Help wanted (ft. Basile)
Hop hop, le rythme va à nouveau ralentir du côté des admin, petit rappel avec ce sujet :Ralentissement staffien

Partagez
 

 Help wanted (ft. Basile)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Mer 22 Aoû - 13:41

Help wanted
feat Basile

J’ai encore du mal à croire que je me trouve ici, dans cette ville que je ne connais absolument pas, alors qu’il commence à faire nuit, sans chauffeur et sans personne pour m’accompagner. Perchée sur mes Manolo Blahnik, j’essaie tant bien que mal de protéger ma veste, tandis que je monte dans un taxi qui parait ne pas avoir connu de nettoyage de puis l’avant-guerre. C’est la première fois que je monte dans ce genre de véhicule, et je comprends pourquoi. La banquette arrière est ornée de taches douteuses, et toute petite, sans le moindre confort sommaire. Et je trouve le chauffeur assez grossier. Il ne lui vient même pas l’idée de me proposer au moins une eau minérale ! Ce n’est pas que je m’attendais à du champagne, mais quand même… En plus j’ai l’impression qu’il a eu son permis dans un Kinder Surprise. Ca secoue dans tous les sens et les limitations de vitesse semblent lui être inconnues.

« Vous portez toujours des lunettes de soleil en pleine nuit ? » me lance-t-il avec un sourire amusé.

Voilà qu’il commence à me faire la conversation. Je le regarde avec hauteur, d’un ton qui, je l’espère, le dissuadera de m’adresser de nouveau la parole.

« Oui, toujours. »

En fait, surtout depuis que j’ai des cernes à faire peur, que le plus couvrant des fonds de teint n’arrive pas à dissimuler. J’ai aussi l’impression que la couleur de mes yeux a pâli, mais c’est peut-être mon imagination. Je me raidis et serre mon sac à main contre moi, attendant avec impatience la fin du trajet. Enfin, il s’arrête devant l’adresse que je lui ai donnée. La devanture ne laisse aucun doute, je suis bien arrivée à l’endroit que je cherchais. Il m’annonce le tarif de la course, et je lui tend sans un mot ma carte Gold. Il me rit au nez.

« Vous êtes drôle, vous ! J’ai rien pour prendre ça, il faut du liquide ma ptite dame. »

Je fronce le nez, vexée. Je n’ai JAMAIS de liquide sur moi. J’ai bien trop peur qu’un voyou quelconque se jette sur moi dans la rue pour me le voler. Me voyant ranger ma carte, il m’indique un endroit à quelque mètre de là, sur le même trottoir.

« Y a un distributeur juste ici. J’vous attends. »

Je soupire et sors du véhicule par la porte trop étroite, puis je me dirige vers l’endroit indiqué. Je sais évidemment ce qu’est un distributeur, mais je n’ai pas vraiment l’habitude de m’en servir. Quand je veux du liquide, je demande en général à l’un de mes employés d’aller m’en chercher, ou je vais à la banque. Et il faut dire que des lunettes de soleil dans le noir, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique. Je dois m’y reprendre à trois reprises avant de réussir la manoeuvre et d’obtenir l’argent nécessaire. Pas peu fière de moi, je m’en retourne vers le taxi, dont le chauffeur a sorti ma valise Vuitton entre temps. Je lui tends l’argent, avec un joli supplément. On dira ce qu’on voudra, je sais être généreuse dans mes pourboires, et j’espère qu’il en profitera pour nettoyer son tacot.

Je me tourne ensuite vers l’entrée de l’agence et passe la porte. Je dois dire que je m’attendais à quelque chose d’assez miteux, mais finalement ça pourrait être bien pire. Par contre, il n’y a personne. Je me dirige vers ce qui semble être l’accueil, tout aussi vide. Décidément, si c’est comme ça qu’ils accueillent leurs clients, ils ne doivent pas avoir beaucoup de succès. Je vois une sonnette sur le comptoir et appuie dessus. Une fois. Deux fois. Puis en continu. Quelqu’un va quand même bien finir par m’entendre !
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Ven 28 Déc - 20:38

Help wanted
feat Anya
L'ennui était probablement ton ennemi le plus farouche. Au cours des temps morts, ton esprit piochait alors dans tes souvenirs les plus sombre. Tu commençais alors à cogiter, ruminer et l'angoisse entortillaient tes entrailles. Tu détestais les temps morts mais une chance pour toi, en travaillant à l'agence, tu n'avais guère l'occasion de te reposer. Ce jour-là n'était en rien une exception. En dépit du manque d'appels et de visites, tu ne restais pas les bras croisés à attendre. Décidé, tu t'étais alors armé d'un tablier pour ne pas tâcher tes vêtements et de gants pour ne pas abîmer ton derme aussi doux qu'une peau de bébé. Tu entretenais aussi bien les locaux de l'agence que ton corps d’Apollon. Tu le répétais souvent à Roxane, quand elle abusait de la raclette : ton corps était ton temple. Et ton temple, tu le voulais irréprochable.

L'album de Queen se jouait en boucle quand tu dépoussiérais avec vigueur le bureau de Jude. Boosté par la chanson Don't stop me now, tu te déhanchais le popotin, chantais en playback et t'improvisais une danse victorieuse sur le bureau du sorcier, plumeau en main en guise de micro. Bien évidemment, tu t'es empressé de nettoyer le meuble afin de lui laisser un espace de travail des plus impeccable. Comme on le disait si souvent, chacun avait ses petits secrets et ça, ça en faisait parti. Le ménage terminé, tu pouvais enfin te rendre en cuisine afin d'essayer cette recette de bœuf bourguignon. Tu avais vu la recette dans un magazine pour femme. La légende voulait que ce soit Roxane qui se l'était procurée mais toi, tu savais pertinemment que c'était Elkan qui l'avait acheté pour consulter son horoscope de la semaine.

Comme recommandé, tu avais préchauffé le four pendant que tu préparais la viande et au moment de mettre le plat à chauffer tu entendis la sonnette de l'accueil. Parfait, tu allais pouvoir t'occuper d'un client pendant que le bœuf cuisait. Satisfait mais surtout pressé de trouver un potentiel client, tu trottines jusqu'à l'accueil avec sur toi un tablier de cuisine et des gants de cuisson en tissus à chaque main. Pas le temps de te changer. Le bruit strident de la sonnette qu'on activait encore et encore te rendait marteau.

— Bonsoir, que puis-je faire pour vous?

Avenant, souriant, tu pris place derrière le comptoir. L'air de rien, tu détailla la femme présente dans le hall, ainsi que sa valise. Pour le coup, tu avais plus l'impression d'être un majordome qu'un... qu'un quoi au juste? Un secrétaire?

— Si vous cherchez un endroit pour dormir, je suis au regret de vous annoncer que nous ne sommes pas un hôtel. Par contre, je peux vous donner quelques adresses, si vous en éprouvez le besoin.


 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Ven 28 Déc - 21:06

Help wanted
feat Basile

Bon sang, n’y a-t-il personne qui travaille ici ? Leur affaire ne va pas tenir longtemps s’ils traitent leurs clients de cette manière. Voilà bien longtemps que je n’ai pas été confrontée à un service aussi pitoyable. Je commence à me sentir légèrement agacée, tout en étant inquiète. Je ne peux pas m’empêcher de redouter qu’une personne de ma connaissance passe par là et m’aperçoive dans cet endroit. Nul doute qu’on se poserait des questions, et je tiens à ma réputation. Alors que je commence à songer repartir, voilà qu’un homme immense se présente à l’accueil. Je lâche ma valise, espérant que quelqu’un ne va pas surgir de nulle-part pour me la voler.

« Ah enfin ! Ca fait un moment que j’attends, il n’y a personne pour accueillir les clients ici ? »

Je ne peux pas m’empêcher de lui aboyer dessus, je déteste attendre, encore plus lorsqu’il s’agit d’un sujet si important. En plus de ça, il croit que je suis à l’hôtel. Non mais comme si j’avais la moindre envie de dormir ici.

« Non je sais que ce n’est pas un hôtel, je sais encore lire une devanture ! Et je ne prendrais certainement pas une chambre…ici »


Je plisse le nez avec un certain dégoût. Cette situation est tout simplement ridicule. Je ne le vois pas très bien à travers mes lunettes de soleil, mais il a des airs de paysan sorti de sa cambrousse. Bon je dois admettre qu’il est tout de même plutôt poli, même si nous sommes loin des standings du Ritz. Je soupire et je dois faire un effort pour me rappeler que ma situation est désespérée. Que personne ne me croit, y compris la police qui m’a ri au nez, malgré mon nom. J’ai besoin d’aide. Je déteste quémander, mais je n’ai pas le choix, et si je le braque, il refusera de m’aider. C’est ma dernière chance, je ne peux pas me permettre de la gâcher.
Je lui offre donc mon sourire le plus charmeur et secoue ma chevelure rousse pour la ramener en arrière.

« Pardonnez-moi, je suis fatiguée, j’ai fait un long voyage. Il se trouve que j’ai su que vous êtes spécialisés dans les cas étranges, et je crois qu’on a essayé de m’empoisonner. Qu’on m’a empoisonnée. » Mon visage se déforme en une grimace laissant supposer que les larmes ne vont pas tarder à venir. « Je suis désespérée, personne ne veut me croire… Je vous en prie, aidez-moi… »

Et je termine en sanglotant à chaude larmes. Ca fait toujours son effet, mais j’avoue que cette fois-ci, les larmes ne sont qu’à moitié feinte, j’ai à peine besoin de me forcer. Je me suis rarement sentie aussi isolée. D’habitude, le moindre de mes désirs est satisfait dans la minute. Pourquoi tout ça m’arrive à moi ? Je n’ai jamais rien fait de mal, j’organise des galas de charité et je suis toujours prête à me faire prendre en photo avec ceux qui me le demandent ! Ce genre de choses n’est censé arriver qu’aux pauvres et aux criminels, aux moches et aux désespérés dont personne ne veut, pas à moi qui n’ai jamais fait que le bien autour de moi !

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Sam 29 Déc - 19:24

Help wanted
feat Anya
Attention, pitbull enragé en approche. Devant tant d'agressivité gratuite, tu restas penaud. Les plis apparent sur ton front et tes sourcils qui se fronçaient au-dessus de ton regard perdu te donnait une tête de nigaud. Tu réfléchis un instant, essayant de savoir si oui ou non, tu avais pu dire un propos déplacé mais rien ne te venais. Tu avais peut-être trop traîné en longueur mais tu ne pouvais aller plus vite. Déjà que tu te pointais avec ton tablier de cuisine et tes gants de cuissons sur les mains. Ah, peut-être que ça n'aidait pas la situation. Après tout, il était difficile de paraître sérieux lorsqu'on donnait l'impression d'être une femme de ménage. Non pas que les femmes de ménages n'étaient pas sérieuses mais ici, c'était une agence de détective. Toujours à son écoute, tu te débarrassa de ton pseudo costume de ménagère que tu pris soin de plier et de poser sur le comptoir.

Tu mémorisa le plus important. Long voyage. Empoisonnement. Désespérée. Saperlipopette! Attentif, t'examinais son faciès et à sa tête, tu pré-senti une crise de larmes. Pas manqué, le pitbull commença à sangloter et toi, tu te sentais bien démuni. Premièrement, tu n'aimais pas voir les gens pleurer, ça te mettait mal à l'aise car ça te peinait pour eux. Secondement... Tu ne ressentais pas la moindre de ses émotions. Ce qui te laissait présager une chose : cette femme était morte. La vraie question étant de savoir si elle en était consciente. Dans le doute, tu préféras esquiver le sujet en te munissant d'un paquet de mouchoirs. Tu contourna le comptoir pour t'approcher d'elle et tu lui tendis la boîte.
  
— Vous êtes au bon endroit, ne vous inquiétez pas.

L'étape la plus importante : la réconforter. Si elle se mettait à parler en chialant, tu n'allais comprendre qu'un mot sur dix. Et encore. Elle devait avoir les idées aussi claires que son élocution. Tes grosses papattes amorcèrent un geste vers les frêles épaules de la rouquine pour la réconforter mais finalement, tu lui tapota maladroitement le dos. Sans ton don d'empathie, tu étais moins doué pour consoler les gens.

— Venez avec moi, on va se poser autour d'un thé et vous allez me raconter ce qui vous est arrivé.

Sans qu'elle n'ai eu à te le demander, tu pris sa valise et passa devant elle afin de lui montrer le chemin à suivre. Direction la cuisine, là où le bœuf bourguignon mijotait tranquillement. Tu en avais rêvé toute la journée, de ce bœuf alors t'espérais vraiment que d'une manière ou d'une autre, tu pourrais le déguster à une heure raisonnable.

— Installez-vous, je vous en prie, que tu annonça en lui désignant une chaise.

Tu t'affaira à mettre de l'eau à chauffer, t'arma d'un carnet et d'un stylos et tu pris place face à la rouquine. Tu avais déjà vu Elkan et Jude mener des interrogatoires. Par ailleurs, tu avais déjà été amené à enquêter par le passé. Avec toi aussi, elle était entre de bonnes mains et pour une fois, ton rôle ne consistait pas à nettoyer, ranger, ou à potasser à la place des jumeaux.

— Je vous écoute.

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Sam 29 Déc - 20:24

Help wanted
feat Basile

Mes larmes ont l’air de faire leur petit effet face à cet homme qui semble pour le moins déstabilisé. C’est parfait, au moins il va m’écouter. Il me tend des mouchoirs et je tapote légèrement le dessous de mes yeux sous mes lunettes afin de ne pas abîmer mon maquillage, qui masque tant bien que mal mes cernes monstrueuses. Je tressaille un peu lorsqu’il me tapote le dos. Il est bien gentil, mais je préfère garder mes distances. A sa proposition, j’acquiesce simplement d’un signe de tête. Je dois bien avouer que la perspective d’un bon thé me fait particulièrement envie. J’espère qu’il s’agit de vrai thé, et non de sachets de supermarché. Mais je ne pose pas la question, on ne sait jamais. Certaines personnes sont si susceptibles qu’on ne peut absolument pas leur faire la moindre remarque, et je n’ai pas l’intention de le braquer maintenant.

Je le suis donc jusqu’à la cuisine et l’odeur de viande me rappelle à quel point j’ai faim, même s’il lui manque encore quelque chose pour être vraiment appétissante. Je m’assois à la place qu’il m’indique et l’observe préparer du thé avec une certaine fascination. Il faut dire que je n’ai jamais eu à en faire moi-même de ma vie, mais ça n’a pas l’air bien compliqué d’après ce que je vois. Puis, il m’invite à lui raconter mon histoire. Enfin, quelqu’un qui m’écoute vraiment.

« Tout ça c’est à cause de cette garce de Rebecca Châtel ! Je sais que c’est elle qui a tout manigancé, elle a toujours été jalouse de moi ! Je veux dire, je la comprends, qui ne serait pas jalouse ? Tout ça parce qu’elle n’a pas été invitée à la fête annuelle de Vogue Paris l’année dernière… »

Je prends conscience à la tête qu’il fait que je diverge un peu et je me recentre sur ce dont je suis venue lui parler.

« Bref, la semaine dernière j’ai reçu ça. »

Je pose mon sac sur la table et en sort la boite contenant cette atroce poupée rousse bardée d’épingles, avec le mot anonyme « Tu va payer, salope », puis je la pousse vers lui.

« Ensuite il y a eu cet espèce d’insecte bizarre qui m’a piquée. Non mordue ! Je jure qu’il avait des dents, mais personne ne veut me croire. Enfin, regardez ce qu’il m’a fait ! »
Je retrousse la manche de mon manteau et lui montre mon poignet qui est devenu violacé.

« Ensuite je suis tombée malade. J’ai même commencé à avoir des hallucinations, et j’ai eu un accident de voiture à cause de ça ! J’ai vu un grand homme maigre avec un chapeau et une canne, et un crâne peint sur le visage, qui riait comme un dément ! Je sais bien que j’ai dû le rêver, mais admettez quand même que c’est bizarre ! Et surtout… »

Je me penche vers lui et baisse d’un ton.

« Je commence à avoir des fringales de viande… crue. Et je suis végétarienne, je ne mange que des légumes, des fruits et du poulet ! Et regardez ça ! » Je retire mes lunettes de soleil d’un geste brusque, dévoilant mes cernes gigantesques et mes yeux légèrement délavés. « Vous trouvez ça normal ? Je suis malade, c’est évident ! Si ça se trouve je vais mourir, ou pire, devenir obèse et personne ne me croit ! Dites-moi que vous pouvez m’aider… »

Je fonds en larmes, et cette fois ce n’est pas simulé du tout. J’en ai marre de cette situation. Jamais je ne me suis sentie aussi seule. J’ai l’impression d’être une paria exclue de toutes les fêtes, et ce n’est pas agréable du tout. J’espère vraiment que cette fois-ci est la bonne, cet homme est mon seul espoir!
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Dim 30 Déc - 17:14

Help wanted
feat Anya
La rouquine débuta à peine son récit qu'elle se perdait déjà dans des détails inutiles. A dix milles lieux de ces mondanités, ton faciès exprimait clairement ton désintérêt pour cette partie de l'histoire. Par chance, elle sembla le remarquer et se concentra sur l'essentiel. Elle sortit une boîte de son sac, avec à l'intérieur une poupée. La curiosité te donnait envie de t'emparer de la boîte, de consulter de fond en comble la poupée  mais la prudence étant de mise, tu te contenais de regarder avec les yeux pour commencer.

— Je vois, que tu répondis en griffonnant sur ton calepin.

Toujours aussi patient et à l'écoute tu examinais, toujours avec les yeux, le poignet de ta cliente. C'était inquiétant mais tu n'en montra rien car ça ne ferait que la paniquer. Alors tu l'incitas à poursuivre d'un hochement de tête. La suite te rendit perplexe, ton cerveau s'activant à mille à l'heure. L'affaire prenait une tournure des plus intéressante mais surtout très inquiétante pour cette jeune femme. Tu essayais de réfléchir à des cas similaires mais rien ne te venait dans l'immédiat. Bien évidemment, certaines hypothèses fourmillaient à l'intérieur de ton esprit mais encore rien de concret. Puis elle fondit à nouveau en larmes, t'empêchant de réfléchir d'avantages.

— Si ça peut vous rassurer, vous n'allez pas mourir.

Puisqu'elle était, selon tes estimations, déjà morte. Ce qui t'avais mis sur la voie, c'était l'absence d'émotions émanant d'elle. Ton don ne fonctionnait pas sur les morts, que ce soit des esprits, des vampires ou autre. Ensuite, l'envie de viande cru, ses yeux pâles, l'éventuelle vision de Papa Legba, son accident de voiture... ces petits indices te menaient droit vers une conclusion : la rouquine était, peut-être, une sorte de zombie. Là encore, tu n'étais certains de rien et tu ne voulais pas l'alarmer inutilement. Alors tu préféra taire ton premier diagnostic. Tu verras ça avec Jude et Elkan. En attendant, tu quittas ton siège pour ramener de l'essuie-tout, histoire qu'elle sèche ses larmes.

— Et vous n'allez pas non plus devenir obèse, que tu précisa puisque ça semblait réellement l'inquiéter.

Vint la partie délicate à laquelle tu ne t'attendais pas. Si tes estimations s'avéraient exact, tu ne pouvais pas la laisser repartir. Elle devait rester sous surveillance, au moins jusqu'à ce que tu saches réellement de quoi il en retourne. Elle pouvait être dangereuse pour elle-même mais également pour les autres. Embêté, tu passa une main sur ton visage avant de t’asseoir sur le coin de la table, juste à côté de ta cliente.

— Ce que je vous propose, c'est de rester ici pour la nuit, le temps que j'effectue quelques recherches. Nous disposons d'une bibliothèque personnelle bien fournie en matière de surnaturel et d'étranges. Je suis certain que la réponse à votre problème s'y trouve.

Tu n'étais certain de rien du tout mais si ça pouvait la rassurer un peu...

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Dim 30 Déc - 19:13

Help wanted
feat Basile

Oui, je suis en train d’éclater en sanglots devant ce parfait inconnu comme une gamine de huit ans. Mais il y a quelque chose de rassurant chez lui, qui me fait me sentir en sécurité. Il prend des notes sur un carnet, ce qui lui donne un air plutôt procédurier, et pourtant je crois que je n’ai jamais été aussi soulagée que quelqu’un m’écoute. Et puis, il se montre plutôt rassurant et j’avoue que je me sens un peu mieux. J’essuie mes larmes.

« C’est vrai, vous en êtes sûr ? »


Je ne vais pas mourir. Ni devenir obèse. Heureusement, je suis déjà en train de devenir laide. Mais avec un peu de chance, ça aussi c’est provisoire. Il va résoudre mon problème, j’en suis certaine. D’ailleurs il semble plutôt sûr de lui, voire même assez impassible face à mon histoire. Cependant, ses dernières paroles me font un peu redescendre sur Terre, réveillant mon pragmatisme et ma méfiance. Quoiqu’on puisse en penser, je ne suis pas née de la dernière pluie, et il y a quelque chose de bizarre dans tout ça. Mon expression devient beaucoup plus méfiante et je le scrute du regard.

« Comment ça surnaturel ? Ca n’existe pas, c’est ridicule, j’ai simplement été empoisonnée je vous dis. Elle a dû trouver cet insecte je ne sais où. »


Enfin simplement, c’est vite dit. Je n’ai pas envie de faire confiance à un inconnu juste parce qu’il prétend pouvoir m’aider, bien que je sois toute prête à m’accrocher comme une folle à cet espoir. J’ai envie que cet homme soit la solution, vraiment. J’adorerais qu’il me donne une potion magique, que je puisse prendre le premier train pour rentrer chez moi et faire comme si tout ceci n’avait jamais existé.

« D’ailleurs quel est votre rôle ici exactement ? Vous êtes médecin ? Est-ce que vous êtes vraiment capable de savoir ce que j’ai ? » Je me penche davantage vers lui. « Quelle est votre interprétation, là maintenant ? Vous avez bien une idée, si vous êtes spécialisé dans ce genre de chose. Je ne suis pas aussi fragile que j’en ai l’air, je peux tout entendre. »

En fait je crois que je préfère savoir, sinon je vais commencer à psychoter et à imaginer tout et n’importe quoi. Au même moment, la bouilloire se met à siffler, me faisant sursauter par la même occasion. Je reprends mes esprits et me recule, m’adossant contre la chaise.

« En tout cas, si vous êtes disposé à consacrer du temps à mon cas, sachez que l’argent n’est pas un problème, je saurai me montrer très généreuse. Votre prix sera le mien, vous n’avez qu’à me dire le nombre de zéros que je dois ajouter. Il se trouve que j’ai de nombreuses obligations sur Paris et un fiancé qui m’attend, je suis extrêmement pressée. »


Bon, presque fiancé, mais c’est comme si c’était fait. Je souris d’un air entendu. Si ça peut le motiver à aller un peu plus vite dans le traitement de mon cas, je suis toute prête à lui fournir cette motivation supplémentaire, du moment qu’il est efficace.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Mar 1 Jan - 16:07

Help wanted
feat Anya
Le scepticisme de ta cliente ne t'étonna qu'à moitié. L'agence était réputée pour s'occuper des cas étranges, étrange étant synonyme de paranormal. Alors pourquoi se montrer aussi méfiante lorsque tu as parlé de recherche sur l'occulte? Pour les mêmes raisons qui poussent les humains à se mentir à eux-même face au surnaturel. Ta cliente comme bien d'autres personnes refuse de voir la vérité en face car il s'agissait-là d'une vérité pénible, sortant de la norme. Alors pour ne pas la brusquer, tu t'es simplement contenté d'hocher la tête à la mention de l'insecte. Bien évidemment... juste un empoissonnement. Puis vint la question à laquelle toi-même tu ne savais que trop répondre. C'était quoi, ton rôle, dans l'agence?

— Oh hum je suis...

Informaticien. C'était ça ton rôle, initialement. Sauf que tu n'eu pas le temps de compléter ta phrase. Ta cliente continue à te questionner, voulant être certaine de tes capacités à régler son soucis.

— Parfaitement, je...

Elle te coupa une nouvelle fois la parole mais tu restas calme malgré tout, joignant tes deux paluches sur la table. Pour l’interprétation... tu te mis à déglutir comme pour ravaler le mensonge qui menaçait de franchir tes lèvres. Ton interprétation? Elle était morte. Y'a pas grand chose à faire pour ça mais tu pouvais essayer d'empêcher son corps de pourrir.

La bouilloire se met à siffler et t'en profita pour quitter ton siège. Elle parlait chiffres et argent pendant que tu versais l'eau bouillante dans deux tasses. Tu disposa les tasses sur un plateau, avec du sucre, les cuillères et un peu de lait dans le cas où elle en mettait dans son thé. Cherchant un moyen d'annoncer la mauvaise nouvelle à ta cliente, tu amena le plateau sur la table et repris place sur ta chaise. Mal à l'aise, tu te gratta l'arrière de la nuque.

— Je laisserais Monsieur Devos ou Monsieur Llyod voir avec vous les détails concernant le paiement.

Ce détail réglé, tu devais passer aux choses sérieuses. Tu devais lui annoncer la vérité mais en douceur, l'amener petit à petit vers les faits. Voulant donner une illusion de connivence, tu te penchas vers elle, baisant d'un ton le volume de ta voix.

— Mademoiselle, j'ai bien compris votre scepticisme sur le surnaturel. Mais j'ai une question à vous poser. Avez-vous déjà entendu parlé de Papa Legba? Il est également appelé le Baron Samedi.

Bien évidemment, tu n'espérais pas d'elle une réponse positive. Tu t'attendais même à ce qu'elle te crache au visage que ceci n'est que sornette. Tu ne te démonta pas pour autant. Tu quittas une nouvelle fois ton siège et lui demanda de rester à sa place. Tu t'éclipsa quelques secondes, le temps pour toi de prendre un ouvrage dans le bureau d'Elkan. De retour, tu te plaça derrière ta cliente, posant le livre sur la table, ouvert à une page bien précise. Le texte était rédigé en un vieux dialecte africain mais une illustration occupait toute la page de gauche. Une illustration correspondant plus ou moins à la description faite par la rouquine.  

— Chez les haïtiens Papa Legba est assimilé au vaudou. Certains rituels vaudou nécessitent l'intervention de "poupée" comme celle que vous m'avez montré.

Ces premières bases données, tu reprends place sur ton siège. Ton air soucieux dénonce la gravité de la situation.

— Tout porte à croire qu'on vous a lancé une malédiction. Je crois aussi que vous n'allez pas mourir... puisque vous êtes déjà morte.

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Mar 1 Jan - 17:14

Help wanted
feat Basile

Je ne suis pas sûre d’être devant la bonne personne en fait, il me parle de deux autres types dont les noms sont inscrits sur la devanture de l’agence. Et il n’a pas l’air très dégourdi, je trouve qu’il met un peu trop de temps à répondre à mes questions. Je prends la tasse de thé qu’il me tend et y ajoute une pointe de lait. Une boisson chaude me fait le plus grand bien, après le voyage et les émotions de la journée. Il n’a visiblement pas envie de s’occuper du paiement. Soit, autant ne pas insister. Même si je suis persuadée qu’une compensation financière l’aurait rendu tout de suite plus efficace. C’est alors qu’il me sort des noms complètement inconnus. Le baron Samedi ? On dirait un personnage de dessin animé. Je me retient de me moquer de lui et je me contente de répondre poliment.

« Non, je n’en ai jamais entendu parler. Qui est ce Monsieur, et surtout, qu’est-ce qu’il a à voir avec tout ça ? »

Je dissimule à peine mon ironie. Plus ça va, plus je commence à me demander s’il ne se moque pas de moi. L’affaire est simple pourtant, je lui apporte même la coupable sur un plateau d’argent. Je me demande pourquoi il ne me questionne pas à son sujet, pourquoi il me parle de quelque chose qui n’a strictement aucun rapport. Non, je ne crois plus aux contes de fées, et je ne suis pas quelqu’un de crédule. Franchement, lorsqu’il quitte la pièce, je songe un instant à prendre mes affaires et partir sans me retourner. Mais bon, je me rappelle que je suis seule dans cette ville complètement paumée et que je n’ai aucun autre plan. Bon, je vais rester jusqu’au bout, qui sait peut-être qu’il a quelque chose d’intéressant à me dire. Sinon je trouverai une excuse quelconque pour filer.

Le voilà enfin qui revient avec un livre. De mieux en mieux ! Comme si un bouquin poussiéreux allait me permettre de résoudre mes problèmes ! Et pourtant, lorsque je vois l’illustration, je déchante. C’est exactement l’homme que j’ai vu, trait pour trait.

« C’est l’homme que j’ai vu. Mais euh… qu’est-ce que ça veut dire ? Ce n’était pas une hallucination ? »

Je n’avais jamais vu ce livre de ma vie, alors à moins que je sois extralucide, je n’ai pas pu l’inventer. Je regarde l’homme face à moi et son air si sérieux, si grave me déstabilise. Je ne suis pas sûre de croire à ce qu’il me dit, mais je ne pense plus qu’il se moque de moi. Et c’est assez terrifiant. Jusqu’à ce qu’il prononce ses derniers mots. Qu’il dise que je suis morte.

Morte morte morte. Ce mot résonne dans ma tête comme un écho. Je reste quelques secondes totalement interdite, sous le choc. Et puis, soudain j’éclate de rire. Je suis prise d’un fou rire qui semble ne plus vouloir s’arrêter. Je finis malgré tout par me calmer et réussir à lui répondre entre deux hoquets.

« Vous êtes drôle. Comment je pourrais être morte alors que je suis en train de vous parler ? On est pas dans Sixième Sens, il me semble que je m’en rendrais quand même compte. »

La fin de ma phrase est un peu plus agressive malgré moi. Je n’ai pas du tout envie d’entendre ce genre de choses. J’ai beau savoir que ce ne sont que des bêtises, ça me fait froid dans le dos !
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Mar 1 Jan - 17:49

Help wanted
feat Anya
Une hallucination? Oui, peut-être. Ou peut-être que non. Tu n'avais pas encore tout les éléments de réponse,  tu te devais d'effectuer des recherches approfondies. Toutefois tu restais certain d'une chose : il s'agissait bien de Papa Legba. Une part de toi se voyait fascinée par cette perspective. Par le passé, tu as été amené à étudier le vaudou et ses différentes pratiques mais tu n'avais étudié que de la théorie et jamais tu n'étais tombé sur un cas semblable. Néanmoins tu restais énormément peiné pour ta cliente. Petit à petit, tu essayais d'amener sa mort sur le tapis et lorsque tu le fis, elle eu un énorme fou rire. Ouais... ça n'allait pas être facile de la convaincre. Réfléchissant, tu te gratta le sourcil. Tu devais trouver une preuve irréfutable à tes propos avant qu'elle ne parte en courant, criant au scandal.

— Pas forcément, que tu répondis en gardant ton sérieux. Il existe différents types de morts.

Tu t'apprêtais à parler des vampires, des esprits et des zombies lorsqu'un esprit que tu connaissais bien fit son apparition. Bernard, toujours aussi peu vêtu, apparu à vos côtés.

— Vous me voyez?

Ta première pensée fût "oh non". Exaspéré, tu lâcha un soupir, te pinçant l'arrête du nez. Ce n'était pas le bon moment. Bernard se tourna du côté de la rouquine vivement, ses bijoux de famille bringuebalante à la vue et au nez de tous.

— Hey, jeune fille, tu me vois?

Il disparu de la gauche de ta cliente pour apparaître à sa gauche, plein d'espoir.

— Quelqu'un peut me dire où je suis?

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Mar 1 Jan - 19:23

Help wanted
feat Basile

Encore une fois, il a l’air extrêmement sérieux. Il semble ne pas se laisser déstabiliser par mon fou rire. J’avoue que ça me rassure encore moins, moi qui m’attendais à ce qu’il me sorte que tout ceci n’était qu’une vaste blague. Je commence à trouver la situation vraiment absurde, et j’en ai assez. Je me sens très angoissée par son attitude et j’ai l’impression qu’il va continuer dans son délire encore longtemps. C’est qu’il commence à me faire flipper sérieusement. Je déteste les films d’horreur et j’ai l’impression de me retrouver projetée dans l’un d’entre eux. Je commence à réellement m’énerver. Je me prépare à lui répondre de manière beaucoup plus cinglante, lorsque l’impensable se produit: un homme apparait de nulle-part. Un vieil homme, nu comme un ver. Je pousse un cri et me lève brutalement, renversant la chaise sur laquelle j’étais assise.

« Je… ce… c’est… »

Je recule et montre l’apparition tout en bégayant péniblement.

« C’est quoi ça ? » je parviens enfin à hurler à travers la pièce.

Il disparait, il réapparait. Il me parle. C’est impossible. C’est tout simplement impossible. Je ne prends même pas la peine de répondre à la vision, je concentre plutôt mes efforts pour éviter de trop le regarder. Je me tourne de nouveau vers Basile.

« Vous le voyez n’est-ce pas ? Je ne suis pas en train d’halluciner, hein ? »

Je repousse un cri lorsqu’il réapparait à ma gauche. Je donnerais n’importe quoi pour qu’il disparaisse.

« Faites-le partir, c’est épouvantable ! »

Non seulement je vois quelque chose qui ne devrait pas exister, mais en plus il s’agit d’un vieux tout nu dont la vision n’est pas des plus agréables. Je sens que je vais en faire des cauchemars pendant longtemps. Et peut-être même vomir là tout de suite. A vrai dire, je ne sais pas comment je suis supposée réagir. Est-ce que c’est un trucage ? J’avoue que je n’ai pas l’intention d’essayer de toucher ce type à poil pour le vérifier…
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Sam 12 Jan - 4:35

Help wanted
feat Anya
Bernard, l'esprit hantant à la fois l'agence et Elkan, est une nuisance pour toi et l'ensemble de l'équipe. Il apparaît de manière intempestive, trouble votre quiétude, empiète sur vos missions et pourtant, tu ne peux t'empêcher d'éprouver de la pitié pour lui. Il ne s'agit, au final, que d'une âme errante condamnée à rester prisonnière. La cliente se tourne vers toi, te réclamant des réponses... mais est-elle seulement en état de les entendre, d'écouter la vérité et d'y faire face? Sans ton don d'empathie, tu as du mal à juger, à la jauger. Peiné aussi bien pour elle que pour Bernard, tu la fixes en ignorant tant bien que mal le pauvre esprit.  

— Oui, je le vois, que tu confirmes.

Il n'en faut pas plus pour que le vieillard s'indigne. Pourquoi mettre tant d'effort à l'ignorer, lui, qui ne cherche qu'à prendre contact.

— Malheureusement je ne peux le faire partir.

Là encore c'est délicat. Tu connais le tempérament de l'errant. Chaque fois qu'on annonce sa mort il s'emporte et nie en bloc, incapable d'affronter cette vérité. Et là... Tu fais le parallèle avec ta cliente qui, pour des raisons différents, refuse de voir la vérité en face. Tu n'aimes pas l'idée qui te vient à l'esprit, la jugeant barbare à l'encontre de Bernard mais tu te rassures en te disant que bientôt, il ne s'en souviendra pas.  

— Bernard est mort, il s'agit d'un esprit errant qui refuse de passer de l'autre côté.

Comme tu le prévoyais, la réaction du fantôme ne se fait pas prier. Il apparaît en face de toi, la table le transperçant de manière dérangeante.

— Comment ça, mort?! Je ne trouve pas ça très marrant jeune homme! J'aimerais qu'on m'explique ce que je fais ici! Je veux qu'on me ramène, j'ai une partie de bridge à terminer!

Tu soupirs et recules ton siège car ses bijoux de famille sont décidément trop proche de toi. Comment tu vas te dépatouiller de cette situation? Déjà fatigué par tout ce ramdam tu te passes une main sur le visage. Tu dois gérer en priorité le fantôme en espérant que ta cliente ne va pas prendre la poudre d'escampette. D'ailleurs tu réalises qu'à aucun moment vous vous êtes présentés. Du moins tu n'en a pas le souvenir.

— Bernard, voulez-vous bien m'attendre à l'accueil? Je vous rejoins dans un instant.

Le vieillard hésite un instant pour finalement totalement disparaître. Soit il n'a plus assez d'énergie, soit il est simplement parti embêter Elkan. L'un dans l'autre, tu vas enfin pouvoir t'occuper de la rouquine.

— Je suis sincèrement navré pour cette... hum... interlude. Il est fréquent de voir apparaître des esprits à l'agence. Notre équipe est composée d'un médium et d'un nécromancien... Alors ça attire les âmes errantes.

Tu tentes de détendre l'atmosphère à l'aide d'un sourire chaleureux.

— Sinon, avec votre thé, vous désirez du sucre?
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Dim 13 Jan - 17:55

Help wanted
feat Basile

J’ai l’impression que le monde est en train de s’écrouler autour de moi. Je regarde cet homme tout nu, apparu de nulle-part, puis le détective et j’ai l’impression d’être en plein cauchemar. Je me pincerais bien pour vérifier, mais ça fait une semaine que j’ai ce sentiment, et que je sais que malheureusement tout ce que je vis n’est que trop réel. Heureusement le grand brun confirme qu’il voit également le vieillard. Au moins je ne suis pas folle, c’est déjà ça. Et pourtant, c’est exactement l’impression que j’ai, là tout de suite.

« Nan mais c’est pas possible… » Je tente un rire moqueur, mais qui sonne incroyablement faux. « C’est une caméra cachée, c’est ça ? Dans cinq minutes vous allez m’annoncer qu’on passe à la télé ? »

Ma voix monte dans les aigus sur la fin. Evidemment, je n’y crois pas vraiment. Jamais personne n’aurait pu manigancé un truc pareil, et pourtant je crois qu’à ce stade je serais prête à croire n’importe quoi, du moment qu’on ne me parle pas de surnaturel.

« Mais enfin, les esprits n’existent pas, ça N’EXISTE PAS ! » je hurle carrément, comme si j’essayais désespérément de convaincre tous ceux qui se trouvent dans cette pièce. Le vieux tout nu compris. D’ailleurs s’il pouvait déguerpir celui-là, ça m’arrangerait, il me stresse horriblement. Heureusement, le détective semble lire dans mes pensées puisqu’il lui demande de l’attendre à l’accueil. De nouveau le vieillard disparait dans la nature, ce qui me refait sursauter. Ma respiration se fait beaucoup plus rapide et je me sens sur le point de me mettre à pleurer. Pour de vrai cette fois.

« Je crois que je vais m’évanouir. »


Enfin plutôt, j’aimerais bien m’évanouir. Perdre conscience pour ne me semble pas une si mauvaise idée maintenant. Surtout s’il commence à parler de médiums et de nécromanciens. Je ne sais même pas ce que c’est, un nécromancien, mais je ne suis pas certaine d’avoir envie de le savoir. Je ne prends même pas la peine de dire que ça n’existe pas. En fait, je ne sais plus du tout quoi penser. Comme un zombie (et ignorant à ce moment là l’ironie de cette comparaison), je ramasse la chaise et me rassoie. Je suis incapable de réagir. Je crois qu’il y a comme un bug dans mon système. Et je n’arrive qu’à lui répondre d’un ton monocorde lorsqu’il me demande si je veux du sucre.

« Oui s’il vous plait. »

Il faut croire que les chocs me rendent particulièrement polie. J’attends qu’il m’apporte le sucre et j’en verse dans ma tasse, puis touille, puis en bois une gorgée. J’effectue chacun de ces gestes mécaniquement. C’est comme s’ils me reliaient à une réalité bien plus normale, bien plus acceptable. Puis, je lève les yeux et le regarde. Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi perdue et désespérée de toute ma vie.

« Vous dites que c’est une malédiction ? Mais… Je ne peux pas être morte. Je marche, je vous parle, et tout le monde me voit. Oui c’est vrai ! Mon père, mon équipe, mon fiancé, le chauffeur de taxi ! Je leur ai parlé, ils m’ont répondu. » Je commence à me sentir un peu plus optimiste. Oui, il doit se tromper, forcément ! « Et puis je ne peux pas disparaitre comme lui ! » Bon ce ne serait pas le pire ceci dit, ça doit être très pratique.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Mar 22 Jan - 5:22

Help wanted
feat Anya
Tu n'es pas mort mais tu peux comprendre le traumatisme. A une époque tu te pensais normal, humain. Puis tu as compris ta différence, ta nature profonde. Tu as également subi les folies de la guerre. Tu en as vu, des horreurs. Tu en as infligé une bonne partie. Alors ouais, les chocs, les traumatismes, le déni, tu connais aussi bien que les chansons de Queen. Dans toute cette hérésie, tu tentes de l'ancrer à la réalité avec des gestes anodins, comme le sucre dans son thé. Soucieux pour elle, tu l'observes. D'une certaine manière tu as l'impression de détenir une bombe entre les doigts alors tu te montres prudent. Le désespoir conduit à bien des actions regrettable. Elle tente une nouvelle fois de nier l'évidence, elle rationalise et tu la comprends. Pourtant tu ne peux t'empêcher de la regarder avec pitié. Non, pas pitié mais compassion.

— Il existe différentes créatures, différents type de morts, si on peut dire les choses ainsi. Bernard est un esprit ce qui n'est pas votre cas. Je ne suis pas en mesure de vous dire ce que vous êtes actuellement. Pas encore en tout cas. Néanmoins je ne me trompe pas sur ce point. Vous êtes mortes. Désolée.

Et tu l'es sincèrement, désolée pour elle. Tu viens de réduire ses espérances à néant. Tu viens de lui apprendre la pire nouvelle de sa vie. Ce que les humains redoutent le plus c'est bien ça, la mort. Cette incertitude quant à l'après les terrorisent à tel point qu'ils évitent de trop y songer.

— Si vraiment vous ne me croyez pas, demain je peux vous emmener voir un médecin. Il vous prendra vos fonctions vitales et on pourra constater ensemble votre... situation.

Peut-être que ça pourra l'aider à aller de l'avant, à accepter sa condition. Tu l'espères sincèrement. Dans l'immédiat, tu dois surtout la convaincre de rester à l'hôtel. Elle te peine énormément mais tu n'oublies pas qu'elle représente un danger éventuel pour le reste de la population. C'est juste que pour le moment tu ne souhaites pas l'inquiéter avec ça. Elle doit déjà digérer son décès. Tu vas également devoir lui expliquer qu'elle ne peut pas quitter les environs tant que tu n'en saura pas plus. En gros, tu vas devoir la mettre en quarantaine quelques jours seulement. Ou au moins rester à ses côtés.

— En attendant je vous demande de rester ici, à l'hôtel.

Ironique quand tu te souviens lui avoir prétendu que ce n'était pas un hôtel, ici. Puis tu vas aussi devoir justifier de tout ça à Elkan et Jude. En pensant à ça, tu te souviens du formulaire à donner aux clients. Si tu le ne fais pas Elkan va te faire une tête au carré.

— D'ailleurs, si vous le voulez bien, j'ai un formulaire à vous faire remplir. Cela va me permettre de constituer votre dossier pour qu'on puisse travailler sur votre cas.

Tu te sens toujours mal quand tu dois aborder ces aspects-là. D'une certaine manière ça déshumanise les clients, leurs problèmes. Ils ne deviennent que des dossiers, des cas étranges et un chiffre. Cela arrange volontiers Elkan qui n'aime pas les voir comme autre chose. Toi ça te dérange profondément. Gêné, tu quittes la cuisine pour aller chercher les documents dans le bureau du géant blond. Tu ne mets guère de temps à les trouver puisque tu as rangé son bureau récemment. Tu reviens donc avec des papiers et un stylos.

— Je me rend compte que je ne connais même pas votre nom.  

Te voulant un minimum rassurant et chaleureux, tu lui adresses un sourire bienveillant. Après tout tu es là pour l'aider. Il est bon qu'elle s'en souvienne.

— Moi c'est Basile. Juste Basile.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anya Costello-Goldstein
- Anya Costello-Goldstein -
Date d'inscription : 20/08/2018
Messages : 100
Age du personnage : 33 yo
Help wanted (ft. Basile) Tumblr_op672ln2EF1w32fmoo1_250

Avatar : Holland Roden

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Sam 26 Jan - 17:45

Help wanted
feat Basile

J’essaie de l’écouter. De comprendre ce qu’il m’explique. Mais j’avoue, je n’y arrive pas. Je m’attends à ce que d’une minute à l’autre quelqu’un débarque en m’annonçant que c’était une caméra cachée. Je l’espère très très fort en tout cas, mais en vain. Sans que je m’en rende vraiment compte, mes mains commencent à trembler et les larmes me montent aux yeux.

« Mais… mais… mais… Ce n’est pas possible… Je… j’ai une entreprise… Je vais me marier… Ca ne peut pas m’arriver… »

J’ai l’impression que le monde est en train de s’effondrer autour de moi, et que je vais m’effondrer avec. Je ne peux pas le croire. Je ne peux pas croire que ma vie soit terminée. Ce n’est pas possible. C’est un cauchemar. Je vais me réveiller. J’y comprends rien. Je ne sais plus ni qui je suis, ni ce qu’il se passe. C’est comme si tout devenait flou.

« Mais vous allez pouvoir faire quelque chose… n’est-ce pas ? »

Je le regarde, pleine d’espoir. Je serais prête à le payer autant qu’il le voudra pour qu’il répare cette situation. Je ne suis pas très tranquille à l’idée de voir un médecin, sachant qu’aucun ne m’a prise au sérieux jusque là. J’ai l’impression d’être complètement cassée. La preuve, je ne réagis même pas lorsqu’il dit que je dois passer la nuit ici. En fait, c’est dingue mais… je m’en fiche. Alors que normalement j’aurais dû faire un scandale. Peut-être bien que je suis morte alors ? Est-ce que ça veut dire que je vais changer ? Par exemple être lobotomisée ou quelque chose du genre ?

« D’accord. »

Je regarde dans le vide, incapable d’avoir la moindre réaction. Je ne sais pas vraiment ce qu’il m’arrive, à vrai dire. J’entends à peine ce qu’il me dit à propos d’un formulaire, je hausse simplement la tête. Ce n’est pas comme si un bout de papier pouvait m’intéresser, face au fait que j’étais apparemment morte. Le mot était horrible, terrifiant. A vrai dire, je n’étais pas sûre de vraiment comprendre toute la mesure de la situation. Je ne le vois même pas partir, pas plus que je ne me rends compte qu’il est revenu, jusqu’à ce que je comprenne qu’il m’a posé une question, et je lève la tête.

« Quoi ? » avant d’arriver à me rappeler ce qu’il m’a effectivement demandé. « Ah… Anya. Anya Costello-Goldstein. »

D’habitude, je prononce mon nom avec fierté, en scrutant la réaction des gens face à moi. Mais cette fois-ci, c’est différent. Pareil, je m’en fiche complètement en fait. Il dit s’appeler Basile et je ne sais pas quoi dire d’autres. Je le regarde et soudain, sous le coup d’une brusque impulsion, je m’élance contre lui et l’entoure de mes bras en laissant couler mes larmes.

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Basile
- Basile -
ADMINISTRATEUR
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 154
Age du personnage : On te donne la trentaine mais en vrai, t'as déjà dépassé le cap des soixante-dix ans.
Pouvoir : Tu es un demi-démon empathe. Alors forcément, tu ressens les émotions des autres... Un véritable handicap pour toi mais aussi pour ton entourage le plus proche.
Métier : Tu travailles pour l'agence de détective Llyod & Devos Investigation. Officiellement, tu sers d'informaticien mais t'es également leur secrétaire et homme à tout faire.
Help wanted (ft. Basile) Tenor

Avatar : Jared Padalecki.
Localisation : Si t'es pas dans l'agence de détective alors t'es surement dans une librairie.
Mood : Pimpante.

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10Lun 28 Jan - 13:24

Help wanted
feat Anya


T'aimerais que les choses soient simple. T'aimerais bien lui annoncer que dans une ou deux heures sont problème sera réglé. Ouais, t'adorerais pouvoir la rassurer mais pour ça tu devrais lui mentir et ça n'est pas dans ta nature. Alors tu préfères garder le silence. Tes prunelles posées sur elle témoignent de ta sincère compassion à son égard.

— Moi et mes collègues allons vous aider au mieux. 

C'est la chose que tu peux affirmer. Tu ne peux promettre d'avantages et ça te fend le cœur pour elle. Tu es bien conscient qu'elle a une vie en dehors, des amis, un fiancé apparemment, une entreprise. Une vie normale, humaine. Une vie dont elle se retrouve soudainement arrachée, privée, pour des raisons obscures. Le choc est rude pour la rouquine. Même sans ton don d'empathie tu le comprends, tu le vois. C'est à peine si elle t'écoutes ou bien t'entends. C'est à peine si elle remarque tes allers et retours pour lui apporter un formulaire qui te semble tellement dérisoire et futile en ces instants sombres. Pourtant t'as appris que les gestes les plus anodins aident les personnes à garder pied. Tu apprends qu'elle s'appelle Anya et t'accueil cette information avec un sourire faiblard. T'as du mal à montrer toutes tes dents, t'es trop déprimé pour elle.

Sans crier gare, la rouquine se jette dans tes bras. D'ordinaire c'est le genre de truc que tu vois venir mais là t'es surpris. Cela ne t'empêche pas de l'entourer maladroitement avec tes bras, tes grosses paluches se posant dans son dos. Elkan dirait que ce n'est pas pro, qu'il faut garder de la distance. Tu ne peux pas. Même sans ton don tu te prends sa détresse en pleine gueule. Tu la devines bien plus que tu la ressens mais ça te prends malgré tout aux tripes. L'erreur typique de chuchoter "ça va aller" tu ne vas pas la commettre. Ce serait promettre un truc dont tu ne sais rien en vrai. Tu ne sais pas si ça va aller. Tu ne sais pas quoi lui dire, en vrai. Alors tu préfères encore une fois garder le silence, la gardant dans tes bras aussi longtemps qu'elle en ressentira le besoin.
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -

Help wanted (ft. Basile) Empty
MessageSujet: Re: Help wanted (ft. Basile)  Help wanted (ft. Basile) Time-m10

Revenir en haut Aller en bas
 
Help wanted (ft. Basile)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-art] Wanted bionicle
» [jeu mathieu] Bang ! (nouveau nom de wanted !)
» LES MANGAS
» [Wanted] Gwo tofu ventripotent
» WANTED: La Cabale des Cannibales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Saison 1-
Sauter vers: