The house rules † feat Lisa
FORUM EN CONSTRUCTION/FORUM PRIVE BTVS. LANCEMENT DE LA BÊTA. RAMENEZ VOS JOLIES FESSES.

Partagez | 
 

 The house rules † feat Lisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Raegan S. Ziegler
avatar
J'ai le potentiel en moi





Date d'inscription : 11/06/2018

Messages : 43

Age du personnage : 19 ans.

Pouvoir : Ceux d'une potentielle... mais de vous à moi, je suis d'avantage intéressée par l'idée de chanter et danser que par l'idée de botter des culs et sauver le monde. Okay... sauver le monde c'est important... mais chanter aussi, nah?

Mon boulet : David.

Métier : Serveuse au Seven Devils.



Avatar : Hailee Steinfeld.


MessageSujet: The house rules † feat Lisa   Lun 13 Aoû - 2:00

The house rules
feat Lisa Austen


Août 2000, troisième arrondissement

La vie parisienne me manque. La Tour Eiffel me manque, ma grande sœur me manque, mon fiancé me manque... et mes perspectives d'avenir tout autant, si ce n'est plus. Fuir est une option que j'envisage constamment. Je ne désire qu'une chose, retourner auprès des miens, retourner à Paris pour me consacrer à ma carrière. Cependant, j'ai vite compris que ça ne m'est pas possible. Si on m'a trouvé une première fois, alors il est tout à fait envisageable que l'on me retrouve une seconde fois. D'ailleurs, je me demande bien quel est le niveau d'indulgence pour les Potentielles vagabondes. Non... Si je dois prendre le large, je dois le faire de manière intelligente. Je ne peux revenir à la capitale et reprendre mon quotidien. Je ne suis même pas certaine d'être accueillie les bras ouverts... Surtout pas par mon fiancé... et en ce cas, pourquoi partir?

Je me sens coincée, piégée par cet avenir dont je ne veux pas. Devenir la Tueuse? Non. Hors de question. Je ne suis pas une... tueuse, une meurtrière. Quoi qu'on en dise, c'est exactement ce que l'on attend de nous. Devenir des monstres pour mieux les combattre. Je m'y refuse même si ça devient de plus en plus compliqué pour moi d'éviter ce qui paraît être inévitable. Un pieu en plein cœur, je vais devoir planter un jour. Je le sais... et ça me terrifie.

Ce sentiment de désespoir me prend à la gorge alors que je me laisse ballotter dans le métro lyonnais. Un coup d’œil à l'extérieur m'indique que j'approche de ma destination. Alors je joue des coudes pour me frayer un chemin vers la sortie. A l'arrêt, je me faufile telle une anguille et m'empresse de quitter la station. Gauche ou droite. Je doute. Je réfléchis. Mes pieds tournent à droite bien avant que la solution ne surgisse dans mon esprit. C'est à droite. Maintenant que je longe la rue, le trajet me revient naturellement. Je suis venue hier, puis encore avant-hier pour repérer les lieux et m'assurer de ne pas arriver bêtement en retard à ce rendez-vous. Oh non, pas un rendez-vous amoureux, sinon je ne me serais pas emmerdée à enfiler un tailleur. J'en viens à me demander si le tailleur, ça ne fait pas trop guinder. C'est juste un "entretien" pour une colocation. J'ai les mains qui commencent à devenir moites.

La colocation... c'est le bon plan, en général pour payer un loyer à bas prix... sauf quand on choisit un appartement dans le troisième arrondissement. J'ai pris le temps de me renseigner et le prix de l'immobilier flambe par ici. Toutefois, c'est l'un des arrondissements les plus sûrs et surtout, l'un des plus animés. Des multitudes de bars où je pourrais tenter ma chance pour quelques concerts. Autre avantage... c'est loin, très loin du Seven Devils, mon lieu de travail. Toujours séparer sa vie personnelle de sa vie professionnelle. Toujours.  

Arrivée devant le bâtiment, je regarde ma montre. Merde. J'ai vingt minutes d'avance. Bon sang... c'est beaucoup trop. J'attends? Je sonne en bas? J'inspire et essuie mes mains contre ma jupe. Merde. Si ma paume est trop moite et qu'on se serre la pince? Quelle image cela va donner de moi? J'expire. Un trentenaire sort de l'immeuble et me tient gentiment la porte. Je le gratifie d'un sourire et pénètre dans le hall. Et bien me voilà. J'inspire. J'expire une nouvelle fois. Je grimpe les escaliers. Une fois devant la porte d'entrée, je regarde encore ma montre. Dix-sept minutes d'avance. Je fais quoi? Je descend et j'attend? Je toque maintenant? Je me mord la lèvre. Il n'y a rien de mal à être en avance, n'est-ce pas? Je m'essuie une dernière fois les mains avant de toquer à la porte.

On verra bien...

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The house rules † feat Lisa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 3ème arrondissement :: Les habitations-
Sauter vers: