assez fâcheux pour l'image de l'agence. Tu files jusqu'aux quelques marches et sent dans ta course une griffure vive dans la nuque. Tu piques un sprint, les poumons en feu et la vision floue. Faut vraiment que tu te remettes à la cardio, Roxane te harcèle pourtant pour que tu l'accompagnes dans ses courses du Dimanche. La cuisine carbonisée te fait finalement face et tu cherches avec angoisse le tupperware où est censé se trouver la cervelle restante. Où est-ce que c'est ? Tes polaires s'attardent un peu partout jusqu'à ce que la mémoire te revienne soudainement : Le frigo ! Tu fonces vers l'appareil, ouvre la porte et en sort la boite en plastique, l'agite devant avec frivolité toi et...

Te retrouve vautré face contre terre, un poids lourd sur tes épaules.



_________________


Précision importaannteuuhh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Anya Costello-Goldstein
avatar






Date d'inscription : 20/08/2018

Messages : 58

Age du personnage : 33 yo



Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Mar 1 Jan - 16:01

Oopsie Woopsie
feat Jude

Je sens que je touche à mon but. Plus que quelques mètres, et je pourrai mettre la main sur lui, ou plutôt sur le délicieux cerveau qu’il garde si jalousement dans son petit crâne. Je ne prête aucune attention aux exclamations de l’autre, il importe bien peu. Je ne laisserai rien se mettre en travers de ma route, surtout maintenant que je suis si proche !

C’est alors que je sens un choc douloureux sur mon épaule, si bien que je manque de tomber, mais heureusement j’arrive à me rattraper à temps. Je lève les yeux en l’air, et me rends compte qu’il est en train de me lancer des livres. Je grogne furieusement et fait de mon mieux pour éviter les projectiles. Je m’aperçois alors que ma proie en a profité pour gagner du terrain et a déjà atterri. C’est pas possible ! Hors de question que ça se passe comme ça, il me le faut ! Il me faut son si délicieux cerveau ! Je me précipite pour descendre encore plus vite et saute dès que je le peux afin de me retrouver au sol. Il est déjà en train de fuir en courant et je le poursuis sans relâche, m’efforçant de le rattraper. Mon appétit est de plus en plus insupportable et je commence à en avoir assez de ce petit jeu. J’ai faim et c’est tout ce à quoi je pense.

Il rentre de nouveau à l’intérieur et je le suis. Je ne me demande même pas s’il a un plan en tête, pourquoi il semble retourner vers la cuisine. Cet idiot s’est arrêté, en plein milieu. J’en profite pour m’élancer vers lui, l’attraper par les épaules et le faire basculer en avant, appuyant de tout mon poids pour le maintenir au sol. Ca y est, il est à ma merci ! Je renifle son crâne avec délectation. Mais c’est alors qu’une odeur, plus enivrante encore, chatouille mes narines. Je lève la tête et aperçois un morceau de délicieuse nourriture s’échappant d’un tupperware dont le couvercle a dû sauter durant la chute. Je le regarde, puis l’homme au sol. J’hésite quelques instants. Je décide que le cerveau déjà déballé est plus accessible que l’autre. Je délaisse Jude et me jette sur la boite en plastique, attrapant ce que je peux de nourriture dans les mains pour la dévorer.

Je me sens peu à peu redevenir moi-même. Sans que je m’en rende compte, mon visage reprend petit à petit une apparence beaucoup plus humaine. Je termine en un rien de temps le contenu du tupperware, et lèche chacun de mes doigts pour m’assurer que ce ne soit pas perdu.

« Ca fait du bien, j’avais tellement faim ! »


Puis je lève les yeux vers Jude, et vers Basile, comme surprise de les voir là et surtout d’arborer des expressions aussi déboussolées.

« Ben quoi ? Vous en faites des têtes ! Quelqu’un est mort ou quoi ? »


Je plaisante à moitié, à vrai dire j’ai un souvenir plutôt très flou de ce qu’il vient de se passer. Par contre j’ai mal partout, comme si je venais de courir un marathon.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Basile
avatar
Démon empathe et fluffy





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 62

Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.

Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.

Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.



Avatar : Jared Padalecki.

Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.

Mood : Pimpante.


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Dim 6 Jan - 19:35

Help wanted
feat Anya


Elle est rapide et sacrément tenace. Malgré tes nombreux projectiles elle tient le cap et continue de courir après Jude. Nom d'une pipe! T'espères que les grandes jambes de Jude vont l'aider à courir vite car Anya n'est pas décidée à lâcher l'affaire. A court de livres à balancer, tu tournes les talons et cours jusque dans la cuisine. Tu n'as de toute façon plus le choix. Tu dois trouver un cerveau. Tu pries la bonne fée de Jude pour qu'un restant de cerveau traîne dans le frigo. Sauf qu'une fois dans la cuisine tu te stop net, frôlant la crise cardiaque. Tu clignes plusieurs fois des yeux dans l'espoir que t'hallucines. Sauf que non, ce n'est pas un mirage ou un cauchemar. C'est réel. La cuisine est réellement dans un état déplorable. Alors tu freezes, complètement immobile.

— Ma cuisine, que tu parviens malgré tout à couiner.

Jude pouvait se faire dévorer vivant, pas certain que t'aurais réagi dans l'immédiat. Par chance, la bonne fée du médium t'a écouté et Anya dévore un restant de cerveau. Et si on veut réellement chipoter, il ne s'agit pas de ta cuisine mais celle de l'agence. Sauf que c'est toi qui la nettoie, qui remplit le frigo, répare le micro-onde quand il déconne, confectionnes des petits plats. Tu chouchoutes cette cuisine et... et voilà dans quel état tu la retrouves. Tu te sens trahi par les deux énergumènes. Tes prunelles se verrouillent sur Jude puis sur Anya dont tu n'as même pas écouté ses propos.

— Qui? Qui a osé faire ça?

Tu les questionnes montrant la cuisine d'un geste ample de la main. Tu essaies de garder ton calme mais la colère crépite dans le son de ta voix et mieux encore, tu as ta petite veine sur ton front qui palpite.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Judicaël L. Austen
avatar
Médium trop sexy pour toi





Date d'inscription : 15/06/2018

Messages : 640

Age du personnage : 30 goûtes d'eau d'un vase déjà trop plein.

Pouvoir : Médiumnité - Contact avec les esprits - exorcisme - paralysie temporaire et extrêmement limitée.

Métier : Supporter ma moitiée blonde et sauver le cul des pas doué-e-s.



Avatar : Armie Hammer

Localisation : Dans ta mère. (Ou ton père.)

Mood : Pathos


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Lun 7 Jan - 11:38

Oopsie Woopsie
feat Anya&Basile

Cette fois, c'est bon, t'es cuit. Du moins, t'y crois dur comme fer jusqu'à ce qu'une chute de vagues rousses ne te chatouille les narines. Jusqu'ici, t'avais gardé les yeux fermés. Et tu clignes des yeux en entendant les déglutissions dégueulasses d'Anya en train de déguster sauvagement son morceau de cerveau. Tu grimaces, recule vivement et te redresse en l'observant. C'est plus fort que toi, ça te dégoutte, mais tu peux pas t'empêcher de la regarder faire. Foutue fascination morbide. Tu grimaces encore et recule davantage avant de te figer. Y a quelqu'un derrière toi. Et à entendre le couinement de piaf malade, il s'agit de Basile. Eh merde. Pour finir, Anya dégomme la dernière quille en jouant les amnésiques. Tu lui jettes un regard furieux en contenant difficilement une salve de paroles injurieuses. Faudrait pas déchaîner à nouveau le Berserker. Tout s'enchaîne et tu tournes les talons aux paroles de Basile.

La réponse est d'une évidence, pourtant ! Tu jettes ton index en l'air en direction d'Anya, non sans lever les yeux au ciel.

« - Elle a foutu une poêle dans le micro-ondes et j'ai dû... interrompre un truc important pour venir éteindre le feu, que tu baragouines avec dépit.

C'est vrai. Tout ce que tu dis est entièrement véridique. Tu omets juste un tout petit détail, mais puisqu'Anya semble vouloir jouer les amnésiques, autant en profiter.

- Et ensuite, madame a tenté de me bouffer vivant ! » Tu lâches d'un ton furibond en baissant les yeux vers la coupable.

Qui t'arrache une moue écœurée et un détournement de menton radical alors qu'un bout de cervelle pendouille encore au coin de ses lippes pleines. En attendant, t'es toujours en caleçon. Tu fermes ton peignoir machinalement et jette un coup d’œil à Basile. Il est si... blanc.

Est-ce que les démons peuvent crever d'une crise cardiaque ?


_________________


Précision importaannteuuhh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Anya Costello-Goldstein
avatar






Date d'inscription : 20/08/2018

Messages : 58

Age du personnage : 33 yo



Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Mer 9 Jan - 19:31

Oopsie Woopsie
feat Jude

Maintenant que je me sens mieux et rassasiée, les souvenirs commencent à refluer. D’abord à quel point Jude a été infect avec moi. Et puis… Il faut savoir que lorsque je me laisse aller à mes instincts zombiesques, mes souvenirs ont tendance à ne plus être très clairs. Mais pour là je comprends clairement que j’ai bien failli transformer la cervelle du médium en steak tartare. J’avoue, je ne suis pas spécialement fière de moi. C’est vrai que je ne le porte pas dans mon coeur, mais je ne suis pas non plus un monstre et dévorer les gens ne me plait pas particulièrement. Je sais que je ne suis pas un ange, mais je n’ai jamais tué personne ! Bon, je me sens peut-être un petit peu coupable. Je commence à me dire que je devrais m’excuser. C’est alors que Basile a le choc de sa vie en voyant l’état de sa cuisine. Bon, là aussi je dois admettre que c’est un peu la cata. La vache on dirait qu’il est… en colère. Wow, ça fait bizarre. Automatiquement, je pointe Jude du doigt, et visiblement il a la même idée puisqu’il en fait de même. J’affiche une expression outrée.

« Je voulais simplement réchauffer un encas dans le micro-ondes ! Je n’y peux rien s’il est défectueux, il fallait prévenir ! C’est lui qui m’a arrosé avec son stupide extincteur ! »

Moi qui voulais lui présenter des excuses quelques secondes auparavant ! Il peut s’asseoir dessus ! Et m’accuser tant qu’il veut d’avoir voulu le dévorer, après tout c’est bien fait pour lui.

« C’est toi qui m’a provoquée ! Et ce n’est pas la première fois ! Depuis que je suis là tu cherches à me pousser à bout, il ne faut pas te plaindre. »

Je lui hurle littéralement dessus, avant de détourner la tête avec toute la dignité possible, compte tenu des circonstances. Je prends conscience que ma nuisette, humidifiée par l’agent, est pratiquement intégralement transparente et rabat rapidement mon peignoir dessus en croisant les bras. Puis je me lève et je m’adresse à Basile.

« J’en ai assez de le supporter. J’exige qu’il me présente des excuses ! »
puis je lance un regard tout à la fois noir et hautain à Jude. « D’ailleurs tu me dois un nouveau cerveau ! » et je le snobe de nouveau.

Bon j’avoue je commence un peu à m’inquiéter pour Basile. J’ai l’impression qu’il est sur le point de s’évanouir. Il est le seul à se comporter de manière décente avec moi ici, et j’avoue, en le voyant aussi catastrophé, je me sens quand même un peu coupable, de nouveau.

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Basile
avatar
Démon empathe et fluffy





Date d'inscription : 14/06/2018

Messages : 62

Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.

Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.

Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.



Avatar : Jared Padalecki.

Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.

Mood : Pimpante.


MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   Sam 12 Jan - 20:23

Help wanted
feat Anya
En dépit de ta question tu les écoutes à peine. Pourtant ton regard navigue constamment entre Jude et Anya, tes prunelles les foudroyant sur place. Ton état de choc s'estompe lentement, la colère prenant le pas à mesure qu'ils se chamaillent. Des vrais mômes et toi, t'as l'impression d'être leur père à devoir les tempérer. Sauf que tu n'as pas envie d'endosser ce rôle. Surtout, tu ne t'en sens pas capable. Tu fulmines bien trop pour te montrer impartial et patient avec eux. Le comble? Anya qui ose demander des excuses. Tu bogues... encore plus qu'auparavant. Tu te figes quelques secondes et tourne lentement ton visage en direction de la rouquine. Tes iris ancrés dans les siennes tu clignes plusieurs fois des paupières. T'es sérieuse? que ton faciès exprime très bien.

Tu serres des dents et d'une main tu te frottes le menton. T'essaie de calmer tes nerfs pour ne pas leur hurler dessus. Tu prends sur toi pour ne pas revêtir ton apparence démoniaque et lâcher ta colère sur eux.

— Okay... que tu soupirs.

Ta main cesse de frotter ta mâchoire et se glisse dans ta chevelure pour la ramener en arrière. Cette même main te sert ensuite à pointer du doigt tour à tour Anya et Jude, l'autre allant se nicher contre ta hanche.

— Vous deux... vous allez me nettoyer cette cuisine. Et je m'en fiche de savoir qui a commencé. Vous êtes tous les deux responsables.

Autoritaire dans l'intonation de ta voix, le visage implacable et tes yeux arborant malgré toi leur apparence démoniaque... tu n'as plus rien du doux et gentil Basile. T'es sacrément en pétard contre eux et malgré tes efforts... ça se voit. Même ta petite veine sur le front continue de palpiter.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oopsie Woopsie (ft. Jude (&Basile)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous connaissez la blague du chinois qui manges des nems ?
» Vous et le 7e art
» Infiltration [Mafia]
» Vie de merde
» Pour les fans de Rammstein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 1er arrondissement :: Lloyd&Devos Investigation-
Sauter vers: