Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen
FORUM EN CONSTRUCTION/FORUM PRIVE BTVS. LANCEMENT DE LA BÊTA. RAMENEZ VOS JOLIES FESSES.

Partagez | 
 

 Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A ton tour d'écrire l'histoire
Arwen V. Chevalier
avatar
Je suis une observatrice





Date d'inscription : 15/07/2018

Messages : 100

Age du personnage : 44 balais

Pouvoir : Celui de voir et comprendre tout ce qui l'entoure.

Mon boulet : C'est moi l'observarteur, cornichon !

Métier : Observatrice&Conservatrice au musée des beaux-arts



Avatar : Lena Headey

Localisation : France


MessageSujet: Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen   Dim 22 Juil - 18:06

Midnight Margaritas
feat • Anna&Savannah

Loft de Anne Donnier, second arrondissement de Lyon, juillet 2000

Les rues de pavés sous ses pieds qui glissent. La gorge qui gratte, chatouillée par cette irrépressible envie de rire. Les passants soupçonneux qui lui lancent des regards intrigués. Tant de choses qu'elle ignore avec superbe alors qu'elle galope fièrement, ses deux bouteilles à la main. Une déjà bien entamée, droit dans ses veinules, l'autre encore protégée dans son papier kraft qui ne trompe pourtant personne. Et puisque être en état d'ébriété visible sur la voie publique est un fait punissable de peine, la brune s'est tout de même suffisamment contenue pour ne pas tanguer comme une éclopée. Alors elle contient son rire, Arwen. Et avec sa douceur si naturelle, elle tire sur la sonnette et se vautre sur la planche de bois pour en gratter les reliures comme un petit rongeur curieux.

« - Aaaaaaaaanne, qu'elle geint, glousse et couine. Rien qu'une chuchotement entre ses lèvres roses.

Elle aurait peut-être dû y aller mollo sur le whisky. Mais l'appel des Margaritas se fait si pressant que la joie est bien trop peu contenue. Les réunions mensuelles, c'est sacré. Même en étant bourrée.

Et même si ladite réunion a déjà eu lieu moins de trois semaines plus tôt.

- Annie. Annette. Announnette, A-

La porte s'ouvre et la voilà que l'Irlandaise manque de se vautrer. La brune se redresse tant bien que mal, évitant une entrée fracassante dans le grand loft. Ses mèches trop courtes barrent son regard clair et un coup de souffle chaud aux miasmes de Whisky dégage ses prunelles brillantes.

- Je te présente nos deux potes préféré-e-s, présente l'observatrice avec un sourire malin. Tequila et Whisky !

Et pour bien faire, la voilà qui tend les bras en l'air. Tes lippes étirées illumine ton visage conspirateur.

- Allez ramène-toi, je veux faire de la Margarita chez Savannah ! »

Et ni une, ni deux, qu'elle colle une bouteille sous le coude pour l'embarquer sous le bras. Avoir une tueuse à gérer, c'est beaucoup de pression. Voyez ? Autant s'alléger de ce poids de temps à autre. Et rien de tel que de le faire avec celles qui partagent votre plus gros fléau.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Anne M. Donnier
avatar






Date d'inscription : 28/06/2018

Messages : 48

Age du personnage : 55 ans

Mon boulet : Une volontaire ?

Métier : Observatrice, linguiste et bibliothécaire à l'université.



Avatar : Jodie Foster

Localisation : Lyon


MessageSujet: Re: Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen   Dim 22 Juil - 19:09

Mighnight Maragaritas
feat • Arwen&Savannah

Loft de Anne Donnier, second arrondissement de Lyon, juillet 2000

La soirée avait commencé plutôt tranquillement, et Anne aurait dû savoir que ça n’allait pas durer. Son ordinateur ouvert devant elle, son attention était cependant portée sur un petit paquet de feuilles fraichement sorti de l’imprimante. Au diable ces histoires d’économies de papier. Elle ne pouvait décemment pas corriger des choses le nez collé à son écran. Une jeune – enfin, presque 30 ans, c’était jeune pour elle, mais âgé pour la faculté – lui avait donné un premier jet d’article sur une nébuleuse question de linguistique.
Anne n’avait pas de chaire d’enseignement à l’université, mais certains étudiants trouvaient toujours le moyen de se rendre compte que la bibliothécaire du campus nord était versée dans l’art rare des langues anciennes et de leur fonctionnement (plus que du sens précis d’un mot de vocabulaire).
Elle corrigeait donc ce qu’elle avait reçu par mail, à coup de stylo-encre sur le papier recyclé. Après, elle ferait tout manger au scanner d’un coup et renverrait ça à la demoiselle. Était-ce celle qui était passée plusieurs fois en lui jetant des coups d’œil au moment de dépasser le comptoir d’accueil ?
Anne soupira et secoua la tête avant de remonter ses lunettes sur son nez et d’attraper le verre qui était posé à côté de l’ordinateur. Heureusement qu’elle vivait seule, quelqu’un n’aurait pas manqué de lui faire remarquer que c’était dangereux. Mais en général, les gens ne savaient pas que depuis qu’un démon avait rendu son mucus sur son ancien outil de travail, elle avait opté pour l’option « clavier étanche ».
C’est comme ça que cet ordinateur avait survécu à plusieurs soirées avec Arwen et Savannah. Mais ça ne lui avait pas épargné les bosses.

La sonnette retentit peu après ces réflexions et Anne jeta un coup d’œil à l’horloge qui tiquetait sur le mur d’en face. Il était tard. La vision de l’heure sembla également réveiller son ventre. Elle n’avait pas dîné.
La quinqua blonde posa ses lunettes sur les feuilles devant elle et se leva pour aller voir qui pouvait bien venir la déranger à une heure pareille de la nuit. Elle n’était pas « outée » chez sa Potentielle, donc ça ne risquait pas d’être la gamine.
Mais elle eut vite sa réponse en approchant de la porte qui filtrait à peine les râles d’une autre observatrice. Anne retint un sourire en coin et finit par ouvrir la porte, sa main libre en avant en guise de précaution pour ne pas se prendre une collègue à l’équilibre douteux dessus.

Arwen… échevelée et déjà bien entamée par l’alcool. La blonde la détaille un instant. Cette femme parvient à avoir un certain charme même quand elle ne tient pas bien debout.

« J’espère que tu m’as laissé du Whisky, la téquila ce n’est plus de mon âge. »

Et, à vrai dire, elle n’avait jamais vraiment aimé ça avant.
Finalement le sourire s’étire sur son visage, même si elle sait que leur prochaine réunion ne doit pas arriver avant une semaine encore.

« Assied-toi juste deux secondes le temps que je prenne mon blouson et mon portefeuille »

Anne ne précise pas où Arwen peut s’asseoir, celle-ci en aurait de tout façon fait qu’à sa tête. La blonde retourna quelques minutes à l’intérieur pour embarquer tout ce dont elle a besoin. Autant en profiter pour acheter à manger en chemin. Il faut toujours avoir de quoi éponger… surtout avec Arwen et Savannah.

« Aller, c’est parti ! »

Cette fois-ci, c’est elle qui attrape la brune sous le bras et qui l’entraine dans la rue après avoir refermé derrière elle.

« J’espère que tu as mis Savannah au courant. »

Bras-dessus bras-dessous, les deux femmes techniquement mâtures traversent la distance qui les sépare de chez la troisième observatrice sous les regards curieux ou dérangés des autres âmes nocturnes de la ville.



_________________


When the world becomes a fantasy ; And you're more than you could ever be ; 'Cause you're dreaming with your eyes wide open ; And you know you can't go back again ; To the world that you were living in ; 'Cause you're dreaming with your eyes wide open

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Savannah F. Marshall
avatar
Je suis une observatrice





Date d'inscription : 18/07/2018

Messages : 31

Age du personnage : 41 ans

Pouvoir : Je sais des choses dont tu n'as pas idée.

Métier : Observatrice à temps plein.

Avatar : Anna Silk


MessageSujet: Re: Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen   Sam 11 Aoû - 14:05

Midnight Margaritas
feat Anne et Arwen

Juillet 2000, dans le second arrondissement, chez Savannah


Pas de démons. Pas de vampires et encore moins de potentielle à gérer en ce début de soirée. Il t'es important d'avoir des moments à toi... et uniquement pour toi. Ces moments où tu déconnectes de ton rôle d'observatrice pour ne devenir qu'une simple femme avec ses envies et ses besoins. Alors tu as tout programmé. Tout du moins, tu t'es arrangée pour que cette soirée te soit des plus agréables.

Pour commencer en beauté, tu as plongé dans un bain moussant, t'armant d'un verre de vin que tu dégustes en écoutant en boucle Transylvania Concubine du groupe Rasputina. Tu ne quittes ton bain parfumé à la rose qu'une fois ta coupe entièrement vide. L'appel du vin bien plus fort que l'appel du bain moussant. Toute sèche et drapée d'un kimono rouge, te sers allègrement de vin rouge en fredonnant. Ton corps, instinctivement, se mouve au rythme de la mélodie. Tes hanches se balancent et tes pieds te guident à la chambre. Féline et gracile, de tes pas dansant, tu disposes de bougies que tu allumes afin de plonger ta chambre dans une ambiance tamisée. Un peu d'encens et c'est satisfaite que tu sors Alaric, ton fidèle vibromasseur. Ton regard lubrique se pose sur lui. Jamais il ne se plaint. Jamais il ne te laisse tomber... sauf quand les piles tombent à plat.

Puis la sonnette retentit... sans jamais s'arrêter. Un bip continuel qui t'arrache une injure. Tu allais enfin passer au chose sérieuse! Qui ose troubler ta soirée sodomisseur?! Agacée, tu t'emmêles les pinceaux et repose ton verre de vin, gardant ton vibro bien en main alors que tu ouvres ta porte.

Tadam.

Les A.A. sont là... Anne et Arwen...ou encore Alcoolique Anonyme. Alcoolique Affranchie! Tu notes l'ironie de ta pensée et ris tout seule. Ou presque. Arwen est dans un état tel qu'il lui suffit de voir quelqu'un glousser pour rire aussi.

— MIDNIGHT MARGARITAS! que tu hurles en levant les poings et Alaric au ciel.

Parce que ouais, tu n'es pas dupe, si elles sont là, c'est pour ça, picoler comme des trous toute la nuit! Tu l'aimes bien ce programme, finalement. Alaric pourra attendre la fin de la soirée entre filles. Sans hésiter, tu te tasses sur le côté afin que tes collègues entrent dans ton appartement. Malgré tes finances, t'as opté pour un appartement assez simple. Dès qu'on rentre, on a accès à la pièce de vie qui est très grande. Tu disposes d'un canapé à angle, d'une table basse mais d'aucune télé. Par contre, il y'a un sac de frappe en plein milieu de la pièce et un banc de musculation dans un coin. A part ça, tu as une cuisine dans une pièce, la salle de bain dans une autre et ta chambre qui elle aussi, se trouve dans une salle à part.

— Installez-vous, je vais me changer.

Avec ton kimono, tu dois faire gaffe car tes boobs ont tendance à se faire la malle... et ça t'aimerais bien l'éviter. Tu reviens donc quelques minutes plus tard, vêtue d'un short et d'un débardeur. T'en a profité pour laisser ton vibromasseur dans son tiroir.   


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Arwen V. Chevalier
avatar
Je suis une observatrice





Date d'inscription : 15/07/2018

Messages : 100

Age du personnage : 44 balais

Pouvoir : Celui de voir et comprendre tout ce qui l'entoure.

Mon boulet : C'est moi l'observarteur, cornichon !

Métier : Observatrice&Conservatrice au musée des beaux-arts



Avatar : Lena Headey

Localisation : France


MessageSujet: Re: Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen   Lun 20 Aoû - 8:40

Midnight Margaritas
feat • Anna&Savannah

Appartement de Savannah, second arrondissement de Lyon, juillet 2000

Première étape : Embarquer Anne hors de sa garçonnière. Elle redresse le dos, avise la blonde et lui lance son plus sourire charmeur. Celui de la perfidie. Elle la veut, sa beuverie. Tellement qu'elle a même pris de l'avance. Mais elle n'est pas si ivre, l'observatrice, juste si surexcitée qu'elle en est ivre de joie.  Mauvaise foi du jour, bonjour. La brune attend finalement que la blonde daigne la suivre, faisant le tour du salon en trifouillant ci ou ça, pour finalement faire un volte-face brutal au moment où sa collègue entre dans la pièce. Sa gueule offrant un sourire d'ange faussement crédible. Et à Arwen de lever les bras en l'air en lâchant un « Ouiiiii ! » de contentant lorsqu'Anne lance le cri de départ. « J’espère que tu as mis Savannah au courant. » Quoi ? Les bras lui en tombent et la brune ouvre ses babines fines avant de les refermer aussitôt.

« - Mais bien-sûr que oui, collègue, qu'est-ce que tu crois ? Je ne suis pas comme ça, voyons.

Elle a l'air crédible. Selon elle. L'alcool émousse probablement trop ses sens.

Et ses bras-dessous, bras-dessous, que les deux femmes continuent la route jusqu'au logement de la belle donzelle.

****

« - MIDNIGHT MARGARITAS!

Un cri du cœur. Un cri de beuverie. Elle s'élance, bras en l'air, avant de laisser sa mâchoire retomber. Qu'est-ce que Savannah tient dans sa petite minette, là ? Les prunelles de la presque Irlandaise dansent de l'énorme phallus en plastique à la brune, puis à la blonde. Et elle n'a toujours pas baissé les bras. L'alcool rend Arwen puérile. C'est bien connu. Exit la femme sage est maîtrisée. Le calme olympien. La femme mûre et expérimentée à qui la vie n'a plus vraiment de stupeurs éphémères à offrir. C'est une autre femme qui se tient là. Un démon infantile. Une diablesse qui se gausse. Et la brune baisse aussitôt les bras dès le départ de la jeune femme – non sans bien lui avoir maté la silhouette au passage- avant de chuchoter trop fort à Anne :

- T'as vu comme moi ?! ...

Murmure choqué.

- Ce kimono jure vraiment trop avec sa décoration. » qu'elle lance finalement d'un air totalement déconcerté.

Elle sourit, la diablesse, tout en avisant les traits de la blonde. Oh, elle l'a fait exprès. Complètement. Mais l'incapacité d'Anne à ne pas freezer devant une jolie femme a toujours amusé la brune. Alors une belle femme en kimono, tenant fièrement un objet provocateur d'orgasmes à la main ? Oh ça non, pas moyen qu'elle y survive. Arwen pousse finalement la blonde un peu plus à l'intérieur du salon, son sourire mesquin ne quittant toujours pas ses lippes. Bon, peut-être qu'Arwen s'est légèrement prémunie contre ce genres d'attaques toute Savannahnienne. En se l'envoyant sur le bureau du boss, pas exemple.

C'est arrivé juste une fois. Rien qu'une.
Quoi que.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A ton tour d'écrire l'histoire
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Midnight Margaritas • Anna&Savannah&Arwen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna-Culotte dit la déculottée !
» Savannah - GMT
» [Midnight]-les rendez vous des parties
» Petites gourmandises en Fimo pour Anna...
» Juin 2012 : Isul Midnight Déjà Vu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hells Bells :: Bienvenue dans la ville de Lyon :: 2ème arrondissement :: Les habitations-
Sauter vers: